Hamadou Lazhar, élu candidat du FLN    Déces : Le journaliste d'El Khabar Mohamed Cherak n'est plus    Noureddine Bedoui : "Les valeurs de l'ANP sont un précieux acquis à préserver "    Ould Abbès fait-il de la résistance ?    Des changements en vue    Atelier de formation de gestion associative    Succès des premiers tests des projets e-éducation et e-santé via Alcomsat-1    La production du fer et de l'acier relancée    Angola : Au large, un espoir pétrolier nommé Kaombo    Bouygues : Les résultats confirment leur dépendance aux télécoms    USA : La production record de pétrole brut tire les stocks à la hausse    Pourquoi les Algériens sont les derniers de la classe?    Le traité constitutif de l'UA doit "être préservé de toute révision"    43e Eucoco : Mme Feroukhi souligne le rôle de la conférence dans la sensibilisation sur le conflit    Une délégation de la Fédération internationale des journalistes, en visite à Ramallah    Washington vote contre une résolution de l'ONU condamnant Israël sur le Golan    Conférence de Palerme sur la Libye : Les divisions étalées au grand jour    Affaire Skripal : Zakharova qualifie de "blague" la nouvelle enquête de Bellingcat    La tenue d'un vote de défiance contre May "probable"    La pelouse du stade de Lomé, une arme à double tranchant pour les Verts    Zetchi appelle les Verts à faire preuve de combativité sur le terrain    «Gagner, pour éviter les calculs»    Slimani nouvel entraîneur    Violences après le match USMA-CSC: 30 personnes arrêtées et 10 policiers blessés    3e phase de la 24e opération de relogement d'Alger: Quelques 70 familles seront relogées lundi prochain    Un million de palmiers-dattiers pour produire plus de 100.000 tonnes/an    Quelque 500 éléments de la Protection civile mobilisés à Alger    Eviter l'usage des feux d'artifice à l'intérieur des immeubles ou devant les stations de service    Hausse des prix de la volaille, fruits et légumes à la veille du Mawlid : On annonce une baisse des prix incessamment    19 morts et 31 blessés    Da Méziane, c'est le «Djihad», l'engagement et la modestie personnifiés    La 2e édition s'ouvre à Alger    CNAL et Commission de visionnage des films    La nouvelle pièce "Sekta" de Tounès Aït Ali présentée à Alger    VIOLENCES BAB EL OUED (ALGER) : 10 policiers blessés et 30 personnes arrêtées    ACCES DIFFICILE AUx MEDICAMENTS DU CANCER : Le ministère de la Santé pointé du doigt    La répudiation politique est-elle l'ADN du FLN ?    Y a-t-il un avion dans le pilote ?    Un merveilleux «Safar» à travers l'art    Réouverture «au premier trimestre 2019»    Sakta brise le silence    Nouvelles d'Oran    Blida : Le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs anticipe la célébration du Mawlid Ennabaoui Charif    CAN 2018 - Dames: Les Algériennes à l'épreuve du pays hôte    Ligue 1 : PAC 2 CABBA 0: A sens unique    Enigme et interrogations    Violence aux stades : El Habiri au chevet des policiers blessés à l'issue du match MCA-USMBA    L'Onu lève ses sanctions    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





OC Alger
Une association en détresse
Publié dans Info Soir le 20 - 07 - 2003

"SOS" La sonnette d?alarme est tirée. Y a-t-il quelqu?un pour sauver le club ?
Tous les amoureux du sport en Algérie se rappellent ce grand club omnisports qu?était le DN Alger devenu, par la suite, l?ECTA et aujourd?hui l?OC Alger.
Cette association sportive, jadis la fierté de l?Algérie dans plusieurs manifestations internationales, se retrouve aujourd?hui réduite à une sorte d?association de quartier. Que ce soit en volley-ball, handball, basket-ball, football ou autres disciplines, l?OCA était le berceau de plusieurs athlètes, devenus plus tard l?élite de notre sport national. Ce club avait enfanté, rappelons-le, les Benmaghsoula, Boussebt, Bouchekriou, Chouchaoui, Hasni, Gherbi et la liste est encore longue, qui ont mené notre petite balle à un niveau international très appréciable. Tout comme le handball, le volley-ball, le basket-ball et le football, le club était une véritable école, où avaient grandi les Harouni, Chiah, Khelloufi, Benbouteldja et Horr. Selon l?entourage du club, l?OCA vit actuellement une crise sans précédent et c?est ce qui a contraint les enfants du club à changer d?air et à s?exiler. Ce marasme, disent les encadreurs de l?OCA, avait commencé depuis la dissolution du gouvernorat d?Alger, qui était le principal bailleur de fonds de l?association. Au temps de M. Cherif Rahmani, le club se portait bien. Les dirigeants, les encadreurs et les athlètes travaillaient dans de bonnes conditions.
Aujourd?hui, le club est délaissé. La subvention de la wilaya est largement en deçà des besoins de l?association. Et devant cette état de fait, plusieurs catégories, voire disciplines même ont été carrément dissoutes, tels le volley-ball et le football. L?association dispose maintenant de quelques disciplines, à savoir le hand-ball, le basket-ball, le karaté, le cyclisme et la natation, et au train où vont les choses, certaines autres disciplines risquent de disparaître à partir de la présente intersaison. Il faut avouer que c?est grâce à la bonne volonté de quelques dirigeants et encadreurs que cette mort à petit feu a été prolongée. Bien que sur l?ensemble de la saison, six mois de salaire ne sont toujours pas payés, ces encadreurs n?ont pas lâché prise travaillant avec sérieux et dévouement pour le bien des jeunes.
D?ailleurs, en approchant l?un des encadreurs, M. Abbas Madjid, il nous a déclaré : «Ecoutez, il ne reste rien de l?OCA. Lorsque cette association était gérée par des anciens sportifs qui connaissent le sport de masse, le club était en bonne santé. Vous savez, c?est grâce aux encadreurs que certains jeunes pratiquent toujours le sport au sein de l?OCA. Je vous étonne peut-être si je vous dis que je suis à la fois l?entraîneur, le soigneur et le magasinier et tout cela par amour au sport et à la discipline, mais jusqu?à quand ? Il faut donc tirer la sonnette d?alarme.» Et pourtant, il s?agit là d?un patrimoine sportif national.
En abordant le devenir du club, M. Abbas nous dira : «A présent, le mérite revient à des gens comme aâmi Seddik, le président de l?association, Khoukhi Sid-Ali, le président de section basket-ball, Cheikh Yazid du karaté qui se sont montrés à chaque fois disponibles pour ces jeunes avides de sport.
La balle aujourd?hui est dans le camp des responsables de la wilaya, s?ils veulent sauver cette association pour le bien de la jeunesse et le mouvement sportif national.»
Le SOS est donc lancé, à bon entendeur, salut !


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.