La hausse des prix alimente l'appétit des investisseurs, optimistes    Baisse drastique des réserves de change et dérapage accéléré de la cotation du dinar    Une lettre de Ghali adoptée comme document officiel du Conseil de sécurité    Plus de 100 kg de drogue saisis à Alger et 11 suspects arrêtés    L'Etat œuvre à redonner aux zones rurales un rôle pionnier économiquement    Les meilleures œuvres primées    L'ESS tombe à Biskra, la JSK au pied du podium    Le portier algérien Oukidja suspendu pour cinq matches    «Soulagé d'être réhabilité»    Ligue des Champions: le MCA s'impose au Sénégal face au Teungueth FC    Procès en appel de l'auteur présumé de l'assassinat d'Ali Tounsi : Le colonel Chouaib Oultache condamné à la prison à vie    INESG: ouverture des travaux d'une journée d'étude portant sur la guerre del'information    Une responsable sahraouie appelle les organisations féminines à travers le monde à protéger les sahraouies des exactions marocaines    Le FFS éloigne la perspective de sa participation aux prochaines élections    Arsenal : Le successeur de Lacazette déjà trouvé ?    Le Président Tebboune présidera dimanche une réunion du Conseil des ministres    La rencontre fédérale a failli dégénérer    Le texte qui choque    La course contre la montre pour le nouveau gouvernement    Qui s'y frotte s'y pique    Les Verts en stage à Alger avant l'Allemagne    Les matchs amicaux face à la Côte d'Ivoire et la Zambie officialisés    Ligue des champions d'Afrique: le CRB tenu en échec face à Al-Hilal du Soudan    Les attaques de l'armée sahraouie contre les forces armées marocaines s'intensifient    Algérie : l'ONU réclame une enquête et la fin des détentions arbitraires    "La vitesse de propagation de la souche mutante fait peur"    Trois ouvriers asphyxiés au gaz    Trois ans de prison ferme à l'encontre de 3 anciens maires    Nette augmentation de la délinquance à Sétif    Imposante mobilisation à Alger    Des relations en clair-obscur !    ...Sortir ... ...Sortir ... ...Sortir ...    M'sila: Un bus chute dans un oued, 16 blessés    En dépit de la poursuite de la grève des travailleurs: Réouverture des centres d'enfouissement    Crimes commis à l'étranger: Un projet de loi pour la déchéance de la nationalité    Affaires religieuses: La question de la prière des Tarawih «en cours d'examen»    Restaurer nos «gourbis» !    Tébessa: Un 4 mars 1956...    Soufiane Djilali craint des dérapages    Fenniche évoque l'élargissement des prérogatives    «L'Algérie n'importera plus de fer»    Le procès en appel renvoyé    Les rentiers cachés de la République    Une loi pour la déchéance de la nationalité    Le pape en Irak, hier, pour une visite historique    Qui est cadre et qui ne l'est pas?    8 Mars: très bonne fête, Mesdames!    Le producteur Tahar Harhoura n'est plus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Oran
Des terres agricoles abandonnées
Publié dans Info Soir le 06 - 01 - 2010

Jachère n Le manque de moyens matériels et financiers nécessaires pour le travail de la terre et les conditions naturelles défavorables ont poussé beaucoup d'agriculteurs à abandonner des terres agricoles dont ils bénéficiaient depuis plusieurs années.
Quelque 200 agriculteurs de la wilaya ont abandonné 1 200 hectares de terres agricoles dont ils ont bénéficié au titre du programme de mise en valeur par la concession, a-t-on appris hier de la direction régionale de la Générale des concessions (CGA) sise à Oran.
«Ces agriculteurs n'étaient pas présents sur le terrain lors d'un recensement effectué, en 2009, par la commission de wilaya composée de représentants de plusieurs instances dont la CGA, la Direction des services agricoles (Dsa) et la conservation des forêts, dans le cadre de l'assainissement du foncier agricole», a indiqué le responsable régional de la CGA, Zair Mokhtar. La superficie abandonnée est estimée à 1 200 hectares répartis en 11 périmètres créés au titre du même programme couvrant une surface globale de 10 900 hectares, a-t-on signalé.
«Le manque de moyens nécessaires à accomplir un certain nombre de tâches telles que l'irrigation, la taille des arbres et le désherbage», est cité parmi les principales raisons ayant conduit beaucoup d'agriculteurs à abandonner ces terres, a ajouté le responsable, évoquant aussi le phénomène du pacage illicite, opéré par certains éleveurs, dans les périmètres de mise en valeur. En outre, le phénomène de la sécheresse que connaît la wilaya d'Oran ces dernières années en tant que zone semi-aride a poussé plusieurs agriculteurs à recourir à l'irrigation par citernes.
Pour remédier à cette situation, la direction des services agricoles a mis en demeure les bénéficiaires concernés pour s'occuper de leurs terres et poursuivre leurs activités à leurs propres charges. Une quarantaine de fellahs auraient rejoint les périmètres situés dans les zones d'Aïn El-Beïda (Oran) et Boutlélis, selon la même source.
Les agriculteurs ayant abandonné leurs terres agricoles seront, quant à eux, sévèrement pénalisés à travers, notamment, l'annulation de décisions pour leur non-respect du cahier de charges. Pour rappel, quelque 706 fellahs de la wilaya d'Oran ont bénéficié d'un programme de mise en valeur agricole entre 1998 et 2008 pour une enveloppe de un milliard de dinars. 60 % des actions programmées ont été réalisées dont l'aménagement du sol, l'ouverture de pistes, la plantation d'arbres fruitiers...


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.