La répudiation politique est-elle l'ADN du FLN ?    Y a-t-il un avion dans le pilote ?    Beda sur le front    Débit minimum à 2 méga et baisse des prix    Air Algérie s'explique et appelle les grévistes «à la raison»    Plusieurs annonces au Sénat    Le trumpisme : entre ruptures et continuité    Les 4 samedis    Echauffourées à Bab-el-Oued    La succession du Nigeria est ouverte, l'Algérie en outsider    Les Aiglonnes renoncent au boycott    Le cancer de la thyroïde, le troisième cancer féminin en Algérie    Un merveilleux «Safar» à travers l'art    Réouverture «au premier trimestre 2019»    Sakta brise le silence    Blida : Réalisation future de locaux commerciaux pour les jeunes    Ornières et nids-de-poule à Aïn Beïda    L'ornière de la violence    Produits pyrotechniques : Les douaniers procèdent à d'importantes saisies    Nouvelles d'Oran    Blida : Le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs anticipe la célébration du Mawlid Ennabaoui Charif    «Ce pays qui n'a jamais voulu de moi, je l'aime pourtant !»    La folie des sénatoriales    Des témoins gênants que Ryad va promptement éliminer    Europe - Brexit : pour le meilleur et pour le pire    Le projet de la loi de finances adopté par l'APN    Bouclé hier par les forces de l'ordre: Nuit de rares violences à Bab El-Oued    Oran: Un cadavre de migrant rejeté par la mer    Le service de maternité du CHUO saturé: 1.200 hospitalisations et 800 accouchements en un mois    Lunetterie: Plus de 700.000 articles contrefaits saisis en 2017    Ould Abbès dégagé ?    Ligue 1 : PAC 2 CABBA 0: A sens unique    EN - Mohamed Farès forfait: Belmadi face aux aléas    Ligue 2: Gros chocs à Biskra et Chlef    Aïn Temouchent: Baba Aroudj a sa stèle    30e anniversaire de la proclamation de l'Etat de Palestine : M. Bouteflika réitère le soutien "indéfectible" de l'Algérie au peuple palestinien    France Football: Ahcène Lalmas au top des 10 icônes oubliées du foot africain    Prévention des risques d'inondations à Alger: Un plan préventif de la SEAAL pour contrôler plus de 60 points noirs    Il entamera sa rééducation dans quelques jours    Violence aux stades : El Habiri au chevet des policiers blessés à l'issue du match MCA-USMBA    Enigme et interrogations    Consolidation de la démocratie participative    92 commerces fermés    L'Onu lève ses sanctions    Partenaires pour un hommage à Alloula    Gabon : La Constitution modifiée pour pallier l'absence du président malade    En bref…    Tout un programme pour l'Algérie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Festival du chant du M'zab
Clôture en apothéose
Publié dans Info Soir le 14 - 12 - 2011

Manifestation - Le rideau est tombé, lundi, sur la 3e édition du festival culturel local de la musique et de la chanson du M'zab tenu du 7 au 12 du mois en cours à la salle de cinéma M'zab de Ghardaia.
Pour cette soirée finale, les artistes se sont dépassés. Le clou a été sans conteste le chanteur Hassan Dadi, qui a interprété les plus belles chansons de son répertoire riche et varié, accompagné par un public totalement acquis.
