Décès du sociologue et historien Abdelmadjid Merdaci    Le Président opère un mouvement partiel dans le corps diplomatique    Des intellectuels appellent à la libération des détenus politiques et d'opinion    Cession des biens immobiliers de l'Etat: plus de 747.000 dossiers régularisés    Régularisation foncière: une priorité de l'Etat    Boukadoum reçoit le nouvel ambassadeur de Corée en Algérie    Opep+: la Russie appelle tous les pays membres à respecter le taux maximal de conformité    Mostaganem: 5 personnes secourues et 4 corps sans vie repêchés en mer    L'ALGERIE, UN MONDE À L'ENVERS.    Khaled Drareni emprisonné : la liberté d'expression condamnée à Alger.    Covid-19: 228 nouveaux cas, 158 guérisons et 9 décès    Médéa: un individu arrêté pour trafic illicite de munitions réelles    JO: publication du décret présidentiel portant convocation du corps électoral    Abderrahmane Hammad prend ses fonctions à la tête du Comité olympique et sportif algérien    Le chef des ex-Farc confesse «haïr» son organisation pour les atrocités commises    Plaidoyer pour la dissolution de l'APN    Le dernier délai fixé au 5 octobre    Neghiz plaide la cause de Mebarakou    Recours introduit pour la sanction de Mellal    Révision constitutionnelle: L'Initiative des forces nationales de réforme appelle à une "large" participation au débat et au vote    Régime sec    Signature de six conventions avec Algérie Poste    75 permis de chasse délivrés    Les commerçants en colère demandent la réouverture du marché    Plus de 668 000 têtes à vacciner    Sensibilisation des jeunes issus des zones d'ombre    13,4 millions de personnes ont besoin d'aide humanitaire et de protection, selon l'ONU    Le Bébête Show, version élections US    La renaissance de Mohammed Dib, le Simorgh    Le 11 septembre oublié ?    Des critères de diversité pour la catégorie «meilleur film» aux Oscars    Tizi Ouzou : Les distributeurs de lait saisissent les autorités    Crise syrienne : Trump reconnaît avoir envisagé d'«éliminer» Al Assad    Vers l'abolition du règlement de Dublin sur les demandes d'asile    La France regrette que le gouvernement ne soit toujours pas formé    CORONA, l'ennemi sans nom    La fille des Aurès    Les non-dits    Mahrez a repris les entraînements    La traditionnelle nouba de la rentrée de Lila Borsali passe au virtuel    USM Bel-Abbès: Les supporters réclament une société nationale    La Protection civile dresse son bilan: Plus de 7 millions d'estivants et 7 noyades depuis le 15 août    Quatrième périphérique: Deux morts et deux blessés graves dans un accident    Paix et subterfuges    Détournement, dilapidation de deniers publics...: 8 ans de prison pour Ould-Abbès et 4 pour Barkat    Au boulot, citoyens !    Le procès en appel de Mahieddine Tahkout reporté    Les promesses du ministre des Finances    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Saisie de 12 embarcations artisanales
Lutte contre l'émigration clandestine et la pêche illicite de corail
Publié dans El Watan le 13 - 07 - 2016

Quelque 12 embarcations artisanales non identifiées, trois moteurs et un important lot d'équipements de plongée sous-marine ont été saisis hier, lors d'une opération coup de poing lancée conjointement par les gardes-côtes et la gendarmerie de Annaba, avons-nous appris de ces derniers.
Accueillie avec une grande satisfaction, de par son timing en ce début de saison estivale, cette importante opération a été lancée tôt le matin à la plage La Caroube, sur la corniche de Annaba. La vérification des embarcations sur cette plage, réputée pour être un lieu de départ de harraga et le trafic de corail, a permis ainsi de déterminer et saisir toutes les embarcations non identifiées par les services de la marine nationale. Mieux encore, parmi l'important lot de matériel d'armement, il a été découvert des croix d'André.
Bien qu'elles soient interdites, notamment pour leur effet dévastateur sur la flore marine, ces dernières sont toujours utilisées dans la pêche illicite de corail. Cependant, les habitants de Annaba s'attendent à mieux des autorités locales spécialisées. En effet, ils subissent toujours le diktat des loueurs de tables et parasols qui écument pratiquement toutes les plages autorisées à la baignade de la wilaya.
En effet, il y a quelques jours, les services de sécurité ont engagé une opération contre les exploitants illicites sur toutes les plages de la wilaya et leurs abords. Le temps de l'opération et revoilà revenus sur leurs lieux de prédilection et de spéculation les loueurs de parasols, chaises, tables et autres jet-skis, pédalos et vendeurs de boissons chaudes et glacées. Ils narguent les services de la commune et se targuent, torses bombés, d'imposer leur loi au nez et à la barbe des éléments de la police à la plage Rizi Amor et ceux de la gendarmerie au niveau des autres plages de la corniche.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.