Conférence internationale de Palerme sur la Libye: Ouyahia plaide pour une solution inclusive    Proposé par l'Egypte: Le cessez-le-feu à Ghaza après les accrochages    Ligue 1 Mobilis: La JSK se relance, le MCA à l'arrêt    Commission de discipline de la LNF: L'audience du président de la JS Kabylie, Mellal, reportée au 19 novembre    Liste des logements sociaux à Tlemcen: Les protestataires ne décolèrent pas    RENOUVELLEMENT DU CONSEIL DE LA NATION : Charef Benchenni représentera le FLN    REAPPARITION DE LA ROUGEOLE : Le ministère de la santé rassure    ESCROQUERIE VIA INTERNET : Deux réseaux de faussaires neutralisés sur Oued Kniss    Remaniement ministériel en Tunisie : Youssef Chahed obtient la confiance du parlement    Jil FCE optimiste    Sans perturber les vols : Nouvelle zone de turbulence à Air Algérie    Fin d'examen de l'avant-projet détaillé    Le Premier ministère dénonce une «odieuse manipulation»    Les candidats du FLN et du RND choisis, HMS temporise    Trop de soutiens, on veut des candidats !    Sun Tzu au secours du Parti communiste    Conférence sur la Libye : Ouyahia aujourd'hui à Palerme    Seddik Chihab à propos de la réponse de Tayeb Louh à Ouyahia : «Je n'ai rien à dire !»    Début des grandes manœuvres avant Lomé    La sécurité régionale au menu du dialogue de haut niveau    Stabilité régionale : Le rôle de l'Algérie mis en avant    Secteurs de l'habitat et des télécommunications : Trois conventions-cadres signées    Les syndicats dénoncent de «la poudre aux yeux»    Comment faire sortir le Salon du Palais    Tourisme : Il ne suffit pas d'avoir des hôtels…    Tigzirt (Tizi-Ouzou) : Une femme meurt asphyxiée au monoxyde de carbone    Il signe une 4e passe décisive à Man City : Mahrez sermonné par Fernandinho !    L'écrivain Mahmoud Aroua : «Il est difficile de se faire éditer»    Alger accueille le 2e grand prix Abdelkrim Dali    Il pourrait revenir sur scène avant l'été : Meskoud garde sa belle voix    GC Mascara: Des conflits qui mettent le Ghali en danger    IRB Oued Taria: Le club de football disparaît    Des comprimés psychotropes saisis, 4 individus arrêtés    Incertitudes    «Coup de force» contre Bouhadja: Les députés RCD reviennent à la charge    Un appel ayant visé à provoquer la «fitna»    Relizane: Une usine Ford à Sidi Khettab    L'armistice vu par un indigène    Pour booster la coopération algéro-grecque: Une commission interministérielle mixte et un forum des hommes d'affaires, en 2019    Nuit d'horreur à Constantine !    14 membres du PKK "neutralisés" par l'aviation turque    Abdelkader Bouazghi depuis Bordj-Bou-Arreridj : " La réconciliation nationale a été un cadre de forte mobilisation pour mener à bien le programme ...    Travaux publics et Transports : Plus de 70 nouvelles gares routières entrées en exploitation    Copa Libertadores : Boca résiste à River (2-2) dans une Bombonera en fusion    Attal buteur, Mahrez passeur, Feghouli de nouveau titulaire    RDC : Fayulu candidat-surprise de l'opposition, tensions pré-électorales en vue    Ouyahia parle de "manipulation"    Exposition à Alger d'Arezki Larbi du 17 novembre au 1er décembre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les bonnes notes des élèves de l'INSM
Institut national supérieur de musique
Publié dans El Watan le 05 - 03 - 2017

Il y avait une certaine fébrilité dans l'air jeudi après-midi à l'Institut national supérieur de musique, à Alger. Et pour cause. Les élèves s'apprêtaient à faire découvrir leur «classe» instrumentiste et lyrique.
Les étudiants s'affairaient dans le hall de l'Institut national supérieur de musique, communément appelé INSM.
Car c'est le grand oral pour eux. La grande audition, la répétition générale pour convaincre. Un univers de Fame — la série TV sur une école de musique à New York et la chanson éponyme d'Irène Cara — dans l'air. Ils se prénomment Sandra, Ibtissem, Belkacem, Sofiane, Khalil ou encore Abdelwahab. Ils sont jeunes. Ils ont entre 18 et 22 ans. Et ils ont du talent à revendre.
