Guardiola : «Mahrez mérite d'avoir plus de temps de jeu, mais...»    Man Utd : Fernandes répond à Klopp    Le RCD fustige le gouvernement    Système ou pratiques ?    Un citoyen en appelle à Karim Younès    L'activiste Amar Berri arrêté, puis relâché    Le Care pointe l'absence de données économiques    Omerta sur la liste des concessionnaires    «La station de dessalement de Douaouda fournira 100 000 m3 d'eau»    Les arrêts de travail déclarés par internet à la CNAS    L'Union européenne reste le premier fournisseur de l'Algérie    Développement du gisement de fer de Gara Djebilet    Guterres propose Jan Kubis pour le poste d'envoyé spécial    5 chasseurs tués et 3 autres grièvement blessés par l'explosion d'une bombe artisanale    Une nouvelle caravane de migrants vers les Etats-Unis    Un deuxième "impeachment" historique    Les émeutiers cherchaient à "capturer et assassiner" des élus    Baisse drastique des visas pour les Algériens    «C'est Bouteflika qu'il fallait juger»    Bonne opération pour l'OM, l'ASO et la JSS    La belle "remontada" des Verts face au Maroc    "Je ne céderai jamais à la pression de la rue"    Ni Bouzenad ni Laroussi à la rescousse    Les joueurs arrêtent la grève    Début de sprint pour l'OM    Vers un autre recensement du vieux bâti    Les mesures de confinement reconduites    L'opération vaccination sera-t-elle lancée dans les délais ?    Des cabines électriques mobiles à la rescousse    14 marchés aux bestiaux hebdomadaires rouverts    Le terroir et le travail de la terre en exposition à la galerie Le Paon    Les Libyens revendiquent la paternité de Chachnaq    La formation de Bennabi lui a permis de faire des applications dans les sciences    Les lauréats du Prix du président de la République distingués    Une nouvelle stratégie pour renforcer le rôle des microentreprises et des start-up    Lancement du concours du meilleur conte illustré sur Yennayer    Google soutient le plan d'immigration de Biden    Les Etats-Unis sanctionnent le concepteur du vaccin iranien contre la Covid-19    Erdogan se fait inoculer le vaccin chinois CoronaVac    Conseils de l'ordre des médecins et chirurgiens-dentistes: Des syndicats dénoncent une «situation de blocage»    Nettoyer le pays de qui et de quoi ?    Les faits têtus de la réalité    Deux mandats de dépôt pour détournement au Trésor public    Tébessa: Cinq morts et trois blessés dans l'explosion d'une bombe artisanale    Meftah: Une usine de biscuits prend feu    Bouira: Deux morts et deux blessés dans une explosion de gaz    Retour au point de départ    Tébessa: Si la place de la Victoire m'était contée    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Des localités de la capitale en sont dépourvues
Structures de loisirs éducatifs
Publié dans El Watan le 29 - 05 - 2017

Certaines localités de la capitale sont dépourvues de structures pour la jeunesse, telles que les maisons de jeunes, les centres culturels ou encore les salles dites «polyvalentes». A Ouled Chebel, une commune située à la limite entre la wilaya d'Alger et celle de Blida, les jeunes sont livrés à eux-mêmes.
Aucun établissement dédié aux activités de loisirs éducatifs et récréatifs n'a été réalisé dans cette localité à caractère rural. «Notre localité a été promue commune en 1984.
Cependant, elle n'a bénéficié d'aucun projet pour la prise en charge de sa jeunesse dans le domaine des activités de loisirs éducatifs et culturels», déplorent des jeunes habitants de la commune. Hormis une petite salle, qui manque d'ailleurs de personnel et de moyens, la localité semble court-circuitée par ce genre de projets, «ce petit établissement qui se trouve au chef-lieu de la commune ne peut à lui seul répondre aux besoins des jeunes de la localité, il faut que les pouvoirs publics construisent d'autres établissements, qui auront le mérite de soustraire les jeunes à la rue en leur offrant un cadre pour la pratique des activités artistiques et culturelles», ajoutent-ils.
La population n'est donc pas concentrée dans un seul noyau, comme c'est le cas dans les agglomérations à forte densité démographique, au contraire, la commune présente une particularité éparse et étendue de sa population, «notre commune compte nombre de quartiers et de lotissements qui s'étendent sur une grande superficie, d'où la nécessité de revoir les plans de développement urbain. Il est impératif de doter ces nouveaux quartiers et lotissements d'établissements pour la prise en charge de la frange juvénile», suggère-t-on.
En attendant que ces vœux se réalisent, les jeunes d'Ouled Chebel continuent de subir les affres de l'oisiveté, «nous passons la majeure partie de notre temps libre dans les cafés. Notre commune manque même de cybercafés. Le seul établissement qui offre ce genre de prestations est pourvu d'une connexion de faible débit, qui plus est s'interrompt dans la majeure partie du temps», nous affirme-t-on.
Signalons qu'une cité nouvellement réalisée à Ouled Chebel et qui a accueilli un nombre important de nouveaux habitants est dépourvue elle aussi de ce genre d'équipement publics.
Les jeunes de cette cité du nom de Chétaïbia sont contraints de se déplacer dans leur commune d'origine pour la pratique du sport ou des activités culturelles. D'autres localités de la capitale connaissent ces mêmes manques en matière de structures de la jeunesse, et ce, malgré le fait qu'elles se trouvent dans des communes nanties et qui sont loin d'être isolées. La cité PLM, dans la commune de Bourouba, illustre cette situation d'absence totale de prise en charge de ses jeunes, qui sont livrés aux méandres de la rue. Les jeunes de cette cité populaire aux allures tentaculaires passent le plus clair de leur temps dans les cafés et les dellalas (espace commercial informel), «notre quartier est dépourvu de ce genre d'établissements.
Les jeunes qui ont du talent dans le domaine de la musique, du théâtre, ou encore des arts plastiques, doivent se rendre dans les communes avoisinantes, car à la cité PLM il n'y a que les cafés pour les accueillir», explique un jeune de la cité.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.