2 000 marcheurs pour la liberté à Béjaïa    Les textes désormais contestables    Plus inquiétant que le ballon, celui qui le lance !    Stations de dessalement : la panacée    Nouvelle réforme des retraites en 2019 ?    Un hybride inédit    Les quarts de finale et demi-finales seront disputés en aller-retour    River triomphe de Boca, finale aseptisée à Madrid    Belgrade, passage obligé pour Paris, Naples et Liverpool    Saisie de 36 240 sachets de tabac à chiquer    La femme de la victime, sa fille et un complice sous mandat de dépôt    Un homme arrêté pour détention illégale d'un fusil de chasse et de munitions    Plaidoyer pour la construction d'un récit historique solide    Quand un observateur fait tomber les masques d'imposture    ACTUCULT    MSP Batna: Satisfaction sur tous les plans    Un pacte self-service    Argent de la diaspora: Les Algériens, derniers de la classe    Leurs dossiers acceptés mais ils ne peuvent accéder au site pour le paiement: Sit-in des souscripteurs devant la direction régionale de l'AADL    Tebessa: 2 à 15 ans de prison dans une affaire de terrorisme    Très attendue par les écologistes et les amoureux de la nature: Ouverture prochaine de la maison de l'environnement    Un avis d'adjudication sera lancé prochainement: Vers la concession du nouveau marché de véhicules d'El Hamri à un privé    Présidentielle 2019: Le report, une solution à «l'impasse» ?    LFP - Championnat national: Statut professionnel, gestion amateur    Ligues 1 et 2: Où est passé le bilan chiffré de la compétition ?    Au fil... des jours - Communication politique : nouvelles du front ! (2ème partie)    Le pouvoir d'en haut, la confiance d'en bas    Karim Wade saisit la Cour de justice de la Cedeao pour pouvoir être candidat    Kia Al Djazair introduit le GPL sur 3 de ses modèles    Land Rover Algérie : Plusieurs offres promotionnelles aux ateliers SAV    1ère Foire commerciale intra-africaine Participation de l'Algérie au Caire    Le poids de la crise    Benghabrit hausse le ton et menace…    Un test de dépistage en 10 minutes    La poursuite de l'ouverture chinoise renforcera sa croissance    Les solutions "miracles" de Chakib Khelil    Ouyahia contrarié ?    Le FLN pour une nouvelle sérénité    18ème Salon AutoWest : L'industrie automobile nationale à l'honneur    Master-class d'instruments traditionnels en décembre    Un pacte mondial sur les migrants mort-né    La vie perturbée de la CAN-2019    Ghezzal retrouve la compétition    Nabila Goumeziane : «L'œuvre de Mohya, une référence de notre patrimoine»    AUDI, la marque surprise du salon Autowest    Violation des droits d'association, d'expression et de manifestation: Un appel pour éviter le scénario des «Gilets jaunes»    Tolérance, ONG, mosquées, campus: Les clarifications du ministre des Affaires religieuses    L'alliance présidentielle affiche sa disponibilité    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'opération se poursuit
Numérisation des films algériens
Publié dans Horizons le 11 - 07 - 2016

Parmi eux, « Omar Gatlato » qui a été revu sous son nouvel habillage lors d'une séance récente à la salle El Mougar en présence du ministre de la Culture. « Hassan Terro » de Mohamed Lakhdar Hamina, « La Citadelle » de Mohamed Chouikh, « Patrouille à l'est » d'Ammar Laskri, « Beni Handel » de Lamine Merbah, « L'Aube des damnés » d'Ahmed Rachedi ou encore « Les Vacances de l'inspecteur Tahar » de Moussa Haddad ont également été restaurés et numérisés. Sous-titrés en français, anglais et espagnol, ils seront disponibles sur d'autres supports afin d'en faciliter la diffusion en salle et à la télévision. Le passage des bobines 35 mm vers le format Dcp (Digital cinéma package) permet une exploitation des films dans des conditions optimales, tout en en garantissant la conservation. « Les autres œuvres seront progressivement numérisées puis projetées dans les salles pour permettre aux cinéphiles de renouer avec ces œuvres. Les différentes projections permettront aussi aux jeunes de découvrir le cinéma algérien et ses années de lumière » , indique le ministère de la Culture.
Seconde vie pour les films
De véritables « classiques » du septième art algérien ont été retenus pour cette opération de rajeunissement. Nous citerons entre autres « Les Hors-la-loi » (1969) de Tewfik Farès, « L'Opium et le bâton (1969) d'Ahmed Rachedi, « L'Evasion de Hassen Terro » (1974) de Mustapha Badie, « Zone interdite » (1974) d'Ahmed Lallem, « Le Vent du sud » (1975) de Mohamed Slim Riad, Leïla et les autres (1977) de Sid Ali Mazif, Les Aventures d'un héros (1978) de Merzak Allouache et La Citadelle (1989) de Mohamed Chouikh... Le ministre de la culture, Azzedine Mihoubi, a mis en exergue ce travail de numérisation et souligné l'urgence de récupérer des films dont les originaux sont détenus par des laboratoires européens.
Le cinéma algérien né durant la guerre de Libération nationale s'est développé à partir de l'indépendance jusqu'aux années 1980, qui virent le démantèlement des entreprises étatiques qui régissaient la production et la distribution, où de nombreux films reflétant la réalité sociale et politique ont été produits. Pour la plupart, leurs copies, au fil du temps, se sont retrouvés dans un état dégradé du fait de leurs projections nombreuses et des mauvaises conditions d'entreposage. Dans ce sillage, le chercheur au Centre de recherche en anthropologie sociale et culturelle (Crasc), le cinéaste et universitaire à Oran-Es-Sénia, Mohamed Bensalah, a, à maintes fois, plaidé pour « la nécessité d'investir dans la formation et la réhabilitation de la cinémathèque qui doit jouer son rôle véritable ».
Pour lui, « la restauration et la conservation du patrimoine filmique doivent constituer des préoccupations principales ». « Nos films sont dans un état de délabrement avancé. Il faut aussi vite récupérer les salles de cinéma, les adapter au numérique et les céder aux jeunes qui peuvent leur redonner vie. Idem pour le matériel », nous a-t-il confié.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.