Gaïd Salah: «Le complot a commencé en 2015»    Les étudiants toujours mobilisés    Dans le cadre d'une enquête anti-corruption: Rebrab incarcéré à la prison d'El Harrach    Importation: Une centaine de produits exclus du DAPS    Coupe d'Algérie - 1/2 finale-retour : CRB - CSC, aujourd'hui à 16h00 - Un duel ouvert à tous les pronostics    Football - Ligue 1: Les deux extrémités du tableau en ébullition    CR Témouchent: Une accession méritée en division amateur    Les cinq victimes de l'effondrement de l'immeuble de la Casbah enterrées hier     Skikda: Tentative de meurtre, quatre arrestations    Préparatifs des JM 2021 à Aïn El Turk: Une campagne de sensibilisation pour un séjour agréable aux hôtes de l'Algérie    Ettrefehnâ !    Constantine - Un riche programme culturel pour le ramadhan    Avec Eataly : Les Galeries Lafayette visent une nouvelle attractivité    Révolution monétaire ? : 48 ans après la fin de Bretton Woods, l'or continue son come-back    Bulgarie : "Sans le Turkish Stream, les livraisons de gaz seraient remises en cause"    Soudan: La contestation suspend les discussions avec le Conseil militaire    Libye : Le chef de la diplomatie tunisienne évoque avec un responsable de l'ONU des alternatives de sortie de crise    Les armées des pays du lac Tchad intensifient leurs actions    Washington prêt à sanctionner ses alliés    Les rebelles disent frapper des cibles "stratégiques" en Arabie    Palestine: Soutien financier de la Ligue arabe face aux mesures de rétorsion d'Israël    Etudiants et enseignants au rendez-vous    Présidence : Mouvement partiel dans le corps des walis et des walis délégués    Transition politique : On avance à tatons    Fédération algérienne de tir sportif : Abdrezzak Lazreg élu nouveau président    Belfodil dans l'équipe-type de la 30e journée    L'Algérie, cinquième plus chère sélection    41 athlètes algériens en stage    Amuniké sélectionneur de la Tanzanie : "Je n'ai peur d'aucune équipe"    Tabbou fidèle à ses positions    Ould Abbès et Barkat dans le collimateur de la justice    Les travailleurs de Cevital ont marché à Béjaïa    Toujours déterminés    Une policière tuée dans son domicile    Ramadhan: Programme de sensibilisation pour la prévention des complications des maladies chroniques    Huawei lance le 2ème smartphone assemblé en Algérie    L'Algérie va connaître ses ambassadeurs au VivaTechnology    "Seul l'avenir de l'Algérie nous importe"    Programme enfant    Hirak du 22 février: l'appel aux sociologues lancé    Pagaille au FLN    L'onda avoue son impuissance    Casbah (Alger).. La 25e opération de relogement en préparation    Sri Lanka.. Daech revendique les attaques    72e festival du cinéma de Cannes.. Abou Leila en compétition à la Semaine de la critique    MASCARA : Une femme arrêtée pour escroquerie    Salamé insiste sur le «processus politique de facilitation de l'ONU»    …sortir…sortir…sortir…    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Une fenêtre ouverte sur l'histoire algérienne
Patrimoine culturel d'Oran
Publié dans Horizons le 03 - 05 - 2014


Le patrimoine culturel d'Oran constitue « une fenêtre ouverte par excellence sur l'histoire algérienne », ont estimé, hier, des conférencières espagnoles lors d'une table ronde animée à l'Institut Cervantès d'Oran. « Les sites et monuments que compte la capitale de l'Ouest algérien sont porteurs d'une importante charge historique », ont souligné Eliane Ortega Bernabeu et Maria Jesus Cabezon lors d'une rencontre tenue sous le titre « Les Espagnols en Algérie : passé et présent ». Cette manifestation culturelle, coïncidant avec la célébration du mois du patrimoine (18 avril-18 mai), a regroupé de nombreux universitaires et des cadres du mouvement associatif dédié à la protection du patrimoine. Les deux intervenantes ont respectivement abordé les volets historique et contemporain des relations entre l'Algérie et l'Espagne, et ce, à l'appui de sources documentaires et de témoignages recueillis auprès de la communauté espagnole à Oran. Mme Bernabeu a mis en relief les pages communes de l'histoire partagée par les deux pays, marquée par près de trois siècles d'occupation espagnole à Oran (1509-1792), mais également par « les souffrances infligées par l'occupant français aux républicains espagnols venus trouver refuge sur le territoire algérien à partir de 1939 ». L'intervenante affirme avoir recensé une cinquantaine de camps d'internement en Algérie, dont cinq à Oran, où les exilés espagnols furent confinés par l'administration coloniale française. « Les exilés espagnols furent traités comme des prisonniers de guerre, alors que c'étaient des civils, hommes, femmes et enfants fuyant la guerre en Espagne », a observé Mme Bernabeu, tout en rappelant qu'un sort encore plus douloureux fut réservé aux populations algériennes forcées au déplacement massif dans nombre de ces mêmes camps de concentration. De son côté, Mme Cabezon a consacré sa communication aux relations économiques algéro-espagnoles, en insistant sur l'intérêt porté par les opérateurs espagnols aux divers secteurs d'activité à Oran. L'impact induit par cette croissance économique au plan culturel a été aussi évoqué. L'intervenante ayant fait valoir, à ce titre, que la pérennisation de la présence en Algérie des hommes d'affaires de son pays leur a permis de mieux connaître l'histoire en partage. Le directeur de l'Institut Cervantès, César Luis Diez-Plaza, a indiqué, à l'occasion, que la bibliothèque de son établissement compte un rayon dédié exclusivement au passé en partage entre les deux pays, avec des centaines de documents d'archives mis à la disposition des chercheurs. L'Espagne est, pour rappel, le premier pays de l'Union européenne à avoir signé un traité d'amitié, de bon voisinage et de coopération avec l'Algérie, paraphé par les deux parties le 8 octobre 2002.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.