Crue de l'Oued Meknassa: le corps sans vie d'une huitième victime, retrouvé    Lutte contre la Covid-19 : Une plateforme pour assurer la «vaccinovigilance» à l'EHU d'Oran    Cyberciminalité: l'Algérie candidate à la présidence du Comité internationale    Sahara Occidental: Berlin exhorté à ne pas céder aux pressions de Rabat    Tendances instables    Les modifications et les instructions de Tebboune    Vote de confiance sur fond d'optimisme modéré    Sultana Khaya victime d'une tentative d'élimination physique    L'historien Maati Monjib, en grève de la faim    Lomé pour faire le point sur les réformes    "Nous reprenons confiance"    La FIFA officialise l'accord de Rabat    La commission interministérielle tranchera le cas de la FAF    La sélection algérienne à la 2e place    Les Algériennes Ouallal et Asselah précocement éliminées    Froger poussé vers la sortie ?    Un texte d'un «autre temps»    "L'économie ne peut se suffire d'ordres administratifs"    7 personnes brûlées dans un incendie de véhicule    Au cinquième jour de fermeture de la RN 24, l'arbitrage de l'administration persiste    Des citoyens en attente d'un logement depuis 40 ans !    Petits beignets    "Pour endiguer le féminicide, il faut en finir avec le patriarcat"    Les attributaires du périmètre «Maâder» se plaignent du manque d'électricité    La statue de Mohand Oulhadj inaugurée    Le Festival national du théâtre professionnel revient    La nation du quart de page    Les passionnés au rendez-vous de la première séance à New York depuis un an    Tiaret: Nouvelle cité, vieux problèmes    Environnement hostile    Comment vaincre l'échec ?    Ils se sont rassemblés à Constantine: Retraités et radiés de l'ANP reviennent à la charge    Les partis politiques s'y préparent    Les efforts de l'Etat nécessitent une contribution des différents partenaires    C'était un certain 08 mars 2007    Une campagne prématurée    Le vieux rêve prend forme    Les armes de la cyberguerre    La fabrique des mensonges!    Le président Tebboune présente ses condoléances    Le MCO rejoint l'ESS en tête    Benlamri buteur et Slimani passeur    Cinq personnes tuées dans une embuscade au nord du pays    L'Iran appelle les Européens à éviter «toute menace ou pression» sur le nucléaire    La Dgsn célèbre la Journée internationale de la femme    «Les femmes ont joué un rôle décisif dans l'histoire de l'Algérie»    Le double combat de la femme algérienne    Ces audacieuses qui façonnent la République    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les activités de la cour gelées à Annaba
Publié dans El Watan le 11 - 06 - 2007

Les activités de la cour de justice de Annaba et de l'ensemble des tribunaux sous sa compétence territoriale ont été gelées hier.
Cette situation, à l'origine du report de la totalité des audiences, est le fait des avocats qui ont entamé hier une grève générale. Leur mouvement n'est pas passé inaperçu. Justiciables et citoyens ont exprimé leur soutien à leur mouvement qu'ils affirment aller dans le sens d'une meilleure justice dans le pays. Ils étaient en nombre devant le perron du siège de la cour de justice de Annaba où, pancartes en main, les hommes et les femmes en noir du barreau s'étaient regroupés. « Pour le respect des droits de la défense », est-il écrit sur ces pancartes bien mises en évidence par des avocats vêtus de la toge des wilayas de Annaba, Guelma, El Tarf, Souk Ahras et Tébessa sous la compétence du conseil régional de l'ordre des avocats. Avant de déclencher leur grève d'une journée, les membres du conseil de l'ordre des avocats, dont le siège est à Annaba, avaient été reçus par les autorités judiciaires de la wilaya. « Tout autant que leurs confrères de toutes les régions d'Algérie, les avocats du barreau de Annaba ont répondu à l'appel à la grève générale lancé par le barreau national. Le respect des droits de la défense est un principe fondamental de l'exercice de notre profession. Nous ne permettrons à quiconque d'y porter atteinte. Nous sommes solidaires de notre confrère de Remchi », considère Me Abderahmane Amara, membre du conseil de l'ordre de Annaba.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.