CAN : Mido prévient Liverpool pour Salah    Barça : Des négociations compliquées pour Ter Stegen    Fonction publique: Toucher son salaire sans se déplacer    Une nouvelle carte du monde serait-elle possible ?    LFP: La Ligue fait un don d'un milliard de centimes    Pour faire face à la suspension des cours: Un «plan d'urgence» pour l'Education    Traitement à la chloroquine: L'optimisme du ministre de la santé    Pour avoir publié une vidéo «alarmiste visant à tromper l'opinion publique»: Une femme arrêtée à Oran    La lutte contre le Covid-19 va-t-elle autoriser de nouvelles dérives éthiques ?    L'ex-directeur de l'éducation: Tahar Brahmi n'est plus    Vers une saison blanche ?    Tebboune salue l'équipe médicale du CHU de Tizi-Ouzou    1.171 cas confirmés et 105 décès enregistrés    Le Président fixe les conditions    L'Opep+ va se réunir lundi par vidéoconférence    Mines antipersonnel: l'Algérie marque le journée internationale de sensibilisation au problème    Trois journalistes du quotidien Sawt El Akher sous contrôle judiciaire !    RAPATRIEMENT DES ALGERIENS BLOQUES EN TURQUIE : Plusieurs hôtels affectés à l'accueil    CORONAVIRUS EN ALGERIE : 1171 cas confirmés et 105 morts    Bengrina dénonce l'attaque d'une chaîne tv française contre l'Algérie    DEFENSE NATIONALE : Un terroriste et trois éléments de soutien éliminés en mars    MOSTAGANEM : Des TPE livrés gratuitement aux commerçants dans deux mois    Coronavirus: le ministre de la jeunesse et des sports rassure les athlètes    Décès de Kheddad: l'Organisation américaine des juristes rend hommage à un défenseur incontestable et un négociateur assidu    Quelles alternatives à la crise sanitaire, économique et financière ?    Mines antipersonnel: Tahar Salhi, une des victimes de la barbarie du colonisateur français    Recul de l'activité de Naftal de 50% depuis la deuxième quinzaine de mars    Des pluies, parfois orageuses, annoncées ce vendredi, au Centre du pays    Ligue 1-USM Alger: "les discussions avec Anthar Yahia ont bien avancé"    Covid19-compte spécial de solidarité: la LFP fait don de 10 millions de dinars    Coronavirus: l'Opep+ va se réunir lundi par vidéoconférence    Le numérique au secours de la culture à l'heure du confinement sanitaire    FMI: des mesures à engager assurant la reprise économique après le confinement    Un terroriste et trois éléments de soutien éliminés et des munitions saisies durant le mois de mars    « Le peuple du 1er Novembre et du Hirak saura relever le défi »    Le Mouvement El-Bina dénonce l'attaque féroce" d'une chaîne de télévision publique française contre l'Algérie    Tunisie : Un terroriste de Daech arrêté    Sahara Occidental occupé : 139 000 tonnes de poissons exportés illégalement par le Maroc    Appel à la libération des détenus d'opinion    Hamel écope de 15 ans de prison ferme    Sahara occidental : Décès du diplomate M'hamed Kheddad    Le syndicat et les travailleurs restent mobilisés    L'hommage de Larab Mohand Ouramdane aux arbitres    Un Chinois dans la tête d'un Algérien    Action de solidarité avec les confinés du Coronavirus : 10 000 ouvrages distribués    FAF - Réunion du BF: Réaction d'un fonds de solidarité    Le peuple cubain n'est-il pas ce merveilleux exemple qui indique la voie à suivre? La volonté de survie dans la dignité tout en marquant sa solidarité à l'international par élan humaniste    Le temps à l'émergence des start-up ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Consensus parmi les candidats sur la nécessité de réformer les institutions (presse)
Publié dans Algérie Presse Service le 25 - 03 - 2014

La réforme des institutions de l'Etat et de la Constitution ont fait l'objet d"un consensus chez les candidats au deuxième jour de la campagne électorale pour l'élection présidentielle du 17 avril, a souligné mardi la presse nationale.
"La réforme des institutions au cœur des discours" des candidats Abdelaziz Belaid, Ali Benflis, Abdelaziz Bouteflika, Moussa Touati, Ali Fawzi Rabaïne et Louiza Hanoune, titre en Une le quotidien Horizons.
"Encore une fois, la réforme des institutions et la refonte des textes ont été au centre des interventions", écrit-il.
"L'exigence de refondation (de l'Etat) fait consensus (...) En toile de fond, le scrutin du renouveau national sonne les urgences de l'Algérie de la stabilité et de la construction démocratique", note Horizons dans un commentaire.
"La révision de la Constitution pour l'avènement du changement" titre de son côté le quotidien arabophone El Massaa qui a consacré trois pages au déroulement de la campagne et aux discours des candidats axés sur "un appel au vote en force" le 17 avril.
Le début dimanche de la campagne électorale pour le prochain scrutin présidentiel a été "tiède", constate El Massaa qui l'explique par le fait que les prétendants à la magistrature surpême ont préféré commencer par "tater le pouls de la rue" et la vulgarisation de leurs programmes.
Plus critique, El Khabar constate que les candidats sont "incapables de faire le plein" de salle lors de leurs meetings à travers les wilayas, "ce qui se répercute sur le déroulement de la campagne électorale".
El watan, qui titre en manchette "5 candidats à l'épreuve du marathon électoral", estime que "les villes choisies par les candidats pour entamer leur campagne relèvent à la fois de critère symboliques, affectifs et aussi arithmétiques, dans le but de faire le plein".
Dans un article intitulé "les Algériens rivés sur l'après-17 avril", le même journal soutient que "l'élection devient un détail et la reconstruction du consensus national l'essentiel. Mais comment faire cette transition, par qui et dans quel objectif? On ne saura après l'élection (...)".
El Moudjahid a de son côté relevé l'"appel au vote massif". "La deusième journée de la campagne présidentielle s'est manifestement illustrée par des discours de la part des candidats en lice et leurs représentants, prônant la rénovation des institutions de l'Etat et le renforcement des instruments de la démocratie, appelant les électeurs à un vote massif lors du prochain scrutin", note-t-il.
Echorouk El Yaoumi a mis l'accent dans un commentaire sur le changement des critères de sélection de candidats chez la population.
"Les gens aspirent à ce qu'ils soient gouvernés sur la base de programmes opérationnels et non à travers des promesses irréalistes, ils aspirent à ce qu'ils soient dirigés par des personnes compétentes, propres et honnêtes et non par des individus qui ne réalisent pas ce qu'ils promettent", explique-t-il.
Echaab a consacré six pages aux meetings des différents candidats qui étaient, souligne-t-il, unanimes à rappeler aux électeurs la nécessité de participer au rendez-vous du 17 avril, considérant le boycott comme un "saut vers l'inconnu".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.