Zeghmati depuis Oran : La quête de justice, devise où se fondent toutes les revendications    Bordj Bou-Arreridj : Installation du nouveau président de la Cour eu Procureur général    Dans le cadre du suivi de l'activité gouvernementale : Bensalah et Bedoui examinent la situation politique et socio-économique du pays    Climatiseurs DualCool et ArtCool : Les nouveaux nés de LG    Bourses : L'Europe finit en hausse, portée par les espoirs de relance    Importations: Des matériels roulants en souffrance au niveau des zones sous-douanes débloqués    Sahara occidental : Bolton n'est pas le seul responsable américain à ne plus vouloir ignorer le conflit    Chine : Réunion du PCC pour analyser la situation économique    Rencontre Poutine-Macron : La Russie ne souhaite pas un scénario à la Gilets jaunes à Moscou    Ligue 1 (2e journée) : L'USMA tient bon à Constantine, le MCA remporte le derby face au PAC    ATP: Le Sud-Coréen Lee, le 1er joueur sourd à gagner un match sur le circuit    Saison estivale à Blida: Plusieurs programmes de loisirs au profit des enfants nécessiteux    Afin d'atteindre "rapidement" ses objectifs : Le chef de l'Etat renouvelle son appel à faire avancer le processus de dialogue    Deuxième jour du ministre de l'Intérieur à Illizi : Les jeunes expriment leurs préoccupations    Plus de 180.000 unités en 2018    Le chef de l'Etat appelle à faire avancer le processus de dialogue    Karim Younes ne baisse pas les bras    37 décès et 1.919 blessés en une semaine    Des étudiants déterminés    Etat d'urgence dans deux provinces de l'Est    L'ONM demande la dissolution du FLN    Nouvelle publication    Galatasaray : Falcao est attendu demain    Un match contre ses détracteurs    Les eaux souterraines, sources d'approvisionnement en eau potable    L'armée prend le contrôle de la route Damas-Alep et coupe les terroristes de leurs bases    Bataille rangée dans les rues d'Aïn Témouchent    Création prochaine d'une nouvelle zone d'extension touristique à Tala-Guilef    «L'indépendance du juge n'est pas un privilège mais une responsabilité qui lui est imposée»    Installation du président de la Cour d'Aïn Témouchent    «Cette nouvelle ne concerne pas que les voitures allemandes»    La sélection algérienne dames termine à la 11e place    El Gasba (flûte), instrument musical phare des fêtes de la région du Hodna    POUR DETENTION DE 1776 UNITES DE PSYCHOTROPES : Une ressortissante espagnole sous contrôle judiciaire à Mostaganem    AEROPORT D'ORAN : Saisie de 6000 euros non déclarés    KSAR CHELLALA (TIARET) : Sit-in des bénéficiaires des logements sociaux    Sept hectares de forêt ravagés par le feu    Première titularisation et premier but pour Dani Alves avec Sao Paulo    Nouvelle menace de forfait en Ligue des champions    Johnson brandit la fin immédiate de la libre circulation des personnes    Le ministère de la Santé nous écrit    Ouverture, hier, du procès de l'ex-président déchu    sortir ...sortir ...sortir ...    "Renouer le fil de l'histoire interrompu en 1962"    Slimani direction à Al Gharafa ?    Sahara occidental : L'avocate espagnole Cristina Martinez empêchée de se rendre à El Ayoun occupée    Communiqué - Ooredoo annonce le rétablissement de son réseau de couverture    Le chanteur andalou Brahim Hadj Kacemanime un concert    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





«Ouyahia refuse de se donner en spectacle»
Des cadres du RND réagissent aux attaques de Amar Saadani
Publié dans El Watan le 17 - 01 - 2016

S'achemine-t-on vers une guerre des tranchées entre les deux principales formations politiques au pouvoir ? Les deux frères ennemis, le FLN et le RND, s'adonnent depuis quelque temps à un échange de tirs à distance.
Amar Saadani ne cache pas sa «haine» contre son partenaire politique, Ahmed Ouyahia, secrétaire général par intérim du RND, qu'il «soupçonne» d'avoir des ambitions présidentielles et qui lui fait de surcroît de l'ombre. Ainsi, le parton du FLN ne rate aucune occasion pour décocher des piques, voire des critiques, quant à l'attitude d'Ouyahia qui est également chef de cabinet de la Présidence. Saadani martèle à chacune de ses sorties que le prochain candidat du FLN à l'élection présidentielle de 2019 sera issu exclusivement des rangs du parti, ce qui sous-entend que si Ouyahia se présente à cette élection, il n'aura ni l'appui ni le soutien du FLN dirigé par Saadani.
«Ni Ouyahia ni quelqu'un d'autre ne marchera sur le dos du FLN pour arriver au palais d'El Mouradia», a déclaré Saadani. Réponse aussi cinglante concernant la proposition du RND pour la reconstitution de l'alliance présidentielle pour Saadani, le FLN dispose de la majorité absolue dans l'Exécutif et ne peut, à cet effet, accepter de former une alliance, dont l'objectif est la participation au gouvernement.
L'homme du consensus est révolu pour le patron le plus contesté du FLN qui envisagerait de s'engager seul dans la course à la présidentielle. La bataille des sénatoriales remportées par le RND, qui demeure la première force au Conseil de la nation, n'est pas fait pour arranger les choses. Saadani estime qu'il a la majorité en dépit des résultats officiels rendus par le Conseil constitutionnel qui démontre que le RND, avec un siège au moins, conserve sa majorité au sein de la Chambre haute du Parlement.
Pour sa part, Ouyahia n'a, jusqu'à ce jour, jamais répondu ouvertement aux attaques de Saadani ni affiché son adversité à son égard. Usant d'une certaine diplomatie, le premier responsable du RND, révèlent nos sources, ne veut pas se donner en spectacle. «Ouyahia répondra au moment opportun», c'est-à-dire une fois le projet de révision de la Constitution approuvé et mis en œuvre.
Actuellement, Ouyahia veut concrétiser le rêve du président Bouteflika : faire passer le projet de Constitution «sans bruit». Seddik Chihab , porte-parole du parti et proche d'Ouyahia, confirme à demi-mot cette vérité. Chihab refuse de commenter les propos et les multiples déclarations, instruction donnée apparemment par Ouyahia.
«Nous n'avons aucun commentaire à faire au sujet des attaques de Saadani. Le FLN est un allié stratégique pour nous et au RND, nous avons des priorités et nous agissons en fonction de nos engagements. Aujourd'hui, notre priorité est de faire campagne pour expliquer le contenu de la nouvelle Constitution et pour que les Algériens comprennent le bien-fondé des nouveaux articles», affirme Chihab qui a tout de même tenu à recadrer Saadani qui a reproché à Ouyahia de s'être conduit comme le chef du RND plutôt que comme le chef de cabinet de la présidence de la République, lors de la présentation de l'avant-projet de révision de la Constitution.
«Ahmed Ouyahia est imprégné de la culture de l'Etat et de ce fait, il sait très bien faire la différence entre les deux fonctions», lâche Seddik Chihab.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.