Quatre narcotrafiquants arrêtés à Tlemcen    Le président insiste sur son départ, l'ère Hyproc loin de commencer    4 759 logements distribués à travers plusieurs wilayas    Vers un nouveau rendez vous électoral    Le projet de loi sur les hydrocarbures finalisé    La Palme d'or pour le «Parasite» de Bong Joon-ho    Man City : Un milieu belge pour remplacer David Silva ?    Campagne sur les risques liés à la saison estivale    Une bande de malfaiteurs neutralisée    Les dossiers de 12 anciens responsables, dont Ouyahia et Sellal transmis à la Cour suprême    Barça : Bartomeu prévoit des arrivées mais également des départs    Ligue 1 Mobilis: Le programme des rencontres de la 30ème journée    Trump relativise les tirs de missiles nord-coréens    Téhéran dénonce la surenchère américaine    La police diffuse de nouvelles photos du suspect    Les raisons d'une visite    Lotfi Cheriet retournera-t-il à l'Arav ?    Sahli et Belaïd se retirent de la course    Transition : la mort de l'article 102    Flambée des cours et tension sur les devises en vue    Mellal : "J'espère que le CSC respectera l'éthique sportive"    Belaïli et l'EST se rapprochent du sacre    Les itinéraires-bis vers la capitale, les impers noirs ou gris et tous les chemins qui ne mènent pas à Achgabat !    Benflis : "Bensalah et Bedoui sont disqualifiés"    Grève de deux jours à partir de mardi    Galettes de légumes    5 224 élèves aux examens de 5e    Sachez que…    Venezuela: Guaido refuse tout "faux dialogue" avec Maduro    Le public algérois renoue avec le fado    Baâziz enflamme le public à Dar Abdeltif    Le retour de Kamel Ferrad    Le pessimiste, cet ennemi du bonheur    Un éveil populaire pour une Algérie disruptive (Partie 1)    Skikda : Prison ferme pour cinq douaniers    Tlemcen: Un cinquième groupe de soutien à Daech démantelé    Volley-ball - Coupe d'Algérie messieurs: Le GSP sans problème    Le RCD demande à la justice de convoquer Abdelaziz Bouteflika    Tiaret: Des travailleurs sans salaire depuis 30 mois    Aïn El Turck pas encore prête pour l'accueil du rush des vacanciers: Les prémices d'un énième échec de la saison estivale    Des adoptions dans un climat délétère    La liste s'allonge    Le président Trump effectue une visite au Japon    L'activité en baisse de 85%    Lâche agression d'une fonctionnaire    Tahar Djaout était assassiné    2019: l'Année de l'Algérie à Cannes    Abdelkrim Tazaroute lui consacre une biographie Vibrant hommage à Brahim Izri    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Assassinat de l'otage français : M. Medelci exprime les regrets de l'Algérie
Publié dans Horizons le 27 - 07 - 2010

L'Algérie regrette l'assassinat par des terroristes de l'otage français, Michel Germaneau (78 ans), retenu dans la région du Sahel depuis avril, a indiqué le ministre des Affaires étrangères, M. Mourad Medelci mardi à Kampala. “La position algérienne très claire, nous sommes contre le terrorisme, en général, et les prises d'otage, en particulier”, a affirmé M. Medelci dans une déclaration à la presse en marge de la 15e session ordinaire des chefs d'Etat et de gouvernement de l'UA.
“Nous regrettons, comme tous les autres pays, ce qui s'est passé au Mali, ces derniers jours, et notre position est claire à ce sujet”, a affirmé le chef de la diplomatie algérienne, soulignant que “l'Algérie, à l'instar des pays de l'UA, reste déterminée à lutter contre cette pratique et qu'elle est partie prenante à la criminalisation de l'acte du paiement des rançons”.
A une question relative aux conséquences de cet acte sur la situation sécuritaire dans la région du Sahel, notamment au nord du Mali, le ministre qui a qualifié l'exécution de l'otage français de “séquence malheureuse qui en est une de plus”, a fait observer que cela “renforce les pays de la région dans leur position de continuer à travailler ensemble”.
Il a assuré qu'”il n'y a aucune raison pour qu'un événement puisse mettre en péril la volonté politique au plus haut niveau des pays (du Sahel), lesquels sont directement concernés par leur devenir en termes de sécurité et de développement”.
S'agissant d'éventuelles mesures que pourrait prendre l'Union africaine dans la région du Sahel, comme c'est le cas en Somalie, M. Medelci a fait savoir que “pour le moment, cette question n'est pas à l'ordre du jour de l'UA dans la mesure où les pays du Sahel se sont organisés avec la participation active de l'Algérie pour que les questions concernant la sécurité de la zone soient en charge des pays eux-mêmes”.
“Nous sommes africains et l'UA s'intéresse au Sahel. Pour le moment, ce sont les pays de la région eux-mêmes qui prennent en charge la sécurité”, a-t-il dit, relevant que “cela n'exclut pas la coopération avec d'autres pays quand celle-ci s'avère nécessaire”.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.