Le Premier ministre inspecte la nouvelle cité 1200 logements AADL à Sid Bel Abbès    Troubles au Mali: les représentants de l'UA, Cédéao, ONU et UE appellent à "la retenue"    Réserves énergétiques: le Président Tebboune ordonne l'exploitation de tous les gisements    Accidents de la circulation: 2 morts et 128 blessés en 24 heures    Industrie: Tebboune ordonne de promulguer les cahiers des charges avant le 22 juillet    La difficile mission de Belahcel    Le fabuleux déclin d'une incorrigible gaffeuse    Boukadoum en visite de travail lundi en Tunisie    Un nouveau volet dans le «dossier automobile»    Le Premier ministre entame une visite de travail dans la wilaya de Sidi Bel-Abbès    «La situation dans la wilaya n'est pas catastrophique»    Un travailleur humanitaire tué dans l'ouest du pays    Nouvelle manifestation contre l'arrestation d'un gouverneur en Russie    Les offrandes de Mahrez    La FAF prête à payer, mais sous condition    Sonatrach revoit sa stratégie de gestion    L'échéance repoussée d'un mois à l'autre    Démantèlement d'un réseau de trafic d'armes    Plaidoyer pour une implication plus significative des EPSP dans la lutte contre Covid-19    Hommage à Idir, symbole de toute une génération    Zoom sur la culture, la nature et la beauté du pays    Sur les traces de "Femmes ayant marqué l'histoire de l'Algérie"    Les grands chantiers de réformes pour créer un nouveau modèle de croissance    MC Oran : Les supporters du club mettent leur grain de sel    On vous le dit    Ligue des champions d'Afrique : Le Cameroun refuse d'abriter le Final 4    Fête de l'indépendance: le Président Tebboune reçoit les vœux des présidents de plusieurs pays    Un peuple indépendant en mal de souveraineté (2e partie et fin)    Concours du meilleur design de timbre-poste: les délais de participations prolongés    Bouira: Meurtre de la jeune avocate : les 3 mis en cause écroués    Le nouveau chef de la sûreté de wilaya installé    Covid-19: Les walis appelés à sévir    USM Bel-Abbès: Quatre milliards de centimes bloqués    Identité de papier    Artiste-peintre et professeur de dessin: Vibrant hommage à El Hachemi Mohamed    «Officiellement, je ne serai plus en place à compter du 24 juillet»    Meziane buteur, Benghit exclu    Comment intégrer les médecins libéraux ?    Crackers fromage-noix    Zeghlache donne les raisons du transfert de Boussouf    L'attestation d'affiliation téléchargeable désormais via l'espace «El Hanaa»    Banalisation de la mort jusqu'à quand ?    Atatürk immolé à Sainte-Sophie    Hommage au frère Belaïd Abdesselam    REPLIQUE AU TWEET DE MARINE LE PEN    Arnaque à la communication !    La reconversion des seconds couteaux    "Les médias publics doivent se réorganiser "de manière profonde"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le régime syrien arrache Palmyre des griffes de Daech
L'organisation terroriste a perdu 400 éléments en 20 jours de combats
Publié dans El Watan le 29 - 03 - 2016

Avec la reprise dimanche de Palmyre, «la perle du désert syrien», connue mondialement pour ses trésors archéologiques dont une partie a été détruite par l'EI, l'armée syrienne, épaulée par l'aviation russe, se préparait hier à lancer l'assaut sur les villes d'Al Qaryatayn et Sokhné, tenues également par l'EI. Si Damas s'empare de Sokhné, il sera aux portes de la province pétrolière de Deir Ezzor, contrôlée aussi en grande partie par le groupe terroriste. Dans le même temps, s'il parvient à contrôler la localité d'Al Koum, au nord de Palmyre, il sera à la lisière de la province septentrionale de Raqqa, dont le chef-lieu éponyme est la capitale de facto de l'EI.
Le commandement de l'armée syrienne a affirmé que Palmyre serait «la base à partir de laquelle s'étendront les opérations contre le groupe terroriste notamment à Deir Ezzor et Raqqa». Le but est de «reprendre les territoires sous leur contrôle pour mettre fin à leur existence» en Syrie. En outre, l'armée syrienne devrait déloger l'EI de la localité d'Al Alianiyé, à 60 km au sud de Palmyre, pour reprendre le contrôle du désert et avancer vers la frontière avec l'Irak, contrôlée en grande partie par les terroristes de Daech. Quoi qu'il en soit, la reconquête de Palmyre est déjà une victoire majeure pour l'armée qui veut extirper cette organisation terroriste de ses principaux fiefs en Syrie. Responsable d'atrocités, l'EI a perdu en 20 jours de combats à Palmyre 400 terroristes, soit le bilan le plus lourd «dans une seule bataille depuis l'émergence» du groupe dans le conflit en 2013, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). 188 membres des forces pro-régime y ont péri.
De l'autre côté de la frontière, en Irak, l'EI est aussi la cible d'une large offensive de l'armée qui cherche à reprendre son fief de Mossoul, avec le soutien de la coalition internationale dirigée par les Etats-Unis.
A signaler que la Russie va déployer en Syrie des robots et des spécialistes en déminage pour retirer les mines et autres explosifs laissés par Daech dans la ville de Palmyre. «Moscou enverra des ingénieurs et des robots pour désamorcer ou faire sauter les explosifs et autres bombes dissimulés dans la cité antique de Palmyre avant qu'elle repasse sous le contrôle du gouvernement syrien», a rapporté hier l'agence de presse russe Sputnik. «Des robots russes participeront à cette opération délicate», a indiqué le chef d'état-major de l'armée, Vladimir Guerasimov, cité par l'agence.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.