Youcef Nebbache comparaîtra en citation directe le 28 janvier    "Le pouvoir se fait hara-kiri"    Six mois de prison ferme pour cinq hirakistes    La pression est la force appliquée à la surface pressée    Le marché du travail touché de plein fouet par la crise : Les offres d'emploi ont baissé de 30% en 2020    Ferhat Aït Ali signe quatre autorisations provisoires    Transition énergétique : «Le rôle de Sonelgaz est incontournable» selon Chaher Boulakhras    Une "Sonelgaz bis" pour le renouvelable    Les élus de l'APW exigent une enquête    L'après-Trump commence aux Etats-Unis : Investiture du président élu Joe Biden    Peugeot Algérie et IRIS signent un partenariat    Conseils simples d'entretien du véhicule pour l'hiver extrême    Un incendie détruit quatre écoles au Bangladesh    Maroc : Premier cas de variant du nouveau coronavirus    Les ventes d'automobiles plongent en 2020 à cause de la Covid-19    Mondial 2021 de Handball : Retrouvailles entre l'Algérie et la France en fin d'après-midi    3 décès et 249 nouveaux cas    MO Béjaïa : Sebaâ remercié, Abbès arrive    USM Alger : Nadir Bouzenad nouveau secrétaire général    Plusieurs joueurs sanctionnés    Le MCA aura le statut de filiale de Sonatrach    Les personnels du Commerce à nouveau en grève    Arrivage de vaccins contre la Covid-19 : La confusion persiste    La commune se tourne vers les marchés couverts    Journée de protestation des enseignants    Boumerdès : Quel sort pour l'industrie de la pêche ?    Les Marocains "digèrent mal" le couscous maghrébin    "La question kabyle dans le nationalisme algérien 1949-1962", un livre de Ali Guenoun    Roman-pamphlet contre les tabous du viol    Cheikh Namous, une vie consacrée à la musique    Il était habité de la passion de savoir et de partager    Chlef: Des constructions illicites sur des terres agricoles    Bouira: L'université Akli Mohand Oulhadj classée 22ème à l'échelle nationale    Un avant-projet en question    Une voiture dérape, un mort et deux blessés    Oran: Un carambolage impliquant 19 véhicules sur le 4eme périphérique    Des familles en danger de mort au 26 rue Larbi Ben M'hidi: Risque imminent d'un effondrement d'un immeuble au centre-ville    Un détachement de navires de guerre russes accoste au port d'Alger    Bir El Djir: Des aménagement en prévision des JM 2022    JSM Béjaïa: La feuille de route en application    La future loi, le sexe et l'âge    Métro d'Alger: Aucune date n'a été fixée pour la reprise de service    2,382 millions de km2 attendent l'amour et le travail du citoyen    Tiaret: Un film en hommage au comédien Hamza Feghouli    Le visa est devenu un enjeu diplomatique    Le président de la République ordonne la distribution de la copie originale    La mouture de la commission Laraba favorise les partis de l'ancienne majorité : Les écueils aux changements maintenus    Rêver à perdre la raison !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le FLN et le RND au coude à coude
Installation des assemblées locales à l'est
Publié dans El Watan le 09 - 12 - 2007

Conformément aux directives du ministère de l'Intérieur, le wali de Constantine a procédé à l'installation officielle du P/APC et du P/APW de Constantine.
