La chute de la maison Bouteflika    Real Madrid: l'agent d'Hakimi dément un accord    80 nouveaux cas confirmés et 25 nouveaux décès en Algérie    Pétrole : les pays de l'Opep+ décidés à agir pour stabiliser les cours de l'or noir    JM d'Oran: vers l'organisation d'un maximum de manifestations sportives pour tester les infrastructures    Covid-19 : l'utilisation du numéro vert 3030 élargie aux 48 wilayas    Décret présidentiel: la valeur des présents dans le cadre protocolaire arrêtée    Arrivée à Alger du premier groupe d'Algériens bloqués en Turquie    Covid-19: des aides financières au profit des artistes dont les activités sont suspendues    Boumerdès : Les agriculteurs se distinguent    Le chef de file de l'opposition malienne toujours introuvable    Convention reportée, candidats confinés et vote à distance : L'inédite course à la Maison-Blanche    Un million de signatures pour un cessez-le-feu mondial    Hirak : la machine judiciaire toujours fonctionnelle    Trois journalistes placés sous contrôle judiciaire    Le MJS, la FAF et la LFP ne veulent pas d'un championnat à blanc    Les feuilles de l'automne    L'infrangible lien…    USM Alger : Le groupe Serport engagé contre le Covid-19    JSM Béjaïa : Hammouche plaide pour une meilleure reprise    L'Unep mobilise les entreprises publiques    Premier prototype de respirateur artificiel 100% algérien    Douanes : entrée en vigueur des mesures exceptionnelles    Wilaya de Tizi Ouzou : Les actions citoyennes solidaires se multiplient    Au péril de leur vie    Boudouaou : Distribution défaillante du lait en sachet    "Nous avons encore une vision très normative de la création théâtrale"    Le geste fort d'Aït Menguellet en faveur des détenus d'opinion    Cela s'est passé le 29 mars 1956 à Constantine : L'assassinat du commissaire principal Jean Sammarcelli    Théâtre régional Azzeddine Medjoubi d'Annaba : Riche programme virtuel pour le public confiné    Hommage à la «princesse rouge» : Son Altesse populaire    LFP: La Ligue fait un don d'un milliard de centimes    Une nouvelle carte du monde serait-elle possible ?    Fonction publique: Toucher son salaire sans se déplacer    Pour faire face à la suspension des cours: Un «plan d'urgence» pour l'Education    Traitement à la chloroquine: L'optimisme du ministre de la santé    Pour avoir publié une vidéo «alarmiste visant à tromper l'opinion publique»: Une femme arrêtée à Oran    La lutte contre le Covid-19 va-t-elle autoriser de nouvelles dérives éthiques ?    L'ex-directeur de l'éducation: Tahar Brahmi n'est plus    DEFENSE NATIONALE : Un terroriste et trois éléments de soutien éliminés en mars    Trois journalistes du quotidien Sawt El Akher sous contrôle judiciaire !    Bengrina dénonce l'attaque d'une chaîne tv française contre l'Algérie    Mines antipersonnel: l'Algérie marque le journée internationale de sensibilisation au problème    Décès de Kheddad: l'Organisation américaine des juristes rend hommage à un défenseur incontestable et un négociateur assidu    Mines antipersonnel: Tahar Salhi, une des victimes de la barbarie du colonisateur français    Hamel écope de 15 ans de prison ferme    Appel à la libération des détenus d'opinion    Sahara occidental : Décès du diplomate M'hamed Kheddad    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Foire nationale aux miels : Les ruches algériennes moins productives
Publié dans Horizons le 07 - 11 - 2009

Photo : Fouad S. Les miels et les dérivés de la ruche sont à l'honneur avec la tenue de la sixième édition de la Foire nationale aux miels qui se tient à la coopérative apicole de Gué de Constantine (Alger). Une quarantaine de participants représentant huit wilayas du pays (Boumerdès, Blida, Médéa, Alger, Bouira, Ghardaïa, Tlemcen, Tizi-Ouzou) exposent depuis le 5 au 13 novembre différents miels récoltés et mis en pot par les apiculteurs eux même, assure-t-on. « Cette manifestation est devenue une tradition et un rendez-vous incontournable en dépit de l'étroitesse de l'endroit et la forte demande des apiculteurs. Nous souhaitons un espace plus grand pour assurer le devenir de cette filière agricole », explique Hassan Chaabane-Chaouch, directeur de la coopérative apicole d'Alger.
Selon les statistiques de la Fédération nationales des apiculteurs algériens (FNAA), le nombre global de ruches existantes s'élève à million, regroupées au sein de 17 coopératives et 250 pépinières apicoles de production d'essaims et reines. Ceci, en plus des 23 associations de wilaya. En tout, ils sont 70 000 apiculteurs dont 60% sont des pluriactifs et 10 % des débutants. Mais selon, le président de la FNAA, Dr Mahmoud Lakhal, « la production annuelle est très faible, elle oscille entre 3 et 8 kg par ruche à l'exception des ruches de quelques professionnels qui pratiquent la transhumance alors que la norme est de 15 kilos», affirme-t- il.
Les apiculteurs exposant s'enorgueillissent d'une production de plus de 10 variétés de miel à travers les régions du pays dont celui de la carotte sauvage, un nouveau produit proposé par un apiculteur de Tipaza et dont le prix est de 1600 DA le kg. Le plus cher est le miel du jujubier cédé à 2800 DA le kg. Pour les autres variétés, les prix varient entre 1100 et 1800 DA.
LA FLORE MELLIFÈRE S'APPAUVRIT
Les apiculteurs tout en s'estimant heureux d'exercer cette activité évoquent les difficultés qu'ils rencontrent. Ainsi, ils s'inquiètent de la diminution de la flore mellifère, à cause des incendies à répétition des forêts, la disparition des vergers, le vieillissement des arbres et l'avancée du béton. Durant la foire, le visiteur peut découvrir les différentes variétés de miel et ses produits dérivés et dont les vertus sur la santé. Il y a celui fabriqué avec des fleurs d'agrumes, préconisé contre le rhume, ainsi que le miel d'eucalyptus. Le miel du jujubier est préconisé pour soigner les hépatites virales, l'ulcère et même certains types de diabète. La gelée royale dont une partie de sa composition demeure encore « inconnue » est conseillée surtout pour ceux qui souffrent de fatigue, d'amaigrissement, de vieillissement prématuré, d'anorexie, d'alcoolisme et autres maladies cardio-vasculaires. Idem pour le pollen qui d'après les dires des apiculteurs, a des effets préventifs contre les maladies virales tout en étant préconisé chez les personnes souffrant de chute de cheveux, de carences en vitamines, sels minéraux, acides aminés et de faiblesse (physique et intellectuelle).
Tout au long de la foire, un cycle de conférences est programmé chaque après-midi. Ainsi, les 9 et 10 novembre prochains, des médecins apiculteurs traiteront de l'abeille du Sahara et de la labellisation du produit qui en est issu.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.