Laraba défend son projet    Le sujet suscite peu d'intérêt    L'ANP élabore le plan de vigilance    Sans Zeghmati    Hausse attendue des prix des viandes blanches    Le parlement accorde la confiance aux ministres proposés    «L'Afrique doit rester unie pour réformer le Conseil de sécurité»    Deux communautés rivales signent des "accords de paix"    Report des candidatures aux postes de souveraineté en Libye    Zetchi recalé par la FIFA    "Je serai de retour dans une à deux semaines"    Ifticène jette l'éponge    Reprise dimanche après la fin du 2e regroupement    Inquiétante hausse de la cybercriminalité    Cap sur le renforcement de la couverture sécuritaire    Le personnel de la santé prêt pour l'opération    Le plasticien El-Bahi Belkheiri célèbre le berceau de l'humanité    Les rapports franco-algériens entre histoire et mémoire    Le rôle du poète au sein de sa cité    Hommage à cheikh Abdallah Guettaf    Création d'un prix littéraire au nom de la poétesse Oum Siham    Couleurs et douleurs, nouveau recueil de nouvelles de l'écrivain Boubakr Kadri    Walid Sadi candidat à la présidence a la FAF    Conservation foncière de Bab Azzoun : Une année pour la délivrance d'un négatif    Cité AADL 5000 logements (Réghaïa) : Insécurité et manque d'éclairage    Premier League : Défaite surprise de Man United face à la Lanterne rouge    Aouar dans le viseur de la Juventus pour cet été    Oran : L'association des opérateurs économiques tire la sonnette d'alarme    Milan AC : Bennacer de retour à l'entrainement    Sidi Chami, El-Ançor et Bir El-Djir: Près de 36 millions de dinars pour de nouvelles cantines scolaires    Ancien chargé de mission à la présidence: Laagab répond à ses détracteurs    Point de rupture ?    Les «zones d'ombre» sont-elles dans nos têtes ?    Pour booster la filière des agrumes à Misserghine: Vers l'exploitation des sources d'eau dans l'irrigation    Le génie du virus    Ils réclament le droit au logement et aux projets de développement: Les habitants de Tafraoui protestent    Ferdjioua: Le libraire Ferhat Kaoula n'est plus    Le professeur Laraba présente sa copie    Le RND propose des amendements substantiels    Reddition d'un terroriste et arrestation de 3 éléments de soutien    Fin du débrayage, reprise du travail le 31 janvier    6 décès et 262 nouveaux cas en 24 heures    Le FMI prévoit un baril à 50 dollars en 2021    Tinhinane Laceb retrouvée morte    L'engagement de Rolls-Royce    Les ambitions ailées de General Motors    Pour «incitation à l'insurrection»: L'acte d'accusation de Trump déposé au Sénat    Appel à la levée des sanctions économiques contre la Syrie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les effectifs ont doublé à Témouchent
Formation professionnelle
Publié dans El Watan le 25 - 09 - 2017

La cérémonie officielle de rentrée de la formation professionnelle a été organisée au centre de Témouchent. Quatorze nouvelles spécialités ont été ouvertes pour 350 élèves sur un total de 5105 postes de formation ouverts, dont 4305 ont trouvé preneurs.
En 2016, 6184 places ont été offertes, mais seulement 2907 inscriptions enregistrées. C'est donc près du double des effectifs qui est réalisé cette année. En outre, en formation résidentielle, c'est-à-dire au sein des centres et instituts de formation, il y a eu 2065 élèves, contre 2500 l'année écoulée. En formation par apprentissage, c'est-à-dire auprès de professionnels, le nombre atteint les 1335 élèves. Enfin, en milieu carcéral, la formation touche 245 détenus. Pour rappel, l'année passée, la cérémonie d'ouverture a été organisée au centre de Aïn El Arba, une manière d'arrimer ce secteur à la demande que devait exprimer la zone industrielle de Tamzoura, à l'extrémité de la daïra. Il avait été en effet signalé que la main-d'œuvre qualifiée, et même non qualifiée, faisait défaut pour la réalisation des usines en cours d'implantation. Pour mettre les bouchées doubles, les autorités locales avaient décidé d'ouvrir une annexe du CFPA à Tamzoura de façon à ne pas rater le coche des milliers de postes d'emplois qualifiés qui pourraient ainsi revenir à la main-d'œuvre locale.
Or, cette décision ne répondait à aucun déficit en matière de structures de formation, ce qui est apparu clairement 7 mois après un semblant d'inauguration officielle de l'annexe.
Le directeur de la formation professionnelle (DFP) avait alors assuré que son secteur était en mesure de prendre en charge la demande de Tamzoura avec les deux centres de Aïn El Arba et de Hammam Bou Hadjar. Cela sans avoir recours à l'ouverture d'une annexe à Tamzoura, cette dernière étant projetée dans les locaux désaffectés d'une ancienne coopérative de service, une CAPCS, dont seul un hangar est utilisable, le reste nécessitant de conséquents travaux de réhabilitation.
Les responsables d'alors, le wali en tête, n'avaient non seulement pas tenu compte des réserves du DFP, mais encore ont omis, à ce jour, de notifier le transfert des locaux à son secteur de façon à lui permettre leur prise en charge sur le plan budgétaire.
Au cours d'une visite à la daïra de Aïn El Arba, le nouveau wali a instruit le maire pour mettre officiellement les locaux à la disposition de la DFP, à charge pour elle de demander à sa hiérarchie l'inscription d'une étude et des travaux de réhabilitation. Il reste qu'il n'y a nul besoin d'une telle institution, les candidats à la formation à Tamzoura pouvant rejoindre les trois centres de Aïn El Arba, de Hammam Bou Hadjar, voire de Témouchent, où l'électronique automobile et la mécanique sont enseignées.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.