Espaces commerciaux: les directeurs régionaux tenus de durcir le contrôle    Accidents de la circulation: 17 morts et 1 263 blessés en une semaine au niveau national    Déchets organiques: l'AND tiendra son troisième webinaire de valorisation mercredi à Alger    Pertes brut    Nouveau round des négociations entre Londres et Bruxelles    Tensions autour de résultats non proclamés    La mouvance islamiste dans l'œil du cyclone en France    La fille des Aurès    Un ancien élu du FIS dissous pour représenter l'Anie    Priorité à la stabilisation du marché    Le rapport 2019-2020 soumis au gouvernement fin novembre prochain    Grève générale à Tala Ifacène    Les corps de deux harraga repêchés    Lâcher d'une centaine de faisans à El-Esnam    L'année sans Sila...    Une fresque poétique sur une Algérie de tolérance et de diversité    Un guide pratique sur les traditions anciennes    Doublé de Bendebka face à Al-Nassr    Le Raja Casablanca s'incline devant le Zamalek    Les Canaris en stage à Palm-Beach    Le plan stratégique national dévoilé    «L'équilibre entre l'offre et la demande est nécessaire»    Les partisans du «non» se plaignent de l'interdiction de leurs activités    Talaie el-Hourriyet appelle à la participation    Un deuxième report au 9 novembre prochain    Luis Arce, le dauphin d'Evo Morales, remporte la présidentielle    Tarte aux pommes, amandes et chocolat    Début d'une réunion de la commission militaire conjointe à Genève    Guterres estime «possible» le dialogue avec certains groupes extrémistes    Réserves de change, la dégringolade    «Un crime colonial» peu présent dans le cinéma algérien    «La littérature algérienne en exil», thème d'une conférence tenue à Alger    Banksy revendique une œuvre murale à Nottingham    Culture-PLF 2021: proposition de clôture de 3 comptes spéciaux pour le secteur    La presse nationale relève une forte mobilisation des partis politiques pour expliquer la nouvelle constitution    Des subventions allouées aux deux équipes de foot à Constantine    Campagne référendaire: le vote en faveur du projet d'amendement constitutionnel permettra l'éclosion des énergies (presse régionale)    Gestion de l'après Covid-19: appel à un nouveau modèle de soutien à la Culture    Présomptions condamnables ?    USM Bel-Abbès: Reprise sur place en attendant les stages    JSM Béjaïa: Le bon sens a prévalu    Ligue des champions d'Europe: PSG - United, de la revanche dans l'air !    Un destroyer américain fait escale au port d'Alger    Marché de Aïn El Turck: Retour en force des étals de vente de viande de l'abattage clandestin    L'ex-commissaire: Kaddour Benkhira n'est plus    Vers la reconduction de l'enseignement à distance    Comparution de l'ex-wali zoukh    "La révision constitutionnelle consacre et préserve les constantes de l'identité nationale    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le monoxyde de carbone a tué plus de 102 personnes depuis Janvier dernier
Une famille décimée à Guelma
Publié dans Horizons le 19 - 12 - 2016

Ces dernières semaines, marquées par une baisse des températures dans les régions des Hauts-Plateaux, ont été meurtrières. Dimanche dernier, une famille de six membres a péri, asphyxiée à l'intérieur de son domicile à Guelma. Selon le chargé de communication de la Direction générale de la protection civile (DGPC), le capitaine Nassim Bernaoui, « les victimes ont été évacuées par les agents de la Protection civile vers 18h40. » Résident à la cité Mabrouk, les parents, âgés de 57 et 40 ans, trois filles âgées de 20, 17 et 7 ans, et leur frère âgé de 20 ans, ont rendu l'âme. Il ne s'agit pas du premier cas. Une autre famille de six membres a été déjà décimée au mois de novembre dernier, dans des circonstances similaires au lieudit Taga, dans la commune de Seriana, près de Batna. Il s'agit d'une maman de 34 ans, de ses enfants âgés de 6, 3, 2 ans et de deux jumeaux de 2 mois à peine.
Campagne de sensibilisation
La plupart de ces décès sont imputables au manque de vigilance, aux appareils de chauffage de mauvaise qualité, aux installations défectueuses. Chaque jour, les unités d'intervention de la Protection civile mènent des opérations de secours et d'évacuation des personnes incommodées par le monoxyde de carbone (CO) émanant des appareils de chauffage et des chauffe-bains d'habitations, notamment dans les wilayas de Médéa, Djelfa, Relizane, El Bayadh, Batna, Sétif, Khenchela, Blida, Biskra et Aïn Defla. Les rapports de la Protection civile font état de 102 morts et plus de 1.300 blessés secourus, suite à des intoxications et asphyxies, depuis le début de l'année. Le monoxyde de carbone entraîne une moyenne de plus de 130 décès par an, notamment en période hivernale. L'institution que gère le colonel Mustapha El Habiri a lancé, à cet effet, une vaste campagne de sensibilisation afin d'instaurer une culture de prévention et une prise de conscience, afin d'obéir aux règles de sécurité des équipements. La Protection civile a ciblé particulièrement les nouvelles cités, afin de sensibiliser les relogés sur les risques du gaz naturel. Plusieurs opérations de sensibilisation ont été destinées notamment aux enfants de moins de 5 ans au niveau des crèches et des centres d'accueil de l'enfance en passant par les paliers de l'enseignement au niveau des écoles et des universités, ainsi que dans les places publiques et les centres de jeunes. Le manque de prévention en matière de sécurité, la mauvaise ou le manque de ventilation, le mauvais montage et l'installation de ces équipements par un personnel non qualifié, ou le manque d'entretien, sont à l'origine des drames, selon des études de la Protection civile. La non-conformité des équipements de chauffage est également mise en cause. Une enquête menée en 2014-2015 par les services de contrôle du ministère du Commerce sur les appareils de chauffage à gaz, a révélé que, sur un échantillon de 160 appareils, 155 unités ne répondent à aucune norme de sécurité.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.