Mokhtar Reguieg placé sous mandat de dépôt    Le Président promet un large débat télévisé au Parlement    Tebboune les interdit    "Volonté de changement de la situation économique"    Nourddine Khaldi installé à la tête de la direction générale    Baisse significative de la participation aux législatives    Mercedes-Benz dévoile son programme pour Genève    24 harraga arrêtés à Skikda    L'ancien chef du protocole à la Présidence, Mokhtar Reguieg placé en détention provisoire    Inauguration d'une nouvelle station de compression et de réinjection de gaz à Hassi Massaoud    ANNIVERSAIRE DE LA NATIONALISATION DES HYDROCARBURES : Le Président réitère son engagement pour une République forte    La chaîne El Hayat estée en justice pour diffamation    RENTREE PROFESSIONNELLE : Lancement de quatre nouvelles spécialités    TRAFIC DE PSYCHOTROPES : Saisie de plus 162 000 comprimés à Alger    CONGESTION ROUTIERE A ALGER : Plus de 100 points noirs recensés    Apac: le renouveau du cinéma algérien passe par la libération de l'expression artistique    Belhimer: le plan d'action du Gouvernement repose sur divers ateliers englobant différents secteurs    Des détenus d'opinion quittent la prison, d'autres condamnés à des amendes    Real : Hazard face à un choix compliqué    Enfin le derby de la capitale !    Farès rejoue six mois plus tard    Zelfani : "J'ai surtout aimé l'état d'esprit des joueurs"    Du monde unipolaire à l'avènement d'un nouveau monde multipolaire (2e partie)    Fraude et irrégularités à la présidentielle au Togo    Libye : Haftar avance ses pions dans l'ouest amazigh    Bernie Sanders favori pour affronter Donald Trump    Pourquoi un Parlement en Iran ?    Hasna El Becharia en concert à Alger    ...Sortir ...Sortir ...Sortir ...    «Un solfège thématique»    Participation du film Synapse au Festival de Louxor    L'ANFC interpelle le chef de l'Etat et le ministre de la Justice    Tibane rend hommage à Rachid Talbi    Un représentant du FMI souligne une "vraie volonté de changement" de la situation économique    MO Béjaïa : Les Crabes toujours menacés    Enamarbre de Skikda : Les travailleurs exigent le départ du Directeur    Boxe/Tournoi pré-olympique (4e j): Abdelli en quarts de finale    Le coronavirus menance les prochains matchs de l'Inter Milan    Journée nationale du patrimoine : La Casbah célébrée sous le signe du deuil    Du lundi au jeudi : Perturbations dans l'alimentation en eau potable    Tebboune préside un Conseil des ministres    Handball - O. Maghnia: Les frontaliers qualifiés au play-off    Ooredoo confirme l'expulsion du PDG de sa filiale algérienne    Ras El Aïn: Des terrains désaffectés transformés en décharges de déchets inertes    Grève des PNC: Des poursuites disciplinaires contre 200 travailleurs d'Air Algérie    Benfreha: 1.000 bouteilles de boissons alcoolisées saisies    La réforme de l'administration au pas de charge ?    Une loi sur les religions ravive les tensions du passé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Des «inaugurations» en veilleuse...
Sétif
Publié dans El Watan le 07 - 10 - 2017

Le 30 avril dernier, le Premier ministre Abdelmalek Sellal se rend à Sétif pour les besoins des élections législatives. Il en profite pour inspecter des chantiers et inaugurer des projets qui ont coûté cher au Trésor public.
En plus de l'inauguration de la deuxième ligne de production de la cimenterie de Aïn El-Kebira et du complexe sportif de Aïn Arnat, de 6000 et 2000 places pédagogiques, respectivement au niveau de l'université Sétif II (Dr Lamine Debaghine) et à l'Ecole nationale supérieure (ENS) d'El-Eulma, l'ex-chef de l'Exécutif a inspecté le gigantesque projet de la centrale électrique d'El Mahdia, inachevé jusqu'a maintenant. Abdelmalek Sellal a été par la suite invité à couper le ruban du centre culturel islamique du chef-lieu et le nouveau marché de gros des fruits et légumes, implanté à 2 km à la sortie sud de la capitale des Hauts-Plateaux. Si les premiers projets sont fonctionnels, ce n'est malheureusement pas le cas pour le marché de gros et le centre culturel, dont une partie de la belle façade a été endommagée par les travaux du tramway. Lancé en 2007, au temps de l'ex-wali Nouredine Bedoui, actuel ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales, l'établissement, d'une capacité de plus de 900 places, est inexplicablement fermé.
Payés par l'argent du contribuable, les installations et les équipements de ce joyau moisissent. A défaut d'arguments, le directeur des affaires religieuses de wilaya, n'étant autre que le maître d'ouvrage s'en lave les mains : «L'établissement est une annexe du Centre culturel d'Alger. Franchement, ce problème me dépasse.» Au fait de cette lamentable situation qui s'éternise, le ministère de tutelle ne fait apparemment aucun effort pour trouver une issue à ce problème, accentuant le «mal» de la structure, exposée à tous les vents. S'étendant sur une surface de 30 hectares, le marché de gros disposant de 242 carreaux commerciaux et d'autres structures non moins importantes (banque, compagnie d'assurance, bureau de poste, pharmacie, restaurants, cafétérias, boutiques multiservices) est en rade lui aussi. Le sempiternel refrain des «procédures» retarde la mise en exploitation d'un marché devant créer de nouveaux postes d'emploi et générer une importante plus-value pour la collectivité : «Il est vrai que le marché a été inauguré officiellement en avril dernier. Avant de lancer l'activité, on devait régler certains points, dont la procédure d'adjudication de 50 carreaux, sachant que les 192 autres ont été attribués aux mandataires du Souk El Fadjr de Sétif. Comme tous les problèmes sont presque aplanis, la mise en service du marché interviendra avant la fin du mois de novembre de l'année en cours», souligne Abdelaziz Khettabi, le directeur général de l'EPE-Magros-SPA…


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.