L'opération, qui fait suite à la validation solennelle des résultats du scrutin du 29 novembre dernier, s'est déroulée en présence des sénateurs, députés et représentants de tous les partis engagés dans les élections locales. Le FLN, sans avoir la majorité à l'APC de Constantine, avait décroché le plus grand nombre de sièges, 13 au total, ce qui lui donnera l'avantage de choisir le président de la municipalité. Le nom de Abdelhamid Chibane, proposé aux membres de l'APC, sera retenu à l'unanimité par les élus des cinq formations présentes, en l'occurrence le FLN, le PT, le FNA, le MSP et le RND. Abdelhamid Chibane est né le 16 janvier 1947 à Chorfa, dans la wilaya de Bouira. Fils de Abderrahmane Chibane, ancien ministre des Affaires religieuses et actuel président de l'Association des ulémas musulmans, il a fait ses études de chirurgie dentaire à la faculté d'Alger, avant de poursuivre son cursus à l'école dentaire de Rennes, en France. Installé à Constantine depuis 1977, il fera une longue carrière où il sera, à partir de 1981, secrétaire national à l'Union médicale algérienne (UMA) et membre du conseil national de l'Ordre des chirurgiens dentistes. Depuis ses débuts au FLN en 1979, Abdelhamid Chibane a été, tour à tour, militant puis coordinateur de kasma, avant d'être porté candidat aux législatives de 1991. Il sera tête de liste FLN pour l'élection de l'APW de 1997, puis deuxième sur la liste pour la même assemblée en 2002. Il a été choisi enfin pour driver la liste du FLN pour l'élection de l'APC en 2007. Durant deux présences à l'APW, il a présidé les commissions de l'équipement et de l'éducation, puis a été désigné vice-président de la commission santé et environnement. Très actif sur le plan associatif, Abdelhamid Chibane a été membre fondateur de plusieurs associations. Du côté de l'APW, la présidence est revenue sans surprise à Rabah Boussouf du FLN, qui a été lui-même vice-président à l'assemblée sortante, avant d'en prendre les rênes juste avant le rendez-vous électoral. Dans les communes de Hamma Bouziane et Didouche Mourad, situées respectivement à 10 et 14 km au nord de Constantine, la présidence de l'APC est revenue au RND qui a décroché le plus grand nombre de sièges. C'est l'ère d'une nouvelle présidence, puisque les deux APC ont été conduites, lors du dernier mandat, par le FLN. Pour la commune de Hamma Bouziane, c'est Abderrahmane Filali qui a recueilli la totalité des voix des élus, alors que du côté de Didouche Mourad, la présidence est revenue à Tahar Bouchehame. A Mila, le nouveau P/APC du chef-lieu de wilaya est Bachir Belaâtar, élu tête de liste FLN lors des élections locales du 29 novembre. Le nouveau maire est un quinquagénaire, père de 5 enfants, fils de chahid, ex-professeur d'éducation physique pendant 25 ans, et ancien footballeur à l'Olympique de Mila (OM) puis au CBM. La cérémonie de son installation (couac organisationnel) s'est déroulée dans l'exiguë salle des conférences de l'APC, mais dans une ambiance sereine, en présence du wali, des autorités locales et de dizaines d'invités et de représentants de la société civile. Détenteurs de 4 sièges sur 15, dont 3 RND, 2 MSP, 2 mouvement En Nahda, 2 FNA, 1 PT et 1 RCD, les récipiendaires du FLN ont, d'ores et déjà, pris les devants en tissant des alliances avec les élus du MSP, du mouvement En Nahda et du PT, qui totalisent 5 sièges.
