REMPLAÇANT AHMED OUYAHIA INCARCERE A LA PRISON D'EL-HARRACH : Azzedine Mihoubi, nouveau SG par intérim du RND    LOGEMENTS PROMOTIONNELS AIDES (LPA) : Premiers quotas livrés à partir d'août    CELEBRATIONS DE LA VICTOIRE DES VERTS : Nuit blanche à Mostaganem    CADETS DE LA NATION : 99.46% de taux de réussite au Bac    COMMERCE : Plus de 2800 infractions enregistrées depuis début juin    Un pétrolier de Sonatrach contraint de se diriger vers les eaux territoriales iraniennes    Les héros sont de retour au pays    EN - Mahrez : "Fier d'avoir été le capitaine de cette équipe"    Quand Mobilis "évince" Ooredoo    Bientôt un nouveau cahier des charges    Une application pour la location de véhicules    La présidence dit oui    Ankara lance une riposte contre le PKK après l'attaque à Erbil    Téhéran dément des «allégations délirantes» de Trump    Un soldat tué et deux blessés    Peine de mort contre trois hommes    Enlèvement d'une députée anti-Haftar    L'ex-wali de Skikda, Benhassine Faouzi, sous contrôle judiciaire    Les partisans d'une alternative démocratique contre-attaquent    L'Alliance présidentielle décapitée    La cérémonie en Egypte    Les réserves de l'ETRHB pour la vente de ses actions    Deux vieilles connaissances sur la route des Verts    Le ministre du Commerce rassure les boulangers    1 000 kilomètres pour en faire la demande    Arrestation des voleurs de portables en série    5 ans de prison pour l'ex-directeur des Domaines    ACTUCULT    Yazid Atout, nouveau DG de la radio Chaîne III    La gestion administrative cédée aux travailleurs    Lorsque la solidarité villageoise fait des merveilles    Hommage au grand maître Benaïssa    Bouira retrouve son ambiance nocturne    Frenda: Un guichet unique pour les fellahs    Le ministre du Commerce à Oran: Un plan directeur de la grande distribution à l'étude    Un forum qui a fait bouger les lignes    On ne construit pas un pays en bâclant, en trichant    Face au diktat de ses clients «publics»: L'aveu d'impuissance de la Sonelgaz    Circulation routière: 568 permis de conduire retirés en juin    Les Guerriers du Désert sur le toit de l'Afrique    Edition du 20/07/2019    Le peuple tient le cap    L'Ensemble «Safar» de musique andalouse en concert    Le Hirak toujours en marche    Le casse-tête des médecins spécialistes    Une 2e étoile pour les verts !    Mila : une tombe romaine découverte à Aïn El-Hamra dans la commune de Ferdjioua    Mesures légales pour relancer la production    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Initiatives citoyennes
Tiziouzou : les autres articles
Publié dans El Watan le 18 - 07 - 2016

L'opération de tri sélectif des déchets ménagers, si elle n'est pas encore une priorité dans la gestion des ordures au niveau de la wilaya, l'est pour des simples citoyens qui ont pris les devants et donné l'exemple. Ils ont instauré leur propre système de prise en charge des déchets, à commencer par le tri, le ramassage et même la valorisation. C'est le cas à Iguersafène, dans la commune d'Idjeur, à 70 km à l'est de Tizi Ouzou.
La participation du village au concours Aïssat Rabah, en 2014, consacrant le village le plus propre, a été le déclic pour les habitants afin d'organiser ce volet de la vie quotidienne. Après la sensibilisation des citoyens, des moyens matériels ont été acquis par le comité de village afin de réussir le pari. Khelaf Raab, qui a représenté le village au concours, explique que chaque quartier a été doté des bacs pour recevoir séparément le verre, le plastique et le papier et les déchets organiques, avec instruction de sortir les poubelles à l'heure indiquée, souligne-t-il. «Cette opération à laquelle adhèrent tous les villageois permet de trier les ordures à la source puis de les transporter vers le centre de tri que nous avons aménagé à la périphérie du village afin de finaliser l'opération. Les objets et produits récupérés sont par la suite vendus à des artisans récupérateurs et les gains mis à la disposition de l'association pour l'environnement Alma vert», soutient le représentant du village, qui affirme qu'un système de compostage est aussi mis en place pour la valorisation des déchets organiques et leur transformation en engrais naturel.
Il ajoute que, jusqu'à ce jour, les villageois continuent de respecter le système de tri mis en place, et ce, depuis 2014, année où Iguersafène a participé et remporté le premier prix du village le plus propre, organisé par l'APW de Tizi Ouzou.
Autre exemple de la réussite de ce dispositif de tri sélectif, celui du quartier des fonctionnaires au chef-lieu de wilaya, ayant participé au projet pilote mis en place par l'Agence nationale des déchets (AND) en juin 2014. Après avoir rencontré un franc succès auprès des habitants, ce projet a toutefois buté contre une défaillance dans le traitement des déchets, vu que les matières triées se retrouvent chargées dans une seule et même benne.
Le président du comité de quartier explique qu'ils ont convenu avec l'établissement public chargé de la collecte des ordures et déchets ménagers de la commune de Tizi Ouzou (EPIC Codem) pour qu'un autre engin prenne part à la collecte. Cet engagement n'est toutefois pas encore tenu. Le comité, qui réclame également d'autres bacs, se dit prêt à faire le travail de sensibilisation pour que l'opération de tri soit relancée.
Il rappelle que la cité disposait au début de l'opération de trois principaux bacs à ordures. Un jaune, pour la collecte des emballages en papier et le plastique, un vert, pour les déchets organiques, le troisième, de couleur bleue, pour le verre. Le tri est donc une solution idoine qui devrait être élargie à d'autres villages et quartiers avec la coopération des collectivités locales.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.