Retrait de l'accréditation à la chaîne TV El Arabia    L'IMPERATIF D'UNE CESSION PROFITABLE    ABROUS OUTOUDERT, NOUVEAU DIRECTEUR DE "LIBERTE"    Un pôle régional de production d'oxygène à Bellara    "LE SERMENT"    Une trentaine d'évacuations de cas suspects par jour    L'APC menace de résilier son contrat avec le CET    Une fresque murale à l'entrée de la nouvelle cité Djerda    Apulée de Madaure célébré en Hongrie    Publication de 20 ouvrages par l'Enag    Le «grand n'importe quoi» a commencé !    Qui veut (encore) la tête d'Antar Yahia ?    Le prix du gaz flambe, le pétrole autour de 70 dollars le baril    La prunelle de ses yeux    Sachez que...    Eh ! La France ! Ton honneur fout le camp !    L'évolution d'une gestion    17 tests PCR négatifs    Après France 24: Retrait d'accréditation à la chaîne «El-Arabia»    Blida: L'incendie du parc national de Chréa maîtrisé à 70 %    Situation sanitaire: La solidarité pour lutter contre la crise    Fruits et légumes: Des prix stables sur les marchés    FAF - Coupe de la Ligue: Un véritable casse-tête !    Consommation: Les prix en légère baisse    La Tunisie joue-t-elle le scénario égyptien ?    LE BONHEUR POUR TOUS    «El-bassel wel q'bih»    L'AS FAR valide son billet    Entrée en lice d'Abdelkrim Fergat    Djokovic forfait pour le mixte    Dusty Hill, est mort à 72 ans    Jacob Desvarieux emporté par la covid...    Salem Azzi n'est plus!    Quelle chance pour la médiation algérienne ?    Le Premier ministre annonce une série de mesures    Chanegriha honore les Cadets de la Nation    Tenue de la 45e Eucoco les 10 et 11 décembre    «Le Maroc restera une dictature féroce»    Le Premier ministre présente le Plan d'action de son gouvernement    Seif al-Islam Kadhafi annonce sa candidature    Média culpa    Al Arabia interdite en Algérie    Retrait de l'accréditation en Algérie    Le complexe qui n'arrête pas d'arrêter    LE RCD CHARGE LE GOUVERNEMENT    Chanegriha: «Mettre en échec tous les plans hostiles»    Le journaliste de Canal Algérie Salem Azzi n'est plus    Absence de culture ou...    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Tunisie: Anniversaire de la révolution sans euphorie, le président chahuté
Publié dans Ennahar le 17 - 12 - 2012


Le président tunisien Moncef Marzouki a été chahuté lundi à Sidi Bouzid, où il était venu se recueillir pour le deuxième anniversaire de la révolution qui a donné le coup d'envoi au Printemps arabe, dans un contexte de fortes tensions en Tunisie. M. Marzouki a déposé dans la matinée une gerbe de fleurs sur la sépulture de Mohamed Bouazizi, vendeur ambulant qui s'était immolé par le feu le 17 décembre 2010 devant la préfecture de cette région marginalisée du centre-ouest du pays pour dénoncer les brimades policières et la pauvreté. Le chef de l'Etat, un laïc allié aux islamistes d'Ennahda qui dirigent le gouvernement, a été alors pris à parti par les habitants de cette ville, berceau de la révolte qui a poussé le président Zine El Abidine Ben Ali à la fuite le 14 janvier 2011. "Vous êtes venus il y a un an et vous aviez promis que les choses allaient changer sous six mois, mais rien n'a changé!", a lancé un manifestant. "On ne veut pas de vous ici", s'est exclamé un autre. M. Marzouki a répliqué que le pouvoir tunisien "n'avait pas de baguette magique". Le chef de l'Etat doit ensuite prononcer un discours devant la préfecture, là où Mohamed Bouazizi s'était immolé. Quelque deux à trois mille personnes étaient réunies sur cette place en milieu de matinée. Les revendications économiques et sociales étaient au coeur de la révolution tunisienne, mais le chômage et une croissance anémique continuent de miner le pays, si bien que les manifestations, émaillées de violences, se sont multipliées ces derniers mois. Fin novembre, 300 personnes ont ainsi été blessés au cours de cinq jours d'affrontements avec la police après qu'une grève a dégénéré en violences à Siliana, au sud-ouest de Tunis.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.