La marche de Béjaïa violemment réprimée    Trois terroristes abattus à Benihemidane    Installation de la nouvelle chef de daïra    Dhouibi dément tout changement de cap    Le rapport inquiétant de Crisis Group    La fin du dollar ?    Les réseaux sociaux, ce monde parallèle    «C'est un terrain déjà viabilisé»    Combats inédits entre rebelles pro-Ankara    La kamikaze avait prêté allégeance à Daesh    Prémices d'une nouvelle ère    La Mauritanie surprend, la Zambie abdique    La JS Saoura prépare Gagnoa    Saisies de pétards et autres produits pyrotechniques    Le cadre de vie des citoyens au menu du conseil de wilaya    Alerte à l'hémorragie    On est toujours le réfugié de quelqu'un    Quand il faut se reposer, il faut !    Mémoires et sens en mouvement    Mauvaise utilisation du gaz : Lancement d'une campagne de sensibilisation en direction des élèves    AWEM Blida : 12 000 nouveaux postes d'emploi assurés depuis début 2018    Boufarik : Un complexe sportif à l'abandon…    24 heures    Retour à Astana avec Idleb comme pomme de discorde    Pour identifier les facteurs à l'origine de la hausse des prix: Une étude des marchés de fruits et légumes lancée    Entre réforme set continuité    Projet Batigec des 1.000 logements LPA: Des «blocages» risquent de prolonger les délais de réalisation    Le cimetière des vanités    D'importantes quantités de produits pyrotechniques saisies    Affaire Salsabile: Le procès en appel reporté    Oran: 15 ans de prison pour des trafiquants de cocaïne    MC Alger: Adel Amrouch et la triste réalité du football algérien    WA Tlemcen: Rebondir au plus vite    ASM Oran: Une situation qui ne prête pas à l'optimisme    Le wali chez les familles des victimes des inondations    Déclaration : Appel des assises internationales du journalisme de Tunis    Mouvement de protestation à la SNTF : Perturbation du trafic ferroviaire à partir de la capitale    Sommet de l'UA: la ligne rouge tracée par l'Algérie    Démission de Ould-Abbès: Confusion au FLN    Le sens des guerres dans l'évolution du monde: L'âge nucléaire mènera-t-il l'humanité vers un monde sans guerre, un monde plus uni ?    La société civile et les partis politiques interpellent le président de la République    Peintures marines et compulsions terrestres    Abdeldjallil Machou, Bio express    Journées d'arts urbains d'Oran    Eucoco 2018 : Le pillage des ressources sahraouies dénoncé    Une quarantaine de civils tués dans les frappes de la coalition US    À l'occasion du 63e anniversaire de l'indépendance de son pays : Le Président Bouteflika félicite le souverain marocain    Ligue 1 Mobilis (13e J.-Mise à jour) : L 'ASAM gagne, le MOB et le MCA se neutralisent    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La canicule, l'eau et le vin
Le sud de L'Italie ravagé par les feux de forêt
Publié dans El Watan le 28 - 06 - 2007

Feux de forêt, black-out électriques, des ouvriers de Fiat qui abandonnent leur poste de travail, des maires qui rationnent l'eau potable, la canicule qui s'est abattue sur les régions du centre et du sud de la péninsule n'augure rien de bon, sauf pour les vignerons à qui on annonce des vendanges précoces et exceptionnelles.
Rome. De notre correspondante
Les météorologues l'avaient prévu, l'été sera caniculaire comme celui de 2003, mais les Catanais étaient loin de s'attendre à voir, en plein juin, leur ville brûler sous le soleil de midi, avec 45 degrés Celsius, on se croirait à Koweït City, et le volcan Etna n'y est pour rien, cette fois-ci. A rendre l'atmosphère plus suffocante encore, la propagation de nombreux incendies qui donnent du fil à retordre aux hommes de la Protection civile, employés depuis des jours à en éteindre les foyers et à évacuer les habitants dont les maisons se trouvent à proximité et risquent d'être atteintes par les flammes. La police locale parle ouvertement d'incendies criminels, et pointe le doigt vers les pyromanes et même vers les organisations mafieuses locales, qui, selon le procureur du tribunal de Palerme, « provoquent ces incendies pour détruire les récoltes et en planter de nouvelles ». La chaleur a fait déjà 3 morts dans l'île (40 victimes en Europe) et les coupures fréquentes en énergie électrique, dues à la saturation du réseau de distribution, rendent la situation extrêmement préoccupante, y compris pour les hôpitaux, dont les services des urgences ont été submergés de patients, surtout les personnes âgées, souffrant de malaises dus à la canicule. Dans le reste de l'Italie, les autorités locales ont mis au point des dispositions ad hoc pour faire face au risque pénurie d'eau et black-out électrique. Interdisant l'arrosage des jardins et le nettoyage des automobiles avec de l'eau potable sous risque de devoir payer de lourdes amendes pour les contrevenants. Les sociétés qui fournissent de l'électricité aux consommateurs ont appelé, pour leur part, qu'ils doivent se préparer à des coupures fréquentes, comme ce fut le cas lundi en Sicile. Pour motiver leurs clients à coopérer, ces distributeurs promettent des tarifs réduits sur les factures de ceux qui tiennent leurs climatiseurs éteints. Mais, pour la mi-juillet, ces responsables annoncent d'ores et déjà le risque d'un black-out électrique qui paralyserait toute la péninsule. Dans ce scénario cauchemardesque, seuls les vignerons trouvent leur compte. Les propriétaires de fermes, qui sont habitués à recruter des touristes et des saisonniers pour les vendanges, conseillent dans leurs annonces de se munir « de chapeaux, de maillots de bains et de crèmes solaires ». Cette année, en Sicile et même au Piémont, point de brume romantique pour cueillir les précieux raisins. Dès août, les vendanges débuteront en Sicile et les œnologues annoncent un excellent vin rouge et un bon mousseux. Les Italiens prennent cela avec humour. S'ils seront à sec d'eau, autant avoir à portée de main une autre boisson. Le dieu Bacchus veille aux grains.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.