JUSTICE : Le RCD appelle à juger Bouteflika    FAUTE DE CANDIDATS, LA PRESIDENTIELLE ANNULEE : La présidence de Bensalah prolongée    Nouvelles nominations à la tête de Sonelgaz, l'EPTV, l'ANEP et l'ARAV    SAISON ESTIVALE A ORAN : 17, 5 milliards de cts pour l'aménagement des plages    Real Madrid : Un énorme coup dur pour Zidane dans le dossier Hazard ?    Retour des djihadistes maghrebins constitue une réelle menace pour le vieux continent    Programme de classification et de restauration    Le ministère opte pour un dispositif spécial    Libération de deux journalistes libyens enlevés par les pro-Haftar    Confusion autour de l'expiration du délai    La revanche posthume de Ferhat Abbas    L'intimidation n'a pas payé    Oman tente de "calmer les tensions"    Le Brexit fait tomber Theresa May    Démission surprise de l'émissaire de l'ONU    Les Algérois signent l'acte 14 de la contestation    Une compétition internationale par club    Kebir : "Il faut sortir le grand jeu face au CSC"    «Le régime est aux abois et la victoire est toute proche !»    Après l'automobile, l'Exécutif tranche dans l'alimentaire    Pas moins de 690 familles exclues de la liste du logement social    Oran : 9 familles se réfugient à la mosquée Pacha    Une mineure de 13 ans libérée par la police    Le souci des sans-bourses…    Le quota global plafonné à 2 milliards de dollars    Gaïd Salah élude la question du scrutin présidentiel    Man City évoque la rumeur qui envoie Guardiola à la Juventus    Kwiret esselk, du goût et des forces    JSK - Mellal: «J'espère que le CSC respectera l'éthique sportive»    Le peuple à la croisée de son destin    De la démocratie et des femmes : Pour Louisa Hanoune    Un ouvrier tué après la chute d'un monte-charge    Violence dans les stades: La FAF sur la même longueur d'onde que le MJS    Tribune - L'Afrique que nous voulons tous : une terre d'opportunités    Ahnif: Un mort et un blessé dans une collision    L'école des gourous    Création d'un comité de surveillance    L'Ukraine en l'espace d'un iftar à Alger    Le gouvernement suspend les pourparlers avec la mission onusienne    Facebook supprime trois milliards de comptes    La candidature de Berraf acceptée    Huawei prépare son propre système d'exploitation    La violence contre les femmes très présente dans les dramas arabes    Projections de films documentaires au Ciné-planète    Divertissement garanti!    Un Iftar en l'honneur des médias    Plus de 4.000 commerçants mobilisés à Alger    Haro sur les infractions de change    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Aux douceurs du miel
Tizi Ouzou
Publié dans Horizons le 04 - 01 - 2017

La placette du musée de la ville de Tizi Ouzou abrite depuis, hier, la 3e édition de la Foire du miel. Cette manifestation, qui se déroulera du 4 au 14 janvier, est organisée par l'Association des apiculteurs professionnels du massif du Djurdjura et la coopérative CAPTO - Tizi Ouzou, en partenariat avec la Direction des services agricoles et la Chambre d'agriculture de la wilaya de Tizi Ouzou et ce, sous l'égide de l'APW. Ce sont pas moins d'une trentaine de producteurs et apiculteurs qui sont venus présenter leurs produits. La rencontre se veut une occasion pour valoriser les productions de l'apiculture du massif du Djurdjura, promouvoir les miels de montagne, caractérisation des miels, notamment le miel du maquis, de forêt et de garrigue, initier les consommateurs à la dégustation, à la reconnaissance des différentes flores : bruyère, lavande, chêne vert, hédysarum, inule visqueuse et eucalyptus. C'est aussi l'occasion de sensibiliser les consommateurs, faire connaître les miels du massif du Djurdjura, de Kabylie, d'analyser les miels, diversifier les productions de l'apiculture, mais surtout d'œuvrer à classer le miel du massif du Djurdjura comme produit du terroir afin qu'il soit labellisé. Inaugurée par le secrétaire général de la wilaya, Azzedine Tirboutine, et la vice-présidente de l'APW,
Mme Bouaziz, la foire se présente comme une opportunité pour le large public de découvrir les vertus, notamment médicinales, du miel. Cette année, malgré les problèmes rencontrés par les apiculteurs, qui ont perdu beaucoup de ruches à cause de la sécheresse et du varroa, le retard des pluies et la faiblesse des ruches, a été caractérisée par une bonne production puisque, selon les services agricoles, on enregistre un peu plus de 400.000 quintaux de miel. Par ailleurs, un investisseur compte lancer dans les prochaines semaines une coopérative pour exporter le miel produit en Kabylie et un réseau de commercialisation avec pas moins de 300 boutiques à travers le pays.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.