Le numérique, un geste barrière efficace ?    Forme : un sommeil réparateur    Verrines chocolat-café    Odeur de peinture    Caricatures... indigènes : le décryptage d'Alain Ruscio    Lettres de mon moulin anonyme !    Le mouvement El Islah décide de voter "Oui" au référendum du 1e novembre    Paradou AC: Le meilleur est à venir    IRB Sougueur: Mohamed Benhalima nouveau président    Contrat entre Haddad et un lobbyiste américain: Information judiciaire sur l'affaire des 10 millions de dollars    Il avait intenté une autre action contre l'Algérie: Sawiris de nouveau débouté dans l'affaire Djezzy    Offres et avantages de la CNAS: Une caravane de sensibilisation dans les zones d'ombre    Sidi Bel Abbès: Un nouveau chef de daïra et un lourd dossier du logement social    Doutes et politique    Cinq enfants d'une même famille parmi les victimes: Huit morts et deux disparus après le renversement d'une barque    Tlemcen: Une question de conformité    En amical: Algérie-Cameroun, le 12 octobre aux Pays-Bas    BRAVADE AVEUGLE    LE «KOURSI» FANTASME    Kalida Toumi bientôt devant le tribunal de Sidi M'hamed    POUR FAIRE REUSSIR LE REFERENDUM SUR LA CONSTITUTION : L'ANP fournira tous les efforts    250 millions de dollars perdus annuellement    "Nous n'importerons aucun vaccin qui ne soit pas pré-qualifié OMS"    Les contaminations poursuivent leur baisse    De nouveaux produits interdits a l,importation    Tebboune installe la Commission nationale    Une "étape cruciale" pour Chanegriha    Une plateforme numérique de préinscription dédiée aux opérateurs    Le Président Tebboune installe la Commission nationale chargée de l'élaboration du projet de révision de la loi électorale    Seuls 13 joueurs maintenus    Oukal (MCA) 12e recrue estivale    Genèse d'un rebondissement des contaminations    «L'algérianisation», priorité de Belhimer    Plus de 747 000 dossiers régularisés    L'ONU salue la décision de Fayez al-Sarraj de démissionner    Belatoui nommé adjoint de Casoni    Abdelmadjid Merdaci n'est plus    Le recrutement d'Abdelhafid fait jaser    3300 habitations démolies en six ans par Israël    Erdogan prêt à rencontrer le Premier ministre grec    Niger : L'EI revendique l'assassinat de 8 personnes    Somalie : Accord pour des élections en 2021    Sept morts dans deux attaques    Ce que prévoit le projet de rénovation    Cinq militants associatifs interpellés, puis relâchés    Pour la solidarité avec le peuple algérien et la libération des détenus du Hirak    L'auteur Youcef Laichi Mimoun grand lauréat    Israël : le «pacte d'Abraham» et la trahison des émirs    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Plages de la capitale : Six millions d'estivants attendus cet été
Alger : les autres articles
Publié dans El Watan le 10 - 05 - 2016

Une douzaine d'établissements publics de wilaya sont mobilisés afin d'aménager les routes, les accès aux plages et aux parkings et assurer l'équipement en accessoires divers dans un cadre organisé.
Les 72 plages du Grand-Alger devraient accueillir durant la prochaine saison estivale environ six millions d'estivants, a affirmé le directeur du tourisme de la wilaya d'Alger, rapporte l'APS. «Cette année, les plages vont attirer beaucoup d'estivants, soit approximativement un peu plus de six millions, un chiffre déjà atteint l'année dernière, alors qu'ils étaient plus de 4 millions en 2014», a indiqué M. Benakmoum. L'autre nouveauté pour cette année est que le nombre de plages ouvertes à la baignade dans la wilaya sera porté à 72, contre 69 en 2015, grâce notamment à l'aménagement de celle de Bordj El Kiffan et à la réouverture de Palm Beach, alors que d'autres pourraient être prêtes à recevoir le public si les analyses de l'eau de baignade se révèlent satisfaisantes, a ajouté le directeur du tourisme.
Au total, comme en 2015, il y a une douzaine d'établissements publics de wilaya qui sont mobilisés afin d'aménager les routes, les accès et les parkings et assurer l'équipement en accessoires divers dans un cadre organisé. En plus du souci d'assurer la disponibilité d'équipements adéquats, il y a aussi l'hygiène et la qualité de l'eau de baignade à surveiller à travers des contrôles réguliers. «Ce sont tous ces éléments qui sont susceptibles d'attirer un grand nombre d'estivants», a assuré M. Benakmoum, avant de lancer un appel aux citoyens afin de veiller à l'hygiène des plages et la protection de l'environnement et les exhorter à éviter la dégradation des cabines et «à ne pas gaspiller l'eau des douches».
«Sur les 97 km de littoral algérois, seulement 25 km ne disposent pas de plages en raison de la configuration géographique, mais tout le reste sera organisé», a affirmé M. Benakmoum, pour qui «il est question d'en finir avec les jeunes qui squattent les plages». Il a souligné que «la wilaya a investi 30 milliards de centimes en 2015 pour procéder à l'aménagement et à l'équipement des grandes plages de la capitale» à travers un dispositif dissuasif mis en place pour lutter contre leur squat. Pour autant, nombre de plages parmi les plus fréquentées de la wilaya d'Alger, dont Azur-Plage, Staouéli et Zéralda, ainsi que plusieurs autres à l'est de la capitale étaient squattées en 2015 par des bandes de jeunes qui imposaient aux estivants leur diktat et le paiement de l'accès à la plage, le parking et les accessoires, comme les parasols.
M. Benakmoum a ajouté qu'il est temps que les plages deviennent une source de revenus pour la wilaya, qui garantit par ailleurs aux estivants la gratuité de l'accès, même s'il faut débourser 50 DA pour le parking en plus des tarifs des autres services, telle la consommation dans les buvettes. Auparavant, les vacanciers constataient une gestion anarchique des plages par les jeunes, leur imposant la location des parasols, des tables et chaises entre 500 et 1000 DA. Des dispositions ont été prises afin de lutter contre ce phénomène, a soutenu M. Benakmoum.
C'est après avoir tiré les conclusions du bilan de la saison estivale de 2014 que la wilaya a diagnostiqué une gestion anarchique des plages avant de commencer à y mettre fin dès 2015, explique-t-il. Par ailleurs, la préparation de la saison estivale se poursuit toujours et des inspections auront lieu au niveau des plages de l'est d'Alger, comme El Kaddous (Heuraoua), Decca-Plage, Surcouf (Aïn Taya), Les Tamaris (Bordj El Kiffan), Réghaïa-Plage, Tamentfoust (El Marsa), les Sirènes I et II (Bordj El Kiffan) ou encore à l'ouest, à l'instar de Khelloufi I et II (Zéralda), Sidi Fredj-Est et Azur- Plage (Staouéli), El Bahdja et la Madrague (Aïn Benian).
Ces actions ont pour but d'améliorer les conditions d'accueil sur les plages, tout en garantissant la sécurité des estivants grâce à la présence de la Gendarmerie nationale, de la sûreté de wilaya et de la garde communale. Les établissements de wilaya, Netcom et Extranet sont chargés de veiller à la propreté de ces plages, en procédant à la collecte et à l'évacuation des déchets de façon régulière, a conclu M. Benakmoum.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.