Un terroriste abattu, 4 éléments de soutien et 11 narcotrafiquants arrêtés en une semaine    Milan AC: Cette légende du club qui encense Bennacer    La société civile, une force active sur laquelle s'adossera l'Algérie nouvelle    EUFA : Les trois nominés pour le titre d'entraineur de l'année    Le ministère de la communication dépose une plainte contre la chaîne française M6    Le directeur de la CNMA plaide pour la réforme de cette assurance    Des agriculteurs de la daïra de M'chédallah demandent le déblocage du périmètre d'irrigation    Un SUV électrique sur les tablettes    Savoir lire les indices d'un pneu    Un look plus agressif    Accords économiques: L'Algérie prend en compte ses intérêts    Report de la 1re édition de la Foire nationale des produits de l'agriculture et de l'agroalimentaire    Neghiz face à la presse    Levée progressive du gel sur les projets du secteur de la santé    Spectaculaire rebond de l'émigration clandestine    Pascades    Zones d'ombre: l'Etat déterminé à concrétiser les projets dans les meilleurs délais    Les frères Kouninef condamnés à des peines allant de 12 à 20 ans de prison ferme    Constantine: hommage poignant à l'historien et sociologue Abdelmadjid Merdaci    Avoir conscience des rêves qui fuient !    L'Odyssée de Hamdi Benani    USM Alger : Le gardien de but Guendouz signe    Lutte contre la criminalité : Arrestation d'un individu usurpant d'identité    JS saoura : Ferhi s'engage avec le club africain    La Palestine renonce à son droit d'exercice de la présidence    Le chef de la junte demande la levée des sanctions ouest-africaines    Les souscripteurs AADL protestent    "La France doit aider l'Algérie à nettoyer les sites des essais nucléaires"    Condoléances    STABLE ET DURABLE    La cour d'appel allège la peine de Fouzia Argoub    Guterres appelle à éviter une nouvelle guerre froide    La fille des Aurès    Les non-dits    Relecteur de "Vivant fils d'Eveillé"    Culture en bref...    Mise au point    Bovins et crocodiles    Algérie Poste: Un nouveau calendrier de versement des pensions de retraite    Equipe nationale: Belmadi annonce beaucoup de changements    Palestine occupée: Le soutien indéfectible de l'Algérie    Chlef: Mener les projets à bon port    Je n'ai pas voulu regarder le reportage de M6 sur le Hirak    PAIX ET SERENITE    "La sanction pourrait aller jusqu' à la peine de mort"    La nouvelle Constitution répondra "aux revendications du Hirak"    La course ouverte par le ministère de l'Industrie    La mesure étendue aux transporteurs de voyageurs    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La solution à distance et en temps réel d'Elect-M
Maintenance des groupes électrogènes
Publié dans El Watan le 12 - 12 - 2017

Elect-M n'est pas qu'une société spécialisée dans l'importation et la commercialisation de groupes électrogènes.
Comme elle assure aussi le service après-vente pour ses équipements, elle intervient aussi pour les entretenir ou les réparer en cas de panne. Mais pas par n'importe quelle procédure. Chez Elect-M, les interventions et la maintenance des groupes électrogènes peuvent désormais se faire à distance et à n'importe quel endroit. Tel est notre constat lorsqu'on a fait une virée à son centre qui se trouve aux Vergers, à Bir Mourad Raïs (Alger).
Elect-M a, en effet, su comment se démarquer de ses concurrents dans le domaine de la maintenance des groupes électrogènes en proposant une solution unique en Algérie. Celle-ci consiste en la supervision à distance d'une flotte de groupes électrogènes en s'appuyant sur sa plateforme Scada, via des équipements, des coffrets de commandes DSEWeb Net, installés avec leur modem sur les groupes électrogènes.
Les informations sont transmises instantanément depuis les groupes électrogènes vers ce centre de supervision pour ensuite interagir sur les pannes, ce qui se traduit par une diminution des visites sur sites et entraîne par conséquent une réduction des coûts d'exploitation et de maintenance.
«Au lieu de la maintenance classique, qui consiste à mettre en place une personne 24h sur 24 et 7j sur 7, pour ce qui est des 29 autres jours où les groupes restent abandonnés et pouvant subir n'importe quelle défaillance, ce qui va coûter très cher à la société, on a pensé collecter les informations du groupe électrogène vers un centre de supervision qui va gérer l'ensemble du parc des groupes électrogènes», explique Elnadjar Ahmed, contact manager à Elect-M.
A ce titre, Elect-M a installé 14 opérateurs qui activent 24h /24, 7j/7 et qui peuvent dans ce cas contrôler, manipuler, diagnostiquer instantanément l'état des groupes électrogènes. Une solution qui permet de réduire de près de 80% les frais de maintenance d'un groupe électrogène. «Selon les statistiques qu'on a établies, 80% des pannes sont réglées à distance», atteste Elnadjar Ahmed.
Et en cas de défaillance de la partie mécanique, c'est-à-dire une pièce à changer sur le groupe électrogène, Elect-M fournit dans ce cas aussi une assistance technique par un déplacement sur les lieux de techniciens de maintenance. Elect-M gère actuellement un parc de 600 groupes électrogènes, qui sont tous connectés et supervisés.
Et pour gérer tout ce parc, les jeunes ingénieurs de cette société ont développé en interne un logiciel pour le traitement des informations des groupes électrogènes. Grâce à ce logiciel, les opérateurs peuvent même aller dans le traitement jusqu'à 5000 groupes électrogènes. A noter que la plateforme achetée chez DEEP, SEA Electronic ne pouvait gérer que 120 groupes à la fois par une personne.
Elect-M compte enrichir son parc de groupes électrogènes à superviser à partir de 2018. «Au début 2018, on aura 800 groupes, et en 2019, on essayera d'atteindre les 1500 groupes, car on a eu des demandes de la Tunisie et du Qatar», précise notre interlocuteur. Elect-M compte actuellement plusieurs clients algériens, dont Ooredoo, BNP et Société Générale.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.