Le FLN sur la 1re marche du podium
A Oum El Bouaghi, le FLN, fort de ses treize élus et l'apport des voix de la coalition FLN-FNA (7), PT (5) et HMS (5), est arrivé à placer à la tête de l'APW le docteur Taha-Hussein Chouia. En définitive, sur les 39 voix, le FLN en a glané 30. Le RND, avec ses 9 élus, n'a pu faire le poids, préférant voter « nul », c'est-à-dire garder la neutralité. A rappeler que le nouveau P/APW, docteur Chouia, a déjà présidé cette assemblée après que Rachid Assas ait été élu au Sénat. Par ailleurs, le wali et le secrétaire général ont, au cours de ces derniers jours, installé les nouveaux P/APC. Les trois grandes daïras que sont Aïn Beïda, Aïn M'lila, Oum El Bouaghi seront respectivement dirigées par le FLN, le FNA et le RND. Ceci dit, rappelons que sur les 29 communes, le FLN en a accaparé 13, alors que son poursuivant immédiat, le RND, n'en a glané que 9. A Aïn Beïda, les autorités de wilaya ont procédé à l'installation du nouveau président de l'APC de la ville de Aïn Beïda, en l'occurrence Abdellatif Berhaïl, d'obédience FLN. A rappeler que A. Berhaïl est ingénieur d'Etat et a occupé, avant son élection comme P/APC, un poste à la direction de la Sotrob (travaux routiers de la wilaya). A Souk Ahras, l'unique candidat au poste de P/APW, en l'occurrence Mohamed-Tahar Zerguine, a été élu, hier, à la tête de cette instance avec 27 voix sur 39 composant l'assemblée, dont 9 bulletins nuls. Après de longues et vaines tractations avec le MSP (9 sièges), le vieux parti a finalement réussi une coalition avec le FNA (8 sièges) avec, en filigrane, des promesses pour les postes de vice-présidents et des commissions, aussi bien à l'APW qu'à travers les assemblées communales. A Bordj Bou Arréridj, le wali a procédé à l'installation du nouveau P/APC de la ville des Biban, en l'occurrence Abdelkader Ouled Slimane, issu de la formation du FLN. Le processus d'installation des adjoints se fera dans le délai légal de huit jours, nous dit-on, quant à la seconde grande agglomération de la wilaya, à savoir Ras El Oued, c'est K. Bellalmi qui aura le mérite de gérer les affaires de la cité en tant qu'élu du parti RND. Quant au président de l'APW, la cérémonie d'installation aura lieu aujourd'hui et aura comme président B. Ouchène, candidat du FLN. A Guelma, le P/APW a été élu à la majorité absolue. Il s'agit du candidat du RND, Belkacem Oumeddour, qui a surclassé son unique adversaire du FLN, Ali Seddiki, au terme d'un scrutin à bulletins secrets. A noter qu'à l'issue des élections du 29 novembre dernier, le FLN a obtenu la majorité à l'APW, avec 11 sièges. Concernant l'APC de Guelma, c'est le président sortant et candidat du FLN, Rachid Allami, qui a été reconduit dans son poste. A Skikda, et après l'installation de toutes les APC qui a pris fin hier, il a été procédé à la nomination du P/APW, Rabah Aouad, issu du FLN, qui a obtenu 16 sièges sur 43. Ce résultat a été le fruit de l'alliance opérée avec les quatre partis issus du scrutin sans recourir au vote. Il reste à rappeler que le nouveau P/APW, cadre à la retraite de Sonatrach, est le secrétaire de l'Organisation des moudjahidine (ONM) de la wilaya de Skikda. Il succédera au P/APW sortant, issu du parti d'El Islah. Il a également présidé aux destinées de la première APW élue en 1974, année du découpage administratif qui a « propulsé » Skikda au rang de wilaya. A Biskra, c'est Meghezi Bekhouche du FLN qui a été intronisé P/APW par le wali. Ce dernier a procédé par ailleurs, lors d'une autre cérémonie abritée par le siège de l'APC de Biskra, à l'installation de Ahmed Kelatma, nouveau maire et candidat du FLN, en présence de la nouvelle équipe de la municipalité composée de 6 élus FLN, de 5 RND, de 5 PT, de 3 HMS, de 2 FNA et de 2 de la coalition Nahda-El Islah. A Jijel, le wali a procédé à l'installation du docteur Mekrache, nouveau P/APC du chef-lieu de wilaya, chirurgien et candidat du FLN. Pour ce qui est de l'APW, son installation devra intervenir aujourd'hui. Le docteur Atamna Mahmoud, vice-président sortant de l'APW, élu sur la liste du FLN, qui a récolté 12 sièges sur les 39 que compte cette assemblée, devrait être intronisé, sauf si les autres partis optent pour une autre stratégie. D'après les échos qui nous sont parvenus, une coalition entre le FLN et le HMS serait la plus plausible. Il convient de rappeler que le HMS et le RND comptent chacun 9 sièges dans cette assemblée de wilaya.
Correspondants, S. Arslan


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.