Oran: la perturbation dans l'alimentation en eau potable bientôt réglée    Environnement: Boudjemaa se félicite du lancement de l'Initiative nationale de restauration du barrage vert    Les Iraniens aux urnes vendredi pour élire un successeur à Hassan Rohani    Euro 2020 : la Belgique renverse le Danemark    L'Algérie se dirige vers l'accession à l'OMC    Bac 2021: 5.084 détenus attendus dimanche prochain    Signature d'un mémorandum d'entente entre trois établissements touristiques publics pour une saison estivale 2021 réussie    Coronavirus: 382 nouveaux cas, 245 guérisons et 7 décès    Real Madrid: Benzema salue son "frère" Ramos    Euro 2020 : Une triste première dans l'histoire de la sélection allemande    Le Wali de Bechar limogé    Sahara occidental: "la position de Madrid n'a pas changé et ne changera pas"    «Le RND est une partie de l'Alliance présidentielle»    La surprenante révélation de Kaïs Saïed    Les Verts pour leur résurrection    Le Graët ne désespère pas pour une revanche Algérie-France !    L'ESS face à l'écueil Bordjien, derby indécis à Alger    Coudées franches pour Tebboune    Baadji: "le peuple algérien a barré la route à ceux qui voulaient faire échouer les élections"    Plus de 900 kg de produits avariés saisis et détruits    Vers le pass sanitaire    Journée mondiale de l'enfant africain: le ministère de la Culture trace un programme artistique riche    Première édition des Journées nationales du cinéma amateur    Mounia Meddour membre du jury d'«Un certain regard» du Festival de Cannes    Le festival national culturel des musique et danse diwane délocalisé à Aïn Sefra    Le Britannique Karim Khan élu procureur général    Le MSP pose ses conditions    Une production de près de 165 000 quintaux de céréales prévue    Lancement de la campagne de vaccination    Le procès de l'affaire Sonatrach 1 renvoyé sine die    Une subvention de Mobilis    Ultime chance de reprise    La Palestine de nouveau sous les bombardements    HISTOIRE D'UN HOMME D'EXCEPTION    Vibrant hommage à Josette et à Maurice Audin    Monologue de l'Algérien irreprésentable    Acheter la rumeur et vendre la nouvelle !    L'Onplc s'unit à la Gendarmerie nationale    Alger «nettoyée» de Daesh    Plusieurs opérations menées par l'ANP    Plus de 13.000 bénéficiaires convoqués    Le Makhzen sombre dans l'agonie    Un soldat nigérien tué, deux soldats français blessés    Dégel furtif au bord du lac Léman    Ça traîne!    "Notre victoire, c'est celle de l'Algérie nouvelle"    Cabale médiatique contre l'Algérie    L'APN fait tomber les peaux mortes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Khaled Mahnaoui appelle les autorités à intervenir
Basket-ball - Le Widad Olympic Boufarik risque de disparaître
Publié dans Horizons le 02 - 01 - 2017


Constitué de jeunes joueurs formés à l'école du club, le Widad Olympic de Boufarik, qui occupe la première place de la Superdivision A (messieurs) de basket-ball, continue de souffrir de problèmes financiers. Malgré d'excellents résultats, l'équipe n'a aucun budget, ni subvention. « Cela faisait plus de deux ans que la section basket-ball du WA Boufarik n'avait pas de subvention. Après le retrait de confiance au président du CSA, il était impossible de maintenir la section sous la coupe du WAB. Donc, nous avons décidé de la faire sortir et de créer le Widad Olympic Boufarik. Cela dit, nous avons toujours les caisses vides. Je tire la sonnette d'alarme, puisque le club est appelé à disparaître », a déploré le président du club, Khaled Mahnaoui. Fier des prestations de ses jeunes poulains, l'ex-joueur de la dream team boufarikoise des années 1990 a appelé les autorités à prendre en considération l'impact que peut créer la disparition de la discipline. « Vous n'avez qu'à venir voir l'ambiance dans laquelle on joue à la salle Moussa-Chiraf. Le public boufarikois vient toujours en masse encourager son équipe favorite. C'est tout simplement indescriptible, surtout que les gradins affichent complet des heures avant le début du match. Il est temps de prendre conscience que le basket-ball à Boufarik est le sport favori. Si on ne fournit aucun effort pour le soutenir financièrement, il faudra s'attendre à un drame », explique-t-il. Interrogé sur la manière avec laquelle il parvient à gérer les problèmes financiers, Mahnaoui a fait savoir qu'il essaye de trouver des solutions provisoires. « Avec l'aide des membres du bureau, ainsi que mes connaissances, j'essaye d'assurer une prise en charge à durée déterminée. Mais je me demande jusqu'à quand le club va pouvoir tenir. Notre jeunesse progresse et démontre que Boufarik peut encore beaucoup donner au basket-ball algérien. D'ailleurs, quatre joueurs du club prennent part avec l'équipe nationale au Championnat arabe des nations ». A propos du sponsoring, notre interlocuteur a dénoncé son absence quand il s'agit des clubs formateurs. « La majorité de ces clubs évoluent avec leurs propres moyens. Les sponsors doivent réagir pour apporter leur pierre à l'édifice. Nous n'avons pas besoin de sommes mirobolantes. Mais il faut penser à éviter la déperdition de ces jeunes, qui, à mon avis, sont promus à un bel avenir », souligne-t-il. Excédé par cette crise financière, Mahnaoui n'est pas prêt à jeter l'éponge. « Si j'ai accepté de prendre en main le club, c'est que j'ai un rêve à réaliser, à savoir offrir à la ville une grande équipe. A notre époque, nous avons fait les beaux jours du ballon orange algérien. Je vais continuer le combat pour accompagner ces jeunes vers le sommet. Cela sera périlleux sans l'assistanat financier. Mais je vais y croire jusqu'au bout », dira-t-il. A souligner que des promesses ont été faites pour apporter une bouffée d'oxygène au WOB. Mais, jusqu'à l'heure où nous mettons sous presse, il n'y a pas eu encore de suite.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.