AFFAIRE SOVAC : Ouyahia face à une nouvelle affaire de corruption    17e manifestation des étudiants: La mort de Morsi renforce la conviction d'un Etat civil    SOLUTION CONSTITUTIONNELLE : Gaïd Salah présente les arguments de l'armée    L'ONM : « La période de transition instituée par l'article 102 a engendré un échec total »    Rien que la présidentielle...    Le Conseil de la concurrence revendique une autonomie    «La corruption n'est pas un phénomène, c'est un système qu'il faudrait changer»    Ali Haddad écope de 6 mois de prison    Courrier des lecteurs    Serraj refuse tout dialogue avec Haftar    «Piratage de l'esprit»    Belmadi : "Il y a encore des choses à parfaire"    Cherif El-Ouazzani s'interroge ...    Salah Assad honoré pour l'ensemble de sa carrière à Doha    L'arrivée au Caire avancée de 24 heures    «Il est parti sans raison particulière»    Jean-Christophe Hourcade, nouveau préparateur physique    Nouvelles de l'Ouest    Trois candidats exclus pour fraude    102 élèves ont obtenu 10/10    Un candidat devant la justice    60 participants à Sidi M'hamed-Benaouda    Manifestation «Tlemcen, capitale de la culture islamique 2011» : Le chapiteau de tous les scandales    Le sujet de lettres arabes fait polémique    sortir ...sortir ...sortir ...    La judicieuse combinaison entre mémoire et histoire    Les deux faces d'un même dollar    Sant' Egidio bis?    Baccalauréat 2019 à Médéa : L'heure de vérité pour les 12 566 candidats    Une bonne nouvelle enregistrée lors du dernier entrainement des Verts à Doha    RC Relizane: Le président Hamri jette l'éponge    DES DIPLOMES COMME ORNEMENT    Sa gestion sera confiée à une EPIC de wilaya: La plage artificielle des Genêts officiellement ouverte l'été prochain    Une attitude pour le moins équivoque    Requête pour un réarmement moral de l'Algérie    Avionneur : Boeing veut réduire la portée et la durée de certains essais    Prévarication, concussion, corruption, dilapidation    Ecole supérieure d'infanterie de Cherchell : Sortie de neuf (9) nouvelles promotions d'officiers et de sous-officiers    Sénégal : Le "dialogue national" engagé, "nécessaire" ou "jeu de dupes"?    Après une pique à l'Iran : La Royal Navy a-t-elle déployé des troupes en mer d'Oman ?    Guerre commerciale : Tarifs douaniers, le "Guerre et Paix" de Donald Trump    Foire internationale d'Alger : Ouverture de la 52e édition ce mardi avec la participation de 15 pays    Seat algérie : main-d'oeuvre gratuite pour la première vidange    Rajoelina obtient la majorité absoluedes députés    Ali Haddad écope de 6 mois de prison ferme    Mohamed Morsi meurt pendant son procès    L'ex-P.-dg du CPA placé sous mandat de dépôt    130 millions DA pour l'aménagement de lazaouia de Sidi Cheikh    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Il y a 700 ans, la « disputatio »
Dialogue des civilisations
Publié dans El Watan le 10 - 11 - 2007

Béjaïa accueillera à partir de demain, et ce jusqu'au 13 novembre, un colloque sur l'interculturalité méditerranéenne.
Il y a 700 ans, la ville de Béjaïa grouillait de savants et d'étudiants venus de tout le pourtour méditerranéen. Bruissait également de débats philosophiques et d'échanges interreligieux entre musulmans et non musulmans. L'anniversaire du plus célèbre épisode de ces échanges, les fameuses « disputes » (la disputatio), en l'an 1307, entre le philosophe catalan Raymond Lulle et les oulémas de la ville, autour de certains dogmes respectifs des deux religions chrétienne et musulmane, est resté dans les annales pour avoir été rapporté dans divers comptes rendus et servi longtemps de référence. Des récits, propagés plus tard lors des règnes chrétiens sur la ville, ont retenu le souvenir d'une persécution acharnée conduite par les savants musulmans contre le Docteur illuminé venu de Catalogne. Ces « disputes », qu'il ne faut donc pas prendre pour un moment de pugilat, mais comme un développement de controverses savantes organisées, soutiennent les historiens, ont eu droit cette année à une célébration mondiale. D'abord à Alger en mars dernier, ensuite à Barcelone le mois d'après, et enfin à Palma de Majorque en mai. La contribution de la ville de Béjaïa à la célébration se fera du 11 au 13 novembre à travers un colloque sur l'interculturalité méditerranéenne aujourd'hui. La manifestation, organisée par l'université Abderahmane Mira et l'association Gehimab, en collaboration avec l'Institut européen de la Méditerranée (Barcelone) et l'Institut des études sur les Baléares (Palma de Majorque), a pour objectif de souligner que ces débats anthologiques n'ont pu avoir lieu que parce que le fameux dialogue des civilisations était une réalité à l'époque. Une réalité favorisée par le foisonnement culturel de la ville de Béjaïa, véritable pôle de rayonnement intellectuel au Moyen-Âge, non seulement pour le Maghreb, mais aussi pour tous les pays de la Méditerranée. La ville, notent les historiens, servait d'interface entre l'Afrique du Nord et l'Europe et avait des rapports privilégiés avec la couronne d'Aragon et Majorque (actuelle Espagne) avec qui des traités de paix avaient été signés. Raymond Lulle, philosophe, théologien et poète catalan (1235-1315), effectua de nombreux séjours à Bougie (Bugia à l'époque) pour notamment y étudier les mathématiques.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.