Azzedine Mihoubi nouveau SG du RND    Merci, El Khadra !    Montage automobile, les vrais coupables !    Chantiers à l'arrêt, crédits bloqués, patrons en prison: L'économie nationale en panne    Un pétrolier algérien contraint de se diriger vers les eaux territoriales iraniennes    Un accueil triomphal aux champions d'Afrique    Savoir goûter à la vie    Equipe nationale: Une progression remarquable    Un mort et deux blessés sur le 4ème périphérique    Bouira: 49,99% le taux de réussite au baccalauréat    Une locomotive calcinée et près de 7 hectares de chaumes ravagés par les flammes    Le festival de la chanson oranaise revient    Iran : Téhéran rappelle aux Etats-Unis leur situation géographique    Initiative du Forum de la Société civile : Un panel pour piloter un dialogue national    Coïncidant avec la finale de la CAN : Les marches populaires dans une ambiance de stade    Chine : Huawei lève le voile sur son propre système d'exploitation    CAN-2019: En fête, l'Algérie championne d'Afrique 29 ans après    Distinction : L'Algérien Bennacer élu meilleur joueur du tournoi    Ambiance : Alger en "feu" fête la deuxième étoile continentale des "Verts"    Bourses : Les actions européennes reculent dans un climat tendu    Solaire : Saint-Etienne (France) passe au vert    Invité à la Radio : Karim Younes contre ceux qui rejettent toutes les initiatives et ceux qui veulent d'un dialogue sans les mesures d'apaisement    Alger: 90 établissements hôteliers réceptionnés au cours des 3 prochaines années    Maroc : Son implication dans le trafic de drogues, un danger direct pour la paix et la sécurité    Et le peuple algérien créa le «Hirak» !    Côte d'Ivoire : Polémique sur l'usage des réseaux sociaux par les stars du coupé décalé    Hadj Ghermoul libéré    Quatre narcotrafiquants arrétés    Prés de 30 millions de dollars en 5 mois    L'Asus Rog Phone 2 aura droit à un Snapdragon 855 Plus    Apple va probablement abandonner ses claviers papillon    COMMERCE : Plus de 2800 infractions enregistrées depuis début juin    CADETS DE LA NATION : 99.46% de taux de réussite au Bac    En France, la fête jusqu'au bout de la nuit…    Un soldat tué et deux blessés    Peine de mort contre trois hommes    L'onction qui trahit la manœuvre ?    Pas de représentant algérien à la CAF    Arrestation des voleurs de portables en série    Abdelkader Zoukh placé sous contrôle judiciaire    Téhéran évoque des "accusations délirantes"    Ankara lance une riposte contre le PKK après l'attaque à Erbil    sortir ...sortir ...sortir ...    Hommage au grand maître Benaïssa    Bouira retrouve son ambiance nocturne    Un navet en salade    Le ministre du Commerce à Oran: Un plan directeur de la grande distribution à l'étude    Mila : une tombe romaine découverte à Aïn El-Hamra dans la commune de Ferdjioua    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le régime syrien arrache Palmyre des griffes de Daech
L'organisation terroriste a perdu 400 éléments en 20 jours de combats
Publié dans El Watan le 29 - 03 - 2016

Avec la reprise dimanche de Palmyre, «la perle du désert syrien», connue mondialement pour ses trésors archéologiques dont une partie a été détruite par l'EI, l'armée syrienne, épaulée par l'aviation russe, se préparait hier à lancer l'assaut sur les villes d'Al Qaryatayn et Sokhné, tenues également par l'EI. Si Damas s'empare de Sokhné, il sera aux portes de la province pétrolière de Deir Ezzor, contrôlée aussi en grande partie par le groupe terroriste. Dans le même temps, s'il parvient à contrôler la localité d'Al Koum, au nord de Palmyre, il sera à la lisière de la province septentrionale de Raqqa, dont le chef-lieu éponyme est la capitale de facto de l'EI.
Le commandement de l'armée syrienne a affirmé que Palmyre serait «la base à partir de laquelle s'étendront les opérations contre le groupe terroriste notamment à Deir Ezzor et Raqqa». Le but est de «reprendre les territoires sous leur contrôle pour mettre fin à leur existence» en Syrie. En outre, l'armée syrienne devrait déloger l'EI de la localité d'Al Alianiyé, à 60 km au sud de Palmyre, pour reprendre le contrôle du désert et avancer vers la frontière avec l'Irak, contrôlée en grande partie par les terroristes de Daech. Quoi qu'il en soit, la reconquête de Palmyre est déjà une victoire majeure pour l'armée qui veut extirper cette organisation terroriste de ses principaux fiefs en Syrie. Responsable d'atrocités, l'EI a perdu en 20 jours de combats à Palmyre 400 terroristes, soit le bilan le plus lourd «dans une seule bataille depuis l'émergence» du groupe dans le conflit en 2013, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). 188 membres des forces pro-régime y ont péri.
De l'autre côté de la frontière, en Irak, l'EI est aussi la cible d'une large offensive de l'armée qui cherche à reprendre son fief de Mossoul, avec le soutien de la coalition internationale dirigée par les Etats-Unis.
A signaler que la Russie va déployer en Syrie des robots et des spécialistes en déminage pour retirer les mines et autres explosifs laissés par Daech dans la ville de Palmyre. «Moscou enverra des ingénieurs et des robots pour désamorcer ou faire sauter les explosifs et autres bombes dissimulés dans la cité antique de Palmyre avant qu'elle repasse sous le contrôle du gouvernement syrien», a rapporté hier l'agence de presse russe Sputnik. «Des robots russes participeront à cette opération délicate», a indiqué le chef d'état-major de l'armée, Vladimir Guerasimov, cité par l'agence.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.