Le ministère de l'Habitat examine le projet de texte réglementaire relatif au LLP    Mali: le président de la transition rencontre le médiateur de la Cédéao    Coronavirus: 179 nouveaux cas, 116 guérisons et 5 décès    Boukadoum reçoit le nouvel ambassadeur de Hongrie en Algérie    Commerce extérieur: le retour au système des licences n'est pas à l'ordre du jour    APN: adoption du projet de loi relatif à la lutte contre les bandes de quartiers    La Zlecaf ouvrira de larges perspectives aux opérateurs économiques algériens    FC Barcelone: Suarez justifie le choix Atlético pour son départ    Ghardaïa: Etude pour la réutilisation des eaux épurées à des fins d'irrigation agricole    Affaire SOVAC : poursuite du procès en appel à la Cour d'Alger    Tebboune insiste sur la nécessité d'accélérer la réforme du Conseil de sécurité    Quand le bricolage fait des siennes    Belkaroui arrive, Masmoudi prolonge son contrat    Le contrat de Tiboutine résilié    Le développement durable : enjeux et défis pour l'Algérie    5 heures pour juger Djemaï    De lourdes peines pour les frères Kouninef    Une rentrée scolaire à domicile    «L'hôpital des 240 lits de Kharouba sera classé en CHU»    Plus de 3 500 étudiants ont rejoint l'université    Ce soir-là...    Actucult    Un projet pour autonomiser les femmes en Algérie    "Tout est rentré dans l'ordre avec Bouloudinat"    Les détails du protocole sanitaire    Mesmoudi prolonge, Belkaroui signe    Une année de prison, dont quatre mois avec sursis    Le RCD dénonce une "remise en cause du multipartisme"    Le directeur sous contrôle judiciaire    Investiture en catimini du président Loukachenko    Des progrès dans les discussions Grèce-Turquie au sein de l'Otan    Téhéran crie victoire face à Trump    Le budget supplémentaire 2020 en baisse    Le niveau de l'eau en baisse significative    Corsica Linea reporte ses traversées au 14 octobre    Deux productions algériennes à l'honneur    Appel à contribution pour l'ouvrage "Psychiatrie, Société et Religion"    Parution prochaine du deuxième tome    Hiatus, méprises et augures    GSP : 200 sportifs effectuent le test de COVID-19    Foot Der    Poker gagnant pour l'Histoire    La démocratie et ses travestissements    RICANEMENTS PASSES    Techniques de traduction de la B. D. de l'arabe vers l'espagnol: L'Institut Cervantès lance un appel à inscription    Ximénès ou les frères Barberousse ? Le grand tournant de l'Histoire de l'Algérie au XVIème siècle    "Le projet de la nouvelle Constitution consacre l'Etat de droit"    L'arabie Saoudite dèvoile le calendrier    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





El Hadj Tahar Fergani, encore et toujours
Clôture du 11e Festiv'Algérie
Publié dans Horizons le 26 - 12 - 2016

La 11e édition, rappelle-t-on, a été dédiée à la mémoire de la légende du malouf, Mohamed Tahar Fergani, récemment disparu. Sur scène, trois grandes figures sont venues représenter les trois écoles de ce prestigieux patrimoine lyrique qu'est l'andalou. Toufik Touati (malouf), Saoudi Nour-Eddine, le directeur de l'Opéra (Sanâa) et Brahim Hadj Kacem (gharnati), placés, à l'occasion, sous la direction du virtuose violoniste constantinois, Samir Boukridira, chef de l'Orchestre national de musique andalouse. Chacun à son tour, et dans son tempo propre, les trois cheikhs ont déroulé leur savoir-faire en interprétant des fresques musicales andalouses qui n'ont pas laissé insensible l'auditoire. Porte-voix du courant gharnati de Tlemcen, Brahim Hadj Kacem s'est brillamment fendu d'une litanie de vieux textes poétiques puisés à la fois dans les Mouachahates andalouses et le Melhoun maghrébin. Chanteur au timbre vocal fin à la tessiture large, il interprète dans les modes « Raml El Maya » et « Araq », « Ya Aâdili Billah » (Inqilab), « Abqaï Bes'lem » (Hawzi), « Sifet Echemaâ Wel Kendil » (Kh'lass) et « Bi Jah Tidjani » (M'dih). Avec sa voix de ténor, Noureddine Saoudi, qui a laissé, le temps d'une soirée, sa fonction de directeur de l'Opéra, a entonné dans le mode Sahli, des extraits de « Nouba Dziriya », « Rahti Chorb El Okkar » (Inqilab), et de conclure avec « Billahi ya Hamami » (Valse) et « Ana ya Berrani Gh'rib », dans un double hommage à Mohamed Tahar Fergani et au maître de la chanson chaâbie Amar Ezzahi, disparu le 30 novembre dernier à l'âge de 75 ans. Evoquant la séparation dans une pensée adressée à l'endroit du regretté monument du malouf, l'enfant terrible de l'antique Cirta, Toufik Touati, à la voix empreinte de puissance et de clarté, a choisi d'enchanter l'assistance avec quelques « Neçrafet » très applaudis dans le mode Mezmoum, alignant les pièces « Farakouni » et « Frak Gh'zali ».
Après la projection d'un documentaire de 30 minutes retraçant le parcours exceptionnel de Mohamed Tahar Fergani, le ministre de la Culture, accompagné du commissaire du Festival, Aissa Rahmaoui, a rendu hommage à sa mémoire, remettant, sous les youyous et les applaudissements de l'assistance, le Trophée honorifique au chanteur Toufik Touati, chargé par la famille du défunt de la représenter. Un peu plus tôt, les juniors de l'Orchestre régional d'Alger, composé d'une sélection de jeunes éléments (14 instrumentistes et 13 musiciennes dont la moyenne d'âge varie entre 7 et 16 ans) issus de différentes associations de musique andalouse ont, sous la direction de Youcef Nouar présenté « Noubet Dil » au grand bonheur d'un public servi sur un plateau doré.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.