Oran: la perturbation dans l'alimentation en eau potable bientôt réglée    Environnement: Boudjemaa se félicite du lancement de l'Initiative nationale de restauration du barrage vert    Les Iraniens aux urnes vendredi pour élire un successeur à Hassan Rohani    Euro 2020 : la Belgique renverse le Danemark    L'Algérie se dirige vers l'accession à l'OMC    Bac 2021: 5.084 détenus attendus dimanche prochain    Signature d'un mémorandum d'entente entre trois établissements touristiques publics pour une saison estivale 2021 réussie    Coronavirus: 382 nouveaux cas, 245 guérisons et 7 décès    Real Madrid: Benzema salue son "frère" Ramos    Euro 2020 : Une triste première dans l'histoire de la sélection allemande    Le Wali de Bechar limogé    Sahara occidental: "la position de Madrid n'a pas changé et ne changera pas"    «Le RND est une partie de l'Alliance présidentielle»    La surprenante révélation de Kaïs Saïed    Les Verts pour leur résurrection    Le Graët ne désespère pas pour une revanche Algérie-France !    L'ESS face à l'écueil Bordjien, derby indécis à Alger    Coudées franches pour Tebboune    Baadji: "le peuple algérien a barré la route à ceux qui voulaient faire échouer les élections"    Plus de 900 kg de produits avariés saisis et détruits    Vers le pass sanitaire    Journée mondiale de l'enfant africain: le ministère de la Culture trace un programme artistique riche    Première édition des Journées nationales du cinéma amateur    Mounia Meddour membre du jury d'«Un certain regard» du Festival de Cannes    Le festival national culturel des musique et danse diwane délocalisé à Aïn Sefra    Le Britannique Karim Khan élu procureur général    Le MSP pose ses conditions    Une production de près de 165 000 quintaux de céréales prévue    Lancement de la campagne de vaccination    Le procès de l'affaire Sonatrach 1 renvoyé sine die    Une subvention de Mobilis    Ultime chance de reprise    La Palestine de nouveau sous les bombardements    HISTOIRE D'UN HOMME D'EXCEPTION    Vibrant hommage à Josette et à Maurice Audin    Monologue de l'Algérien irreprésentable    Acheter la rumeur et vendre la nouvelle !    L'Onplc s'unit à la Gendarmerie nationale    Alger «nettoyée» de Daesh    Plusieurs opérations menées par l'ANP    Plus de 13.000 bénéficiaires convoqués    Le Makhzen sombre dans l'agonie    Un soldat nigérien tué, deux soldats français blessés    Dégel furtif au bord du lac Léman    Ça traîne!    "Notre victoire, c'est celle de l'Algérie nouvelle"    Cabale médiatique contre l'Algérie    L'APN fait tomber les peaux mortes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Protéger les couches vulnérables et s'attaquer à la fraude fiscale
Interventions des sénateurs autour du projet de LF 2017
Publié dans Horizons le 04 - 12 - 2016


Plus d'une quarantaine de membres du Conseil de la nation se sont inscrits sur la liste des intervenants autour du projet de loi de finances pour 2017, soumis, hier, à débat à la Chambre haute. Ils s'accordent tous à dire que la conjoncture est « particulière » et nécessite des mesures « particulières ». Abdelouahab Ben Zaïm, du FLN, affirme que la situation actuelle du pays implique effectivement « des réformes, des concessions et des décisions ». Selon lui, la solution doit passer par l'investissement en tant que principal stimulateur de l'économie nationale. « Des réformes entreprises à temps peuvent être salvatrices. L'Algérie ne manque de rien. Il faudrait juste qu'elle exploite ses potentialités », souligne-t-il en recommandant l'entame de réformes profondes au sein du département que dirige Hadji Baba Ammi en tant que secteur névralgique auquel se rattachent de nombreuses activités. Ahmed Bouziane, du tiers présidentiel, soutient, pour sa part, que nul ne peut nier les efforts consentis par le gouvernement pour contenir la crise. Sauf qu'il ne faudrait pas « que la couche vulnérable supporte à elle seule les retombées de cette situation ». Il faudrait que le gouvernement puisse absorber cette « colère citoyenne » à travers des mesures qui soient à la hauteur de ses attentes. Il estime cependant que les augmentations de certaines taxes sont de nature à favoriser la rationalité dans les dépenses. Par ailleurs, Bouziane a relevé que ladite loi n'a nullement évoqué l'évasion fiscale qui, par le contournement des impôts, affaiblit les cotisations publiques. Le sénateur Belkacem Kara s'est dit lui aussi contre « les solutions faciles et douloureuses que le citoyen ne pourra pas supporter ». « Le gouvernement doit concentrer ses efforts sur l'évasion fiscale estimée l'année dernière à plus de 200 milliards de dinars. » Il faudrait instaurer des mécanismes réglementaires plus rigoureux afin d'éradiquer ce phénomène ravageur », déclare-t-il en déplorant le fait d'utiliser les revenus de l'emprunt obligataire pour combler le déficit budgétaire, alors qu'il fallait les exploiter pour engager de grands projets. Ousahla Mohamed-Réda, du RND, a salué, pour sa part, la perspicacité du chef de l'Etat ayant réussi par ses sages décisions à contenir la crise. Il a également fait remarquer que toutes les mesures entreprises dans ce sens n'ont pas affecté le caractère social de l'Etat. Tamadartaza Moussa, du FFS, a souligné, de son côté, que ladite loi renferme de nouvelles taxes qui pénaliseront davantage les citoyens. Il serait judicieux, d'après lui, de réfléchir à des solutions durables et moins « brutales ». Aïcha Barki a appelé la commission chargée de mettre en place la cartographie sociale des familles démunies à accélérer son travail, afin que le soutien soit ciblé à l'avenir. Saïd Kacha, sénateur du RND, a tenu à préciser que l'année 2017 sera « rude » pour les citoyens. D'où la nécessité de chercher des ressources « alternatives » afin de sortir définitivement de la dépendance pétrolière.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.