Le wali, homme-orchestre    Développement local: Passer d'une gestion administrative à une gestion économique    Des instructions à concrétiser dans les «meilleurs délais»    Algérie-Russie: Ouverture demain de la 10e Commission mixte économique    Un choc nucléaire inévitable ?    Youssef: Al-Qaradaoui est mort    Football Algérie-Nigéria aujourd'hui à 20h00: Un nouveau test à exploiter    Transport universitaire: L'application «MyBus» lancée en octobre    Santé: 11 décès par rage en 2021    El Kerma: Ouverture du marché de gros de poisson le mois prochain    Peaux de banane !    La bombe Benkirane    Mohammed VI: le Noriega du Maghreb    Lamamra: «La Palestine est la clé de la paix»    L'heure de vérité    Le plan de Benzema    Brèves Omnisports    Bouloussa meilleur algérien au classement mondial    Du coke russe pour le haut-fourneau    Les étudiants en costume de startupeurs    Un coup de piston et...    De la drogue et de la pédophilie    «Tous les indicateurs sont positifs»    De charmante hôtesse, à femme violentée!    Le FFS fêtera jeudi ses 59 ans    «Les Algériens n'admettent pas la mémoire sélective»    Proposition pour la création de marchés de l'art    Quand la science se combine au religieux    Sommet arabe: Guterres confirme sa présence, salue la contribution "exceptionnelle" de l'Algérie à la diplomatie mondiale multilatérale    D'importantes réalisations socio-économiques et des indicateurs prometteurs    CAC d'Annaba: lancement de la radiothérapie stéréotaxique pour la 1e fois en Algérie    Triathlon/Championnat d'Afrique: l'Algérie décroche deux médailles    Le Conseil de la nation prend part à la réunion du Comité exécutif de l'UIP    Codes communal et de wilaya: définir les responsabilités et les prérogatives des élus    Une délégation de cadres supérieurs de la DGSN se rend au siège de la Cour constitutionnelle    Tlemcen: une encontre sur la société civile, la promotion du tourisme et la protection du legs culturel    Tenue mercredi à Alger de la 10e session de la Commission intergouvernementale mixte algéro-russe de coopération    Le développement sportif et les performances des JM d'Oran mis en relief    Rage: onze décès enregistrés en 2021    Foot (amical) Algérie-Nigeria: les Verts pour vaincre et convaincre    La tension monte d'un cran au Maroc    Borne et les préoccupations de l'heure    Déclaration de politique générale du gouvernement: Renforcer les capacités du système national de défense    ASO Chlef: Des ambitions à la hausse    10 ans de prison ferme pour Anis Rahmani et Tahkout    Des cadeaux attendrissants    Festival du théâtre amateur de Mostaganem: 35 troupes à la 53e édition    Il y a 60 ans était proclamée la République algérienne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Journée internationale des forêts : Les arbres, l'eau... la vie
Actualité : les autres articles
Publié dans El Watan le 20 - 03 - 2016

Prenons soin des forêts, car chaque arbre et chaque goutte comptent».
C'est sous ce slogan que sera célébrée, demain, la Journée internationale des forêts. «La célébration de cette Journée offre une occasion pour augmenter la prise de conscience quant à l'importance de la forêt, symbole de développement durable, source de biens et de services que partagent les populations sur les plans environnemental, économique et social», rappelle la Direction générale des forêts (DGF) dans un communiqué, ajoutant que ces formations naturelles figurent parmi les écosystèmes les plus importants d'Algérie.
Et ce n'est pas fortuit que l'élément végétal soit jumelé à cette occasion à l'élément eau. «Les formations forestières sont riches en biodiversité et fournissent une variété de services environnementaux, dont la plus vitale pour notre développement est la régulation du régime hydrique des bassins versants et la purification de l'eau», explique la DGF. L'approvisionnement des populations en eau potable et l'irrigation des terres sont étroitement dépendants des capacités des forêts à fournir les services de régulation et de purification de l'eau, notamment dans le contexte actuel de changements climatiques. «Par conséquent, nous devons avant tout protéger nos écosystèmes forestiers pour pouvoir protéger nos ressources en eau.
Les changements d'utilisation des sols, la dégradation et la perte des habitats naturels ainsi que la pression humaine font partie des principaux facteurs qui menacent nos forêts et provoquent leur dégradation. Si l'on ajoute le changement climatique à cette liste, accompagné de phénomènes climatiques extrêmes tels que les vagues de chaleur, les pluies torrentielles, les sécheresses prolongées, la capacité de résilience et l'adaptation des forêts se trouvent par conséquent largement amoindries», peut-on lire dans le document, qui insiste sur le rôle et l'importance stratégique des écosystèmes forestiers, qui demeurent, dans leur complexité, l'ultime maillon des équilibres naturels et une composante vitale de la biosphère. Raison pour laquelle la DGF œuvre à la préservation et la reconstitution de ce couvert forestier et végétal, et ce, au travers d'un plan d'action structuré en plusieurs axes stratégiques, affirme un rapport de cette direction.
Plan d'action de la DGF pour préserver nos ressources
Il s'agit ainsi de lutter contre la désertification, avec en prime la réhabilitation du Barrage vert sur une superficie d'environ 3 millions d'hectares et qui vise l'atténuation de la désertification, l'amélioration de la productivité des terres moyennement dégradées, la restauration des terres gravement dégradées. De même, la DGF s'attelle au traitement des bassins versants de ce Barrage avec l'application des études réalisées par l'ANBT pour 34 bassins versants sur une superficie de 3,5 millions d'hectares, couvrant 26 wilayas et 350 communes.
En sus, la DGF œuvre à la gestion durable par la réhabilitation et la reconstitution du patrimoine à travers l'amélioration de l'état des peuplements forestiers, la productivité et la valorisation de ces derniers, le maintien de leur capacité à fournir les services écosystémiques essentiels ainsi que le renforcement de la veille et de l'alerte précoce contre toutes les formes de nuisance. L'un des objectifs de ces actions est la conservation des écosystèmes naturels, et ce, en visant la préservation des ressources naturelles, conformément au Schéma directeur des espaces naturels et des aires protégées (Sdenap), adopté par le gouvernement en 2008, à travers l'actualisation des connaissances sur l'état de la biodiversité, la gestion durable des aires protégées, la valorisation des zones humides et des espèces végétales à intérêt utilitaire, le développement de l'écotourisme et la création des conditions idoines pour l'accueil du public, la gestion durable et le développement de la chasse et, enfin, la consolidation et l'amélioration des capacités de production de gibier et de la qualité cynégétique ainsi que la réhabilitation des espèces endémiques.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.