Et la plupart ont appris à jouer d'un instrument après l'obtention du bac. Certains, comme Aghiles, qui, en quelques mois a su maîtriser à merveille le cor. C'est dire l'esprit d'émulation qui anime ces jeunes. Et le potentiel dont ils regorgent.
LIBERER LES ENERGIES
Cette initiative, celle d'organiser un concert des élèves de l'INSM, et par conséquent présenter une pépinière, un vivier bouillonnant de talents à l'état pur, émane du frais émoulu directeur de l'Institut national supérieur de musique, Abdelkader Bouazara, nommé il trois mois, et qui n'est plus à présenter. Il a dirigé l'Orchestre symphonique national (OSN) depuis 2001, avec abnégation et probité, en sillonnant les 48 wilayas du pays pour faire partager cette mélomanie. Il a lancé le fameux Festival international de musique symphonique d'Alger, et, contre vents et marées, austérité oblige, il continue à œuvrer pour son succès et celui de l'Algérie.
C'est un acquis. Donc, le nouveau directeur, Abdelkader Bouazara, a voulu faire une «école»…de musique à l'INSM. Libérer les énergies, encourager la création et promouvoir les jeunes talents. Un grand oral pour les élèves, car le ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi, figurait parmi le public, ainsi que Mme Nadia Labidi, ancienne ministre de la Culture, Sami Bencheikh, DG de l'Office national des droits d'auteur et droits voisins (ONDA), Mohamed Bouazara, journaliste et ancien député…Les élèves devaient se montrer sous leur meilleur jour et surtout, encore une fois, convaincre. Et briller des mille feux…de la rampe.
Sandra, Ibtissem, Khalil, Belkacem et les autres
Aussi, les «happy few» de l'audience seront agréablement surpris par la jeune soprano, Ibtissem Amrane, ayant interprété Lascia Chiopianga de G. F. Handel, Aghiles Touadi (cor) pièce de Ludwig Van Beethoven, Khalil Rouazmi, premier concertino de George Guilhand, un professionnel du saxophone, Brahim Babou Capricho arabe de F. Tarrega, en accord parfait avec sa guitare, Banalioua Hassen Belkacem, le violoncelliste et harpiste bourré de talents, sur Danse Georgienne d'Aibazian, le duo de flûte, Sandra Hamaidi et Guellal Idir, au jeu très subtil sur Sonate pour deux flûtes (2e mouvement), de J .B.Loeillet, Abdelwahab Bougherda, au oûd sur un samaâi arabe, un luth de classe et classique, Mustapha Belbahir, jouera du violon sur du John Williams (La Liste de Shindler), des cordes presque vocales et émouvantes, Amara Aïssa, un ténor léger mais massif de par sa tessiture sur Un'aura Amorosa de Wolfgang Amadeus Mozart, Sofiane Frendi dévoilera un art pas du tout mineur avec son instrument de prédilection, le marimba (xylophone) en exécutant Czardas de Monti.
La relève arrive
L'orchestre de l'INSM, sous la direction du maestro Rachid Saouli, accompagné au piano par l'intraitable et professionnelle professeure Kheira Mokrane, interprétera des morceaux choisis, tels que Te Deum composé par Marc-Antoine Charpentier, c'est le fameux générique de l'Eurovision des années 1970, Cole Porter Salute de Cole Porter et arrangé par John Whitney, Quatre Saisons de Vivaldi, Wahran Wahran d'Ahmed Wahbi, Jahanagh Bezzef, d'Akli Yahiaten, ou encore Yaracha El Fetten (chant du patrimoine) arrangé par Rachid Saouli. «C'est sans doute une occasion pour hisser le niveau à l'INSM.
Développant et faisant découvrir de jeunes talents dans un espace de formation qui est aussi un vivier. Nous avons confiance en sa direction, son encadrement, ses professeurs…Nous réfléchissons à un orchestre «B» puisant aussi dans les instituts régionaux de musique. Je souhaite au directeur de l'INSM, Abdelkader Bouazara, et son staff, beaucoup de réussite. Car ils ont beaucoup de mérite. Et je les exhorte à de nouvelles expériences de ce genre. Pourquoi pas nous surprendre par un concert à l'Opéra d'Alger. Pourquoi pas ?…», encouragera le ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi. C'est sûr, la relève est assurée. Et ça assure, grave !


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.