Le Président Tebboune adresse ses vœux au peuple algérien à l'occasion de l'avènement du mois de Ramadhan    L'APLS mène de nouvelles attaques contre les forces d'occupations marocaines    L'investissement agricole et agroalimentaire, levier de la croissance économique nationale    Ramadhan: Echange de vœux entre le Président Tebboune et son homologue égyptien    Bayern Munich: Müller annonce de la prudence    Borussia Dortmund: Raiola n'est pas forcément d'accord avec le BVB dans le dossier Håland    Sétif: saisie de plus de 10 millions d'euros en faux billets    Education : La grève des enseignants largement suivie, selon le CNAPESTE    Coronavirus: 129 nouveaux cas, 104 guérisons et 4 décès    Lutte contre les répercussions de la Covid-19: les agriculteurs algériens ont été à la hauteur du défi    Baouche reste    Crise à la laiterie de Tizi    Des députés français réclament la publication des données sur les déchets nucléaires enterrés en Algérie    Le procès d'Abou Dahdah reporté au 9 mai    Soufiane Djillali ne sera pas candidat    Incident sur le site nucléaire    La CAF «va voir»    290 millions DA dépensés depuis août dernier    Benzema et Zidane domptent le Barça et propulsent le Real Madrid vers le sommet    Processus de réconciliation nationale    Les filiales de Sonelgaz en première ligne    Réunion de travail en présence des imams    La Coquette se prépare pour la saison estivale    Saisie de 200 comprimés psychotropes et arrestation d'un dangereux malfaiteur    Actuculte    Le rapport à l'écriture littéraire présenté par des auteurs algériens    C'est la frénésie !    4 morts et 7 blessés dénombrés    Arezki Hadj Saïd, nouvel inspecteur général des services de police    Et si c'était du schiste ?    Fractures et manœuvres répugnantes    Ibn Sina et Haï El Badr: Relogement de 102 familles à Belgaïd    Appel des étudiants algériens en Russie    Tlemcen: Le mouvement associatif encensé    Les monarchies et les bibelots comme dieux    Voici venir le Ramadhan...    Elle élira domicile à l'espace «Evasion» de l'hôtel Liberté: Une Académie internationale de musique bientôt à Oran    Aboul-Gheit en visite pour discuter des développements régionaux    Une tactique droit dans le mur    L'état doit frapper fort    Le Cnese réactive la Cellule d'équité    Hamdi menace de jeter l'éponge    Deux ministres sur le gril    Le piège de la mémoire    «Personne ne peut porter atteinte à l'unité nationale»    Un roman sur la réalité fabriquée    Abdelaziz Belaid: "nécéssaire cohésion de toutes les franges de la société    Paris réagit    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Retour en force des marchés informels
Ramadhan
Publié dans Horizons le 01 - 07 - 2014


C'était prévisible. L'arrivée du Ramadhan a sonné le retour des marchés informels. Plusieurs communes de la capitale, touchées par l'opération d'éradication de ces espaces, initiée en 2012 par le ministère de l'Intérieur et des Collectivités locales, conjointement avec le ministère du Commerce, renouent de nouveau avec les étals posés anarchiquement, que cosmétiques et ustensiles de cuisine se disputent avec les produits alimentaires. C'est le cas, entre autres, des communes de Bachdjarah, Belouizdad et Bab El Oued. Selon Mohamed Tahar Boulenouar, porte-parole de l'Union générale des commerçants et artisans algériens, 20% des points de vente informels éradiqués ont refait surface. « A l'occasion de ce mois de Ramadhan, 300 points de vente illicites ont refait surface au niveau national », a-t-il indiqué. Et pour cause, « les APC ne jouent pas leur rôle », estime-t-il. Il déplore le fait que « la majorité des APC n'ait pas fait d'effort pour la création de marchés de proximité ». Boulenouar attire l'attention des citoyens sur les risques de consommer les produits proposés dans ces marchés. « Non seulement, les produits alimentaires sont exposés tout au long de la journée au soleil, mais ils sont parfois contrefaits ou périmés. A cela s'ajoute le fait que ces espaces illégaux ne peuvent être contrôlés par les inspecteurs du commerce », alerte-t-il. De son côté, le président de la Fédération des consommateurs, Mohamed Toumi, a mis en garde contre les risques que représentent les produits vendus sur la voie publique. « Les consommateurs doivent être vigilants. Ils ne doivent pas s'approvisionner au niveau de ces espaces, c'est de cette façon que l'opération de lutte contre l'informel pourrait être efficace », estime-t-il, rappelant que la Fédération a lancé le 22 juin dernier, une campagne de sensibilisation sur les risques d'intoxications alimentaires. Une campagne qui s'inscrit justement dans le cadre de la lutte contre l'informel. De son côté, Abdelkader Bouchrit, chargé de la communication auprès de l'UGCAA, aile Salah Souilah, a informé que l'organisation a évoqué dernièrement avec le ministre du Commerce, le problème des marchés parallèles. « Lors d'une réunion tenue jeudi dernier au ministère du Commerce, la délégation des commerçants a soulevé le problème de l'informel au ministre et ce dernier s'est engagé à trouver les solutions idoines », indique Bouchrit. L'UGCAA a recommandé de récupérer les grandes surfaces et les Souk El Fellah fermés pour recaser les « vendeurs » dans le circuit commercial.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.