Rassemblement de soutien à Adlène Mellah    Election présidentielle : Ce que prévoit la loi    Le maillon faible de la chaîne touristique    Réorganisation du baccalauréat : Les premières évaluations dès l'année prochaine    Messahel à la Valette    Les graves accusations du Snapo    Le MCEE et le NCM à la poursuite de l'ASO    Le CSC en quête de confirmation, la JSS en danger face au Ahly    Présidentielle de 1999, on ne s'ennuyait pas…    Baisse du taux de criminalité en 2018    280 000 places pédagogiques offertes selon Mebarki    715 opérations pour 627 localités et mechtas à Jijel    L'opérette Novembre… sidjil el khouloud conquiert le public tlemcénien    Hommage à un stratège de la révolution    Pour l'institution d'un prix national «Si Muhend u Mhand»    Lutte contre la criminalité : Arrestation d'une bande de malfaiteurs s'adonnant au trafic de psychotropes…    Le réseau électrique renforcé    Football - Ligue 1: Le CRB dos au mur, le leader et son dauphin en expédition    Volleyball - Coupe d'Algérie - Tour préliminaire: Les cendrillons en quête d'exploits    Affaire de la petite Nihal: L'enquête des gendarmes achevée    Ligue 2: Plusieurs débats captivants    Macron : une communication sans fin, mais sans beaucoup de réponses    Walis de la République : chacun d'eux a compris qu'il était sacrifiable!    L'APN prend part à la réunion de la commission des affaires politiques, de la sécurité et des droits de l'Homme de l'UPM à Strasbourg    Les représentants des membres de l'UA se penchent sur le dossier des personnes déplacées    Le secteur de l'assurance automobile domine sur celui des catastrophes naturelles    Sensibilisation sur l'opération des déclarations annuelles des salaires et des salariés    Les cours du pétrole stables en Asie    «La colonisation et l'occupation continuent de saper le développement» de l'Etat de Palestine    Tout accord Maroc-UE incluant les territoires sahraouis, sont nuls et non avenus    Des mesures pour le parachèvement des travaux du projet du stade de Bordj Menaïel    Les chasseurs tirent la sonnette d'alarme    Vingt-deux équipes dont le GSP au rendez-vous de Tunis    L'Algérien Dib élu président de la zone I nord    Les arbitres des équipes algériennes connus    L'urgence de les récupérer et numériser    Théâtre régional Kateb-Yacine de Tizi-Ouzou    Commémoration du 67e anniversaire de la mort du moudjahid Belouizdad    Le "shutdown" de Donald Trump coûtera bientôt plus cher que son... mur    Les députés britanniques le rejettent massivement    Les Algériens indésirables en France ?    Gouvernance vertueuse    Isolé dans la région, vers quels pays le Venezuela se tournera-t-il?    Attentat terroriste contre un complexe hôtelier à Nairobi : L'Algérie condamne "avec force" l'attaque    En exil depuis 28 ans: Il y a 27 ans, Mohamed Boudiaf revenait en Algérie pour présider le Haut-Comité d'Etat    Le sociologue Nacer Djabi interdit de tenir une conférence sur les mouvements amazighs    Enquête au FLN    L'Alliance présidentielle dans l'expectative    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Théâtre Kateb Yacine : hommage à Djamila
Tiziouzou : les autres articles
Publié dans El Watan le 19 - 12 - 2013

La 11e édition des Journées nationales théâtrales d'expression amazighe a été lancée mardi dernier au théâtre régional Kateb Yacine de Tizi Ouzou en hommage à la grande chanteuse kabyle «Djamila», de son vrai nom Bachene Djoher.
Cet hommage, qui s'étale du 17 au 21 décembre courant, est organisé par l'association Amezgoun n'Djerdjer, en collaboration avec la direction de wilaya de la culture, l'APW de Tizi Ouzou. Djamila est connue pour son talent en tant que chanteuse, actrice de cinéma et femme de théâtre. Au programme de cet hommage, dont l'ouverture a été marquée par une minute de silence à la mémoire du grand comédien et chanteur kabyle, M'henni Amroun, figurent plusieurs pièces théâtrales, ainsi qu'un monologue, qui seront présentés durant la semaine par des associations du 4e art venues d'Oran, de Béjaia, de Ghardaia et de Tizi Ouzou.
Ouvrant la manifestation, le directeur de la culture a rendu hommage à celle qui berce toujours les admirateurs de sa chaude voix et égayait dans le passé les auditeurs de l'émission radiophonique «Ourar n elkhalat» qu'elle animait à la Chaîne 2. Djamila est née en mai 1930 à Aït Bouhini, à Azazga. Elle a passé son enfance à Alger où elle a côtoyé Chabha, une autre chanteuse de talent. En découvrant sa voix mélodieuse prédestinée à la chanson, cette dernière l'a présentée à la Radio algérienne pour des essais qui se sont avérés concluants. C'est ainsi qu'elle fera ses débuts à la radio kabyle dans les années 1950, avant d'animer une émission intitulée «Les femmes aux foyers», puis une autre sur l'enfance.
Djamila marquera également le chant patriotique en kabyle, notamment par «Ledzayer» (l'Algérie), ainsi que l'émigration avec «Abahri siwed as slam», des titres qui lui ont valu le succès. A l'indépendance, elle gagnera encore plus de notoriété aux côtés d'artistes de renom (Nouara, Cherifa, Youcef Abdjaoui…). Présente à cette fête organisée en son honneur, Djamila, émue, dira avec une grande humilité : «Jeunes filles et garçons, vous avez le devoir de reprendre le flambeau de la chanson kabyle. Instruits, vous pouvez relever tous les défis. Notre génération était analphabète en majorité, mais elle a su lutter non seulement pour l'indépendance nationale, mais aussi pour le triomphe de notre culture, de notre langue, à travers la radio et la télévision…», dira-t-elle pendant que le public l'ovationnait chaleureusement. Elle recevra ensuite un cadeau symbolique de reconnaissance pour sa carrière.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.