Officiel: Première séance pour Fares avec la Lazio !    Le procès en appel d'Ali Haddad reporté au 27 septembre    ILLIZI : Installation du commissaire d'Etat près le tribunal administratif    La société civile devenue un "partenaire essentiel et permanent" dans le développement local    LE PRESIDENT TEBBOUNE AFFIRME : ‘'Il est temps d'opérer le changement''    Ces quatre nouveaux joueurs convoqués par Belmadi pour le prochain stage de l'EN    La Fondation Matoub Lounes este en justice Noureddine Khettal    RECUPERATION DES RESTES MORTUAIRES DES RESISTANTS : L'Algérie ne renoncera point à la question    La chaîne française M6 interdite d'opérer en Algérie    Lutte contre l'imigration clandestine: 485 personnes sauvées dans les eaux territoriales algériennes    Mines: La production nationale d 'or ne dépassera pas 58 kg en 2020    Mali: le médiateur de la Cédéao en visite à Bamako ce mercredi    Hamdi Bennani, un des meilleurs ambassadeurs de la chanson Malouf sur la scène internationale    Al Ahli a pris sa décision finale pour Belaili    Coronavirus: 197 nouveaux cas, 133 guérisons et 7 décès    5e rassemblement de solidarité avec Khaled Drareni    Eau: une commission pour développer le renouvelable au niveau des équipements énergivores    Un terroriste abattu et un pistolet mitrailleur récupéré à Jijel    Timide reprise des cours    La colère des transporteurs    Le timing se précise    Ighil prolonge d'une année    Un attaquant étranger pour boucler le recrutement    Une opportunité de relance économique du secteur    Boukaroum exclu de l'AG    Les états-Unis se mettent à dos la communauté internationale    La faute de goût de Nasser    Madrid se prépare à restreindre la liberté de mouvement    La pénurie de liquidités en Algérie : Un défi macroéconomique qui requiert un plan global et cohérent de mesures    Le Sébaou, un fleuve spolié    Les femmes en force à Jijel    Le plan de relance en quête de mode d'emploi et de moyens : Entre les urgences de l'heure et les défis de la transformation économique    La production pétrolière reprend sur plusieurs sites en Libye    La répression israélienne s'intensifie    Un espace de coworking ouvre ses portes à Tizi Ouzou    Mention spéciale pour l'Algérien Ali Mehaoudi    Les zaouias, l'autre obstacle qui freine l'épanouissement du peuple algérien    Parution du livre Béjaïa, terre de lumières de Rachik Bouanani    USM Bel Abbès : Le club de la Mekerra peine à garder ses cadres    ECORCHURE    Les comportements-barrières d'antan    ASO Chlef: Un effectif à reconstruire    Crise sanitaire: Les offres d'emploi en forte baisse    Pour le lancement des travaux du réservoir d'eau: Les habitants des cités AADL Ain El-Beida interpellent le wali    Vers la révision de la loi sur la Monnaie et le Crédit et la prise en charge des risques de change    Rosthom Fadhli, nouveau gouverneur de la Banque d'Algérie    L'Arabie saoudite va-t-elle suivre ?    203 nouveaux cas, près de 50.000 au total    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Festival : Algérie en mouvement du 12 au 16 novembre 2013
France-actu : les autres articles
Publié dans El Watan le 22 - 10 - 2013

Selon une récente étude de l'IFOP, près des trois-quarts des Français (74%) auraient une image négative de l'Algérie qui s'appuie pour une grande part sur des idées reçues. Fort de ce constat, le Forum France-Algérie a décidé de créer le Festival Algérie en mouvement afin de
remédier à cette large méconnaissance de la vitalité et de la créativité de la société algérienne.
Paris
De notre correspondante
Dans le cadre de ce festival, le Forum France-Algérie organise pendant 5 jours (du 12 au 16 novembre 2013) un cycle de projections suivis de débats et de tables-rondes. Chaque journée s'articulera autour d'une thématique liée à la société algérienne contemporaine en mutation : économie sociale et solidaire, environnement et développement durable, monde associatif et société civile, nouveaux médias/audiovisuel/réseaux sociaux. Le festival propose également un volet culturel : une exposition d'art contemporain à la Galerie Talmart (Paris 4e) avec de jeunes artistes algérien(ne)s et une série de concerts le 16 novembre, avec Cheikh Sidi Bémol en tête d'affiche.
Ce festival fait la part belle à la jeunesse algérienne, il permettra de révéler un autre visage d'une Algérie en mouvement, dynamisée voire bousculée par sa jeunesse. Il se veut un «catalyseur de nouvelles initiatives et projets dans les années à venir» et souhaite par ce biais «favoriser les échanges et la construction de passerelles entre les deux rives».
Les rencontres-débats auront respectivement pour thèmes : «Médias en mouvement en Algérie» ; «Cinéma et audiovisuel, vers de nouvelles compétences et de nouveaux métiers» ; «Monde associatif et économie sociale et solidaire : réponses et actions d'une jeunesse qui s'engage» ; «Jeunesses actrices de transformations nouvelles formes d'expression et de prises de parole ?» ; «Sensibilisation et engagement citoyen pour un développement durable : nouveau regard et initiatives autour d'une économie verte» ; «Environnement et économie sociale et solidaire».
Cette première édition du Festival Algérie en mouvement a également pour principal objectif d'établir des échanges entre les sociétés civiles des deux rives. Le Festival Algérie en mouvement a bénéficié du soutien de la région d'Ile-de-France, de la Fondation Macif, de l'ambassade de France en Algérie, des mairies de Montreuil, de Nanterre et d'Aubervilliers ; de partenaires associatifs et d'entreprises à l'instar de Touiza Solidarité, Kaina-Cinéma, L'Etoile Culturelle d'Akbou, Tour'n'sol prod, Macif Conseil Algérie, MedESS ; de médias : Maghreb Emergent, Algérie Focus, El Watan, Beur FM, Berbère TV, Radio Orient, Jil FM, Dzaïr TV.
Il est à préciser que le Forum France Algérie est une association (loi 1901) dont l'objet est de «rapprocher les peuples français et algérien et promouvoir, en France, le vivre-ensemble entre les franco-algériens et les différentes composantes de la société française».
Autre précision : la région Ile-de-France comptait, en 2006, quelque 227 112 personnes immigrées d'origine algérienne, soit 13% de la population immigrée de la région, selon l'Institut français de la statistique et des études économiques.
Site : www.forumfrancealgerie.org/festival-algerie-en-mouvement


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.