Réactions aux discours de Gaïd Salah: Même le FLN ne croit pas à une présidentielle le 4 juillet    Ils ont été aspergés de lacrymogène: Les étudiants ont marché vers le palais du Gouvernement    France: Le trafic aérien vers l'Algérie en baisse    Le verbe et la bonne foi    Les sinistrés d'Aïn El Turck en appellent au wali: Plus de 200 familles recasées attendent un relogement depuis 20 ans    Le chantier des logements ruraux d'Oued Tlelat passé au peigne fin: Des instructions pour lever toutes les contraintes sur les bénéficiaires    Des vendeurs de grillades à chaque coin de rue: Un commerce nocturne éphémère... mais florissant    Dans ma tête un rond-point !    FLN et TAJ appuient    Le foncier dans le viseur des enquêteurs    L'Algérie a pêché 1 437 tonnes en 2019    3 ans de prison pour les accusés    Bourses : Début de semaine difficile pour les actions    Grace aux processeurs Alpha 7 et Alpha 9 Gen 2 : Une nouvelle expérience utilisateur inédite sur les téléviseurs LG    En cinq ans de sanctions : La Russie a réduit drastiquement ses opérations en dollars    13ème Mardi de mobilisation des étudiants : Pour une rupture radicale avec le système en place    El Qods Occupée : Riyadh, Rabat et Ankara se disputent le statut de gardien des Lieux Saints    Sahara occidental : La France doit s'abstenir d'entraver les décisions du Conseil de sécurité    Le comité des sanctions de l'ONU met en garde    Maduro propose des élections législatives anticipées    La liberté d'expression à la russe!    Coopération algéro-nigérienne : Réunion du comité bilatéral frontalier au second semestre    Belmadi peaufine son programme    DRBT : Hamza Demane sanctionné de 3 matchs    Niki Lauda, miraculé de la F1 : Il décède paisiblement à 70 ans    "C'est le choix du coeur"    L'AIBA "optimiste" après son audition par le CIO    ANP : Gaïd Salah appelle le peuple algérien à l'extrême vigilance    L'armée face aux conspirateurs    Non à l'Etat militaire    Examens de fin d'année : Le ministère de l'Education assure que toutes les conditions ont été réunies pour leur bon déroulement    Plus jamais de bidonvilles...    Les étudiants fidèles à leurs principes    Jusqu'à quand va-t-on nous raconter des salades?    Récupération des avoirs de la corruption : Les Parquets généraux appelés à superviser minutieusement les enquêtes    Dafri filme la guerre d'Algérie en s'inspirant de Coppola    Demandeurs de fetwa, utilisez le SMS, courriel ou appelez le numéro vert    Les souffrances du jeune Ahmed...    Les shebabs fabriquent désormais eux-mêmes leurs explosifs    41 morts et 1.433 blessés en une semaine    Accord trouvé pour arrêter la grève des joueurs    Débouté par la commission de recours, le WA Tlemcen saisira le TAS    NAHD – JSK : Les Canaris veulent retrouver leur nid de champions    Mémoires anachroniques de l'Andalousie perdue    Chaou anime la soirée de clôture    Concert de jazz algéro-polonais    L'Opep dit non à Trump    ACTUCULT    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les Marocains raflent la mise
Conseil français du culte musulman
Publié dans El Watan le 15 - 06 - 2008

Les élections de dimanche pour les instances du Conseil français du culte musulman (CFCM) se traduisent par « le succès annoncé » du Rassemblement des musulmans de France (RMF) et la progression de l'Union des organisations islamiques de France (UOIF), relève le ministère de l'Intérieur.
Selon le ministère, l'UOIF est « le grand bénéficiaire du retrait de la Fédération de la Grande Mosquée de Paris » (GMP), qui a boycotté le scrutin. Le RMF n'existait pas en 2005, au moment des précédentes élections au CFCM. Il est né de la scission de la Fédération nationale des musulmans de France (FNMF), dont il a récupéré l'électorat.
Ces résultats mettent le RMF, soutenu activement par Rabat pendant la campagne électorale, en position favorable pour remporter le poste de président du CFCM. Le scrutin est prévu pour le 22 juin. Le RMF a recueilli 1675 voix (43,24%), ce qui lui donne 20 sièges au conseil d'administration du CFCM, l'UOIF avec 1171 voix (30,23%) obtient 13 sièges, le Comité de coordination des musulmans turcs de France (CCMTF) a obtenu 493 voix (12,05%), soit 4 sièges, la FNMF avec 68 voix (1,76%) a 1 siège.
Enfin, les « divers », notamment les musulmans des Antilles, Afrique et Comores, des Algériens, les piétistes du Tabligh obtiennent 467 voix (12,05%), soit 3 sièges au CA. Outre ces 41 sièges correspondant aux votes, le CA compte également 17 « membres de droit » qui représentent les fédérations fondatrices du CFCM (UOIF, GMP, FNMF, CCMTF) et plusieurs grandes mosquées.
Grâce à cette disposition, la GMP, qui n'a pas participé au scrutin, obtient 3 sièges au CA (2 comme membre fondateur, 1 pour la mosquée de Lyon). La FNMF n'a plus que de maigres troupes mais 3 sièges au CA (1 élu et 2 membres de droit). Quant au RMF, qui n'est pas un membre fondateur du CFCM, il a aussi 2 membres de droit, grâce notamment à ses mosquées d'Evry et Mantes.
Depuis sa création en 2003, le CFCM n'a pas réussi à se montrer indispensable. Il est chargé de s'occuper de la construction des mosquées, des carrés confessionnels dans les cimetières, de l'abattage rituel des moutons pour l'Aïd, de la formation des imams et aussi du pèlerinage à La Mecque.
Pour le scrutin de 2008, Dalil Boubakeur et la Mosquée de Paris ont boycotté les élections et n'ont plus que 3 sièges au conseil d'administration, au titre de membre fondateur. L'effacement de l'Algérie au profit du Maroc pose beaucoup de problèmes.
Les nouvelles instances élues savent que leur score est biaisé et qu'il leur sera difficile de faire sans la Grande Mosquée de Paris. Vieux briscard, Dalil Boubakeur se réfugie dans le silence, convaincu que le temps joue pour lui. Le recteur de la Mosquée de Paris, arrivé pourtant troisième en 2005, a su ravir la direction.
La Fédération nationale de la Grande Mosquée de Paris n'occupe que 15% de la surface cultuelle en France, mais se présente comme l'organisation musulmane la plus ancienne et la mieux établie du pays. Derrière le différend sur le mode de scrutin, se joue une lutte d'influence entre la FNGMP, soutenue par l'Algérie, et le RMF créé en 2006 avec le soutien du Maroc.
Anouar Kbibech, président du RMF, vainqueur du scrutin, a déclaré que la nouvelle direction au CFCM était désireuse de voir la Grande Mosquée de Paris rejoindre le conseil. « La Grande Mosquée de Paris a une grande importance symbolique. Nous ferons tout ce que nous pourrons pour la voir revenir », a-t-il déclaré. Réponse le 22 juin.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.