Huit ans de prison ferme contre Wassiny Bouazza    Energie-Covid19: les pertes des compagnies nationales estimées à près de 125 mds DA    Foot: les clubs contestataires de la LNFA et de la LIRF introduisent des recours    Le procès de Baha Eddine Tliba reporté    ECOLE SUPERIEURE DE LA GN DE ZERALDA : Sortie de la 07ème promotion d'officiers    Affaire de l'enregistrement sonore: liberté provisoire pour Nassim Saâdaoui    LUTTE CONTRE LA COVID-19 : Benbouzid et l'ambassadeur russe évoquent le vaccin    Installation du nouveau président de la Cour de justice de Constantine    495 nouveaux cas confirmés et 11 décès en Algérie    En attendant l'ouverture des plages, les estivants envahissent la Corniche oranaise    Les habitants de Jijel redécouvrent la splendeur de la nature loin des plages    REOUVERTURE GRADUELLE DES PLAGES : Toutes les conditions sont réunies à Mostaganem    Lutte contre le Covid-19: Tebboune loue les efforts de certains walis    COMMUNIQUE/ DENONCIATION. Solidaires avec Khaled Drareni et les détenus du Hirak.    Ahmed Belhadj sollicité pour la présidence    Pléthore de modèles d'ici 2022    10 millions de ventes pour RAV4    «L'Algérie fait face à des tentatives de déstabilisation»    «Le dépôt en ligne des comptes sociaux sera obligatoire»    Pas de folie pour le recrutement !    Medaouar sollicite Zetchi pour l'attribution d'une prime au CRB et à l'OM    L'ONG Acted suspend temporairement ses activités au Niger    Le DTP de Tébessa en détention préventive    Les dirigeants libanais étaient prévenus des dangers    "Nous avons été impressionnés par le pacifisme du Hirak"    Retour sur un savoir-faire ancestral    Un legs patrimonial et culturel à ressusciter    "Aâssab oua aoutar" en deuil    Procès de l'ex-chef de la DGSN : L'ex-chef d'état-major au 2e CRGN d'Oran, le colonel Allal Taifour répond à Abdelghani Hamel    Direction de la pêche de la wilaya : Réouverture aujourd'hui de la poissonnerie du port    Litiges territoriaux entre la Grèce et la Turquie : La Grèce appelle à un sommet d'urgence de l'Union européenne    Gouvernement de compétences indépendantes ou des législatives anticipées : Les partis politiques dos au mur en Tunisie    Championnat féminin : La JF Khroub déclarée championne    Maroc : Manifeste d'artistes contre la «répression» et la «diffamation»    Importation de véhicules neufs : Le cahier des charges, les incohérences d'une démarche    Ancien maire de Souk Ahras, moudjahid et fervent défenseur des couches défavorisées : Hemana Boulaâres tire sa révérence    Hommage à Abderrahmane Rebah    Les opérateurs économiques tenus de déclarer leurs dépôts avant fin août    Football - Nationale 2: Une composante très discutable    Ligue des champions d'Europe: Pour qui sonnera le glas ?    Polémique autour d'une agence naissante    Aéroport d'Es-Senia: Quarante smartphones saisis    Plaidoyer pour une révision des textes de loi: 1.537 incendies de forêts en deux mois    Du comment lire l'avenir dans la paume de sa main !    Tiaret: Réinhumation des restes de quatre chouhada    La doyenne de la wilaya n'est plus    Les souscripteurs invités à finaliser les démarches administratives et financière    logements et aides financières pour les sinistrés    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La déconfiture du FFS à Tizi Ouzou
Publié dans El Watan le 01 - 12 - 2007

Le taux da participation aux élections locales a atteint à Tizi Ouzou les 42,47% pour les APC et de 40,81% pour l'APW.
Ces taux représentent respectivement 262 162 et 251 869 votants sur un nombre total d'inscrits de 617 233. Durant les partielles de 2005, ce taux n'a pas dépassé les 16%. L'appel implicite de la défunte CADC au boycott de cette échéance n'a rien changé aux choses. Le taux de participation le plus élevé pour les APC est enregistré au niveau d'Aït Chafaâ où il a atteint les 72,89%. Le taux le plus bas a été enregistré dans la commune de Tizi Ouzou où il n'a pas dépassé les 20,97%. Le RCD a obtenu 29 communes sur les 67 existantes à Tizi Ouzou. Le FFS a essuyé, par contre, une grosse défaite cette fois-ci, car il n'a pu s'imposer que dans 18 communes, suivi par le FLN avec 14 communes et le RND à égalité avec les listes indépendantes (3 communes pour chacun). Mais la plus grosse perte du FFS est celle de la commune de Tizi Ouzou où, malgré l'égalité dans les sièges obtenus, il a cédé la présidence de l'APC au FLN dont le candidat est le plus âgé. Une défaite qui a son pesant, car depuis les premières élections plurielles de l'Algérie indépendante et qui ont eu lieu en 1990, c'est le FFS qui a trôné sur cette APC qui connaît une situation de blocage permanent. Rappelons que le parti de Saïd Sadi n'avait obtenu lors des partielles de 2005 que 19 communes derrière le FFS qui a en eu à cette époque 27. Concernant la course pour l'APW, le RCD vient en tête avec 16 sièges, devant le FFS avec 15 sièges, le FLN avec 10 sièges et enfin le RND avec 6 sièges. Là aussi, le FFS perd la présidence de l'APW sans pour autant laisser la majorité absolue pour le RCD. La question des alliances est donc à l'ordre du jour. La défaite du FFS aux élections du 29 novembre 2007 pourrait être expliquée par le vote sanction des militants de ce parti qui ont contesté le choix de leur direction de certains candidats. La crise qui a éclaté au sein du FFS entre les partisans et les opposants de Karim Tabbou, secrétaire national du parti d'Aït Ahmed depuis le dernier congrès, n'est pas en reste dans la défaite du vieux parti de l'opposition. Les situations de blocage au sein de certaines assemblées ont influencé également le choix des électeurs qui ont préféré voter pour de nouvelles têtes dans l'espoir de voir leur quotidien s'améliorer. S'agissant du scrutin, lui-même, il s'est déroulé dans de bonnes conditions malgré les fortes pluies qui ont empêché certains d'aller voter. Un fait saillant de cette élection, le vote massif des femmes comme nous l'avons constaté dans certaines localités, à l'exemple de Makouda, Ouaguenoun, Fréha et Mekla où nous nous sommes rendus. Les militants des différentes formations politiques en lice ont mobilisé leurs véhicules pour le déplacement des électrices, avons-nous constaté.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.