Mais auparavant, c'est Siradj qui s'était produit sur scène en compagnie des jeunes Salah Izli et Mohamed Hdjoudja ainsi que des musiciens ayant prouvé leur savoir faire musical synergique mixé tantôt avec les instruments traditionnels comme le gembri, derbouka, karkabou , bendir et kadous. Mais aussi avec les instruments modernes dont les batteries de Bihik. Le commissaire du festival Zohir Ballalou s'est dit fier de voir toutes les régions de l'Algérie représentées à Ghardaia devant un grand public qui a totalement adhéré au point de former une autre scène en face de la scène officielle « le public est beaucoup plus présent que lors de la 1ere édition. Il était déjà très enthousiaste mais aujourd'hui, l'adhésion de tout le monde est beaucoup plus impressionnante. Tous répétaient en chœur le répertoire de la chanson Amazigh ».La salle n'a en effet pas pu contenir le public qui affluait en grand nombre à tel point que les portes d'accès ont été fermées laissant dans la rue des dizaines de spectateurs. Le chargé de communication du festival ,Mokhtar Bahnass, qualifie le festival de réussi notamment avec l'implication massive de la radio. Belaid Tagrawla était l'invité du festival .Mais il a offert l'une des nouvelles chansons de sa troupe à son public .En effet ,Il a édité il ya 3 mois, un nouveau Cd ‘'Achourar'' (pourquoi)selon lui « le cd n'existe pas partout à cause des éditeurs qui ne font pas leur travail et s'occupent beaucoup plus de la chanson non stop et commerciale .Mais le public peut le télécharger gratuitement sur www.tagrawla.org ou myspace ».Au sujet des projets ,notre interlocuteur nous a révélé qu'il compte enregistrer des chansons pour enfants pour la 1ere fois .En plus ,sa troupe participera au festival de la chansons Amazigh de Tamanrasset ,puis au Canada au mois de mars . A la fin de la soirée, des prix de valeur ont été décernés aux participants. Le jury était composé de Hakim Lemdani , chef de l'orchestre national de la radio ,Zitani Hammou ( de l'association Itarène M'zab),Lassakeur Youcef (producteur radio ,journaliste et chercheur dans le chant mozabite),Hamdat Boumedienne (musicien et plasticien) et Benoudina Moussa (Professeur de musique). Ce jury de professionnels a opté pour 3 sortes de prix à décerner aux participants et à certains artistes invités dont des prix pour la meilleure voix, la meilleure reproduction et le prix de l'authenticité et le patrimoine .D'autres ont reçu des médailles et des trophées de chaque mode de culture amazigh(chaoui,mozabite,chaoui,kabyle et chenoui).
Des talents , encore des talents
Un autre groupe de talents a été découvert lors du festival .Salah Bensmail de Grara,a défié la malchance pour participer au festival malgré qu'il n'a pas été classé lors de la 1re édition et même lors de ses deux vaines participations à Alhan wa chabab en 2007 et 2008. Pourtant il a enregistré son 1er album qui compte des chansons sur la maman et le célibataire ‘'Rawalwal'' «je chante aussi le style chaabi en mozabite».Salah qui active avec la troupe Rimal dahabiya'' de Grara, a également participé au festival de la musique amazigh à Tamanrasset «j'ai un projet de clip vidéo avec le chanteur Omar Ballalou».Même s'il se désole de ne pas avoir trouvé de l'aide, ce jeune de 38 ans se dit prêt à aider d'autres jeunes comme lui «Actuellement ,je suis en train de booster un jeune rappeur mozabite ,Bakir Ouled Daoud» nous dit-il.
Les larmes de Hassan Dadi
C'est les larmes aux yeux que Hassan Dadi nous a révélé qu'il interprétera une chanson en hommage au regretté Katcho « Aïssa Brahimi m'a écrit les paroles depuis la disparition tragique de Katcho. Mais je n'ai pu la chanter à ce jour .Les paroles sont tellement touchantes et émouvantes .Cela fait 2 ans qu'il a disparu et je n'arrive pas à la chanter encore .Je n'ai pas le courage ni la force .Je vais la chanter en arabe afin que le large public puisse comprendre les paroles» .Hassan Dadi s'est produit pour la 1re fois à Ghardaïa qu'il connaît depuis son jeune âge «c'est un honneur pour moi .J'ai rencontré déjà différents groupes de la chanson mozabite».La nouveauté chez Dadi est cette chanson intitulée ‘'Dawya'' qui parle de l'Algérie ainsi que l'album avec 12 titres, 3 duo et une chanson du groupe Zingdahe ‘'mariama'' «c'est un album de sagesse que je prépare depuis 2 ans» a –t-il repris .L'artiste nous a révélé aussi qu'il va inverser le rôle avec un chanteur Kabyle pour chanter en kabyle et le kabyle en chaoui ,à travers sa fameuse chanson ‘'hammi hammi'' reprise en chœur par le large public .


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.