Constitution: les animateurs de la campagne insistent sur l'importance d'aller voter en masse    Anniversaire de la Guerre de libération: le Musée central de l'armée abrite un programme riche    Message du Président Tebboune à l'occasion de la Journée nationale de la presse    CPA: lancement inaugural de la finance islamique ce dimanche    Boukadoum prend part à la 16e réunion des ministres des AE du Dialogue 5+5    Le projet d'amendement constitutionnel nécessite un "avis consensuel"    Impératif de coordonner les efforts des journalistes algériens et sahraouis pour le droit à l'expression    Ouverture de plus de 91 000 postes d'emploi en 2021    Classement Fifa: l'Algérie gagne cinq places    Arsenal: Özil, la mise au point d'Arteta    Coronavirus : 266 nouveaux cas, 136 guérisons et 8 décès    Manchester City: Fernandinho absent au moins un mois    Mawlid: une campagne de sensibilisation sur les dangers des produits pyrotechniques    Donald Trump a un compte bancaire en Chine    Nouvelles législatives en décembre    "Les alertes de l'ONS auraient dû interpeller Sonatrach"    "La dévaluation du dinar est inévitable"    Prison ferme, relaxes et condamnations avec sursis    Banouh libéré de la JSK à moindre coût    Le stage de l'EN interrompu à cause de la Covid-19    Vers une dérogation pour le club amateur    Lourdes peines pour Oulmi et Ouyahia    "LE RECUL DU MULTILATERALISME A FAVORISE LA MULTIPLICATION DES CRISES" Aujourd'hui, dans    Une rentrée presque normale à Alger    Atelier scientifique sur les glissements de terrain    LES VERITES AMÈRES D'UNE ENSEIGNANTE    Benfodil, Bensayeh et Zimu, lauréats    Des actrices unissent leurs voix contre les féminicides    Lire délivre    Une rentrée adaptée au contexte sanitaire    Macron et l'arabe    «Le sigle FLN doit être restitué au peuple»    La liberté dans le respect de l'autre    Le mur, la blessure du Sahara s'invite au Festival de Lugano    Disney ajoute un avertissement à ses classiques contenant des clichés racistes    Prix Marcel Duchamp à l'artiste franco-canadienne Kapwani Kiwanga    Equipe Nationale : U20 Bensmaïn satisfait du stage    Le RAJA interdit de quitter le Maroc pour cause de Covid-19 : Menace sur la demi-finale retour de la LDC    Djerad plaide pour une réelle ouverture dans le domaine de l'industrie    El Tarf: L'attribution des aides au logement rural fait des mécontents    Le projet révision de la Constitution, le CNDH et les Principes de Paris    Qui veut juger Aboubakr Benbouzid ?    Musulmans de France, tous coupables ?    Partenariat université-industrie pharmaceutique: Vers la création d'un «Hub biotechnologie»    L'ambassadeur de France à la Chambre de Commerce et d'Industrie de l'Oranie: Les intérêts réciproques réaffirmés    Bouira: Le ministre met en garde les commerçants spéculateurs    Complaisances    LES CHEMINS EPINEUX    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les Marocains raflent la mise
Conseil français du culte musulman
Publié dans El Watan le 15 - 06 - 2008

Les élections de dimanche pour les instances du Conseil français du culte musulman (CFCM) se traduisent par « le succès annoncé » du Rassemblement des musulmans de France (RMF) et la progression de l'Union des organisations islamiques de France (UOIF), relève le ministère de l'Intérieur.
Selon le ministère, l'UOIF est « le grand bénéficiaire du retrait de la Fédération de la Grande Mosquée de Paris » (GMP), qui a boycotté le scrutin. Le RMF n'existait pas en 2005, au moment des précédentes élections au CFCM. Il est né de la scission de la Fédération nationale des musulmans de France (FNMF), dont il a récupéré l'électorat.
Ces résultats mettent le RMF, soutenu activement par Rabat pendant la campagne électorale, en position favorable pour remporter le poste de président du CFCM. Le scrutin est prévu pour le 22 juin. Le RMF a recueilli 1675 voix (43,24%), ce qui lui donne 20 sièges au conseil d'administration du CFCM, l'UOIF avec 1171 voix (30,23%) obtient 13 sièges, le Comité de coordination des musulmans turcs de France (CCMTF) a obtenu 493 voix (12,05%), soit 4 sièges, la FNMF avec 68 voix (1,76%) a 1 siège.
Enfin, les « divers », notamment les musulmans des Antilles, Afrique et Comores, des Algériens, les piétistes du Tabligh obtiennent 467 voix (12,05%), soit 3 sièges au CA. Outre ces 41 sièges correspondant aux votes, le CA compte également 17 « membres de droit » qui représentent les fédérations fondatrices du CFCM (UOIF, GMP, FNMF, CCMTF) et plusieurs grandes mosquées.
Grâce à cette disposition, la GMP, qui n'a pas participé au scrutin, obtient 3 sièges au CA (2 comme membre fondateur, 1 pour la mosquée de Lyon). La FNMF n'a plus que de maigres troupes mais 3 sièges au CA (1 élu et 2 membres de droit). Quant au RMF, qui n'est pas un membre fondateur du CFCM, il a aussi 2 membres de droit, grâce notamment à ses mosquées d'Evry et Mantes.
Depuis sa création en 2003, le CFCM n'a pas réussi à se montrer indispensable. Il est chargé de s'occuper de la construction des mosquées, des carrés confessionnels dans les cimetières, de l'abattage rituel des moutons pour l'Aïd, de la formation des imams et aussi du pèlerinage à La Mecque.
Pour le scrutin de 2008, Dalil Boubakeur et la Mosquée de Paris ont boycotté les élections et n'ont plus que 3 sièges au conseil d'administration, au titre de membre fondateur. L'effacement de l'Algérie au profit du Maroc pose beaucoup de problèmes.
Les nouvelles instances élues savent que leur score est biaisé et qu'il leur sera difficile de faire sans la Grande Mosquée de Paris. Vieux briscard, Dalil Boubakeur se réfugie dans le silence, convaincu que le temps joue pour lui. Le recteur de la Mosquée de Paris, arrivé pourtant troisième en 2005, a su ravir la direction.
La Fédération nationale de la Grande Mosquée de Paris n'occupe que 15% de la surface cultuelle en France, mais se présente comme l'organisation musulmane la plus ancienne et la mieux établie du pays. Derrière le différend sur le mode de scrutin, se joue une lutte d'influence entre la FNGMP, soutenue par l'Algérie, et le RMF créé en 2006 avec le soutien du Maroc.
Anouar Kbibech, président du RMF, vainqueur du scrutin, a déclaré que la nouvelle direction au CFCM était désireuse de voir la Grande Mosquée de Paris rejoindre le conseil. « La Grande Mosquée de Paris a une grande importance symbolique. Nous ferons tout ce que nous pourrons pour la voir revenir », a-t-il déclaré. Réponse le 22 juin.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.