Nouvelle fonction pour le Général-major Kaidi    1.000 kits de dépistage rapide "prochainement" confectionnés    La Banque d'Algérie annonce une série de "mesures exceptionnelles"    L'Algérie cherche à acheter 500.000 lunettes de protection et 995.000 blouses médicales    20 nouveaux décès et 45 autres ca s confirmés    La Ligue 1 française trouve une formule pour la baisse des salaires    Liverpool : Klopp avait baissé les bras pour Coutinho    Situation des prisonniers sahraouis: le Polisario alerte Human Rights Watch    PSG : La condition de la femme d'Icardi    Le président du CNDH fait don d'un mois de son salaire    Le général Kaidi nommé à la tête du DEP    COMMUNICATION : Belhimer promet "l'assainissement" du secteur de la publicité    LA SPECULATION ET LA FRAUDE : Rezig annonce la radiation des commerçants coupables    MESURES PREVENTIVES CONTRE LECOVID-19 : Les visites dans les maisons de retraite interdites    45 nouveaux cas confirmés et 20 nouveaux décès en Algérie    Report des examens d'attestation de niveau    « Casser » RAJ en condamnant Abdelouahab Fersaoui    Lutte antiterroriste: découverte d'un pistolet mitrailleur et trois bombes artisanale à Boumerdes et Djelfa    Plus de 186.000 entreprises dotées d'un NIS au premier semestre 2019    Ouargla/Covid-19: divers programmes à distance au profit des enfants durant le confinement    Les feuilles de l'automne    L'infrangible lien…    Les avocats demandent l'annulation du verdict de la Cour d'Alger    Les écoles privées aux abonnés absents    Moscou et Riyad "proches" d'un accord    Des dizaines d'artistes prennent part à la campagne #WeAreItaly    Diffusion d'un riche programme pour petits et grands    Report du colloque national sur les balcons du Ghoufi    Onu : Guterres exhorte les Etats à protéger les femmes    Les réfugiés embauchés dans l'agriculture    Impact de la pandémie de coronavirus sur les Etats africains : Les sombres prévisions du Quai d'Orsay    Arabie Saoudite : Sanction financière pour le défenseur Benlamri    NAHD : Pas de ponctions sur salaires    JS Kabylie : Solidarité au profit des communes    Industrie et pandémie de Covid-19 : Les groupes économiques publics augmentent leurs capacités de production    Larbi Ounoughi installé à la tête de l'anep    Festival du film virtuel : Appel à candidature    Concours de Photographie : En connexion directe avec l'Espagne    Oran : Concours du meilleur conte pour enfants sur internet    Les horaires des administrations fixés de 8 h à 14 h dans neuf wilayas    Le président du RAJ condamné à un an de prison    «Le crépuscule des contours d'un nouveau monde»    Blida: Le lourd tribut payé par le corps médical    Les professionnels de la presse "concernés par le confinement"    Sahara occidental: le retard dans la désignation d'un envoyé spécial de l'ONU conduira vers un dérapage certain    Coronavirus : report du colloque national sur les balcons de Ghoufi prévu initialement à Biskra    Un député français saisit le procureur de Paris    3 personnes interpellées    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Présidentielle: Les candidats s'accordent sur la nécessité de réformer les institutions de l'Etat
Publié dans Ennahar le 25 - 03 - 2014

La réforme des institutions de l'Etat et de la Constitution ont fait l'objet d"un consensus chez les candidats au deuxième jour de la campagne électorale pour l'élection présidentielle du 17 avril, a souligné mardi la presse nationale.
"La réforme des institutions au cœur des discours" des candidats Abdelaziz Belaid, Ali Benflis, Abdelaziz Bouteflika, Moussa Touati, Ali Fawzi Rabaïne et Louiza Hanoune, titre en Une le quotidien Horizons.
"Encore une fois, la réforme des institutions et la refonte des textes ont été au centre des interventions", écrit-il.
"L'exigence de refondation (de l'Etat) fait consensus (...) En toile de fond, le scrutin du renouveau national sonne les urgences de l'Algérie de la stabilité et de la construction démocratique", note Horizons dans un commentaire.
"La révision de la Constitution pour l'avènement du changement" titre de son côté le quotidien arabophone El Massaa qui a consacré trois pages au déroulement de la campagne et aux discours des candidats axés sur "un appel au vote en force" le 17 avril.
Le début dimanche de la campagne électorale pour le prochain scrutin présidentiel a été "tiède", constate El Massaa qui l'explique par le fait que les prétendants à la magistrature surpême ont préféré commencer par "tater le pouls de la rue" et la vulgarisation de leurs programmes.
Plus critique, El Khabar constate que les candidats sont "incapables de faire le plein" de salle lors de leurs meetings à travers les wilayas, "ce qui se répercute sur le déroulement de la campagne électorale".
El watan, qui titre en manchette "5 candidats à l'épreuve du marathon électoral", estime que "les villes choisies par les candidats pour entamer leur campagne relèvent à la fois de critère symboliques, affectifs et aussi arithmétiques, dans le but de faire le plein".
Dans un article intitulé "les Algériens rivés sur l'après-17 avril", le même journal soutient que "l'élection devient un détail et la reconstruction du consensus national l'essentiel. Mais comment faire cette transition, par qui et dans quel objectif? On ne saura après l'élection (...)".
El Moudjahid a de son côté relevé l'"appel au vote massif". "La deusième journée de la campagne présidentielle s'est manifestement illustrée par des discours de la part des candidats en lice et leurs représentants, prônant la rénovation des institutions de l'Etat et le renforcement des instruments de la démocratie, appelant les électeurs à un vote massif lors du prochain scrutin", note-t-il.
Echorouk El Yaoumi a mis l'accent dans un commentaire sur le changement des critères de sélection de candidats chez la population.
"Les gens aspirent à ce qu'ils soient gouvernés sur la base de programmes opérationnels et non à travers des promesses irréalistes, ils aspirent à ce qu'ils soient dirigés par des personnes compétentes, propres et honnêtes et non par des individus qui ne réalisent pas ce qu'ils promettent", explique-t-il.
Echaab a consacré six pages aux meetings des différents candidats qui étaient, souligne-t-il, unanimes à rappeler aux électeurs la nécessité de participer au rendez-vous du 17 avril, considérant le boycott comme un "saut vers l'inconnu".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.