Deux nouveaux chefs pour la Sûreté de Aïn-Séfra et Mécheria    Le FFS va-t-il se retirer du PAD ?    Kafkaien    Alerte aux pesticides périmés à Blad-Touahria    La nouvelle feuille de route    A la croisée des chemins, l'Otan aurait-elle «perdu le Nord» ?    Les vérités de Boukadoum    La Grande Khalouta !    Un recrutement en catimini    «Des dérogations seront accordées pour certaines activités»    Près de 20 000 personnes verbalisées pour non-respect du confinement    Le Syndicat des directeurs accuse la tutelle    Les nouveautés, en temps de pandémie    Hourof El Jenna, un spectacle de calligraphie arabe lumineuse    Saison blanche au Sénégal et au Gabon    La direction charge Sonatrach et le wali d'Alger    Les pro-démocratie ouvrent les primaires pour les législatives à Hong Kong    Mouvement de contestation au Mali : Escalade à Bamako    Algérie Poste de la wilaya de Tipasa : Plus de 100 TPE installés à la mi-mai    Une voiture dans un sac à dos    Aveu d'échec    On vous le dit    Leur coût de production a pourtant baissé de 90% : Les énergies renouvelables, ces mal-aimées    ASO – ES FIRME : Saïdi, un dirigeant hors pair s'en va    Kaci Hadjar, Moudjahid. Professeur en gynécologie-obstétrique décédé le 13 juillet 2019 : Le professeur qui rajoutait de la vie aux années    Edward Saïd, une pensée de l'exil    Zabor ou les psaumes : langage et liberté    Covid-19: L'Aïd de toutes les incertitudes    CS Constantine: Rachid Redjradj poussé vers la sortie    Brentford: Benrahma frappe de nouveau    Le SNAPO et l'association des consommateurs exigent plus: Les publicités «mensongères» des compléments alimentaires interdites    FIFA - Coronavirus: Amendement du code de l'éthique    Victimes de plus en plus d'agressions: Les gardes forestiers réclament des armes    ASILE DE FOUS    Taisez-vous Marine Le Pen !    Tlemcen : Les grottes de Mghanine attirent des visiteurs en pleine crise sanitaire    Tebboune préside aujourd'hui un Conseil des ministres    TLS Contact Algérieréaménage ses RDV- visas    Commerce: Rezig préside une réunion avec les cadres centraux    Boukadoum réaffirme le rejet par l'Algérie de toute ingérence étrangère en Libye    La liste de Hakim Belahcel à la tête de l'instance présidentielle    10 ANS DE PRISON REQUIS CONTRE UN COUPLE : Vaste escroquerie immobilière à Oran    Kaïs Saïed met en garde contre un danger interne    Le barreau s'engage à défendre les droits de la victime    Le port de Skikda et les instructions d'Amar Ghoul    Nouvelle lune de miel entre Alger et Paris    "Tout geste unilatéral serait diplomatiquement malheureux"    Le général-major Omar Tlemsani, nouveau commandant de la 4e Région militaire    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Vigilance renforcée
Fêtes de fin d'année
Publié dans Horizons le 23 - 12 - 2014


Toutes les unités opérationnelles de la police et de la gendarmerie sont mobilisées dans le cadre d'un dispositif spécial pour la sécurisation des fêtes en fin d'année. Il s'agit d'un plan préventif contre la délinquance et le crime organisé au niveau des grandes villes et aux frontières du 22 décembre au 4 janvier. De même pour les unités de l'ANP qui ont renforcé leur présence afin de déjouer tout plan terroriste, surtout que 2014 a été « une année des grands records de l'Armée en matière de lutte contre le terrorisme et la contrebande ». Ainsi, à l'approche de la fin d'année, qui coïncide avec les vacances d'hiver et la fête du Mawlid Ennabawi, la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a mis en œuvre un dispositif au niveau des marchés et des commerces. Selon un communiqué de la DGSN, des patrouilles mobiles sont déployées dans des points sensibles et des secteurs « réputés » fiefs de la délinquance. En outre, des descentes inopinées sont menées par les Brigades mobiles de la police judiciaire (BMPJ) afin de traquer les délinquants notamment les dealers. Les policiers ont renforcé leur présence à proximité des complexes touristiques, des boîtes de nuit, des lieux publics et des stations de transport. Le dispositif mis en place consiste également à intensifier la présence nocturne des équipes pédestres notamment dans les ruelles et les quartiers. En outre, la DGSN a adapté un dispositif préventif visant à lutter contre les cambriolages. Concernant la sécurité routière, la DGSN a prévu un déploiement sur les grands axes routiers et les carrefours, ciblant essentiellement les motocyclistes et les chauffeurs de bus. A l'occasion, la police a appelé les parents à s'inscrire dans le plan de lutte contre l'utilisation des feux d'artifice et des produits pyrotechniques, notamment par les enfants. Le DGSN, le général-major Abdelghani Hamel, a demandé à ses troupes de mobiliser l'ensemble des moyens préventifs et dissuasifs afin que les fêtes de fin d'année et le Mawlid Ennabaoui se déroulent dans des conditions optimales de sécurité. Aussi, les services de police ont interdit tout stationnement dans les grands boulevards. A l'instar de la DGSN, la gendarmerie nationale a réactivé son dispositif spécial axé essentiellement sur le renforcement des effectifs et du contrôle d'identité et des véhicules, notamment au niveau de l'autoroute Est-Ouest. Des patrouilles mobiles des sections de sécurité et d'intervention (SSI) sont déployées jour et nuit au niveau des commerces, des lieux de détente et à proximité des stations-service et des forêts. Ce dispositif a aussi pour vocation de combattre le trafic de drogue et la vente clandestine de boissons alcoolisées. La veille du réveillon, des opérations de contrôle d'identité seront également organisées. Les unités de la sécurité routière sont aussi déployées. Les frontières seront hautement surveillées et la vigilance des unités de l'ANP et des GGF (Groupement des gardes frontières) est de mise. Objectif : déjouer toute tentative de contrebande ou de trafic d'armes ou de drogue. Un dispositif sécuritaire particulier a été mis en place dans les wilayas du grand du Sud qui abrite des manifestations culturelles. En outre, les sites touristiques des régions du Tassili, Hoggar, Timimoune, Taghit et de Djanet, les hôtels et les restaurants et les lieux d'hébergement des touristes sont également concernés. Là, des policiers et des gendarmes en civil ont été mobilisés « dans le cadre d'un dispositif non apparent pour ne causer ni désagréments ni inquiétude aux touristes », affirme un officier supérieur de la gendarmerie qui ajoute que des patrouilles sont programmées dans les pistes isolées afin d'intercepter tout individu suspect. Ce déploiement concerne également les bases de vie des sociétés étrangères.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.