L'empire Haddad s'écroule    Le procès de Mahieddine Tahkout reporté à lundi prochain    Karim Tabbou sera-t-il libéré ?    Sonatrach sort ses griffes    Poutine dénonce les nouvelles sanctions américaines contre la Syrie    Des milliers de Ghazaouis manifestent contre le plan israélien d'annexion    Zeffane blessé au niveau de l'ischio-jambier    L'Atlético Madrid enterre presque les espoirs de titre du Barça    Clubs et LFP mis devant le fait accompli !    «Les quinze prochains jours seront cruciaux»    Les hôtels et les cités U à la rescousse    Installation des colonnes mobiles pour la lutte contre les feux de forêt    Un triptyque de Francis Bacon vendu 84,6 millions de dollars aux enchères sans public de Sotheby's    Ali Laskri se rallie à l'option du congrès extraordinaire    3 ans de prison ferme requis    12 terroristes éliminés et 05 autres arrêtés durant le premier semestre 2020    Europe : L'Otan met en place un nouveau plan de défense    Communiqué de l'AJSA    Pandémie de Covid-19 : La Tunisie impatiente de recevoir des touristes maghrébins    On vous le dit    Du sens du patriotisme en Algérie    Covid19: possible recours aux infrastructures hôtelières pour couvrir le déficit enregistré par certains établissements hospitaliers    Hausse des contaminations à la covid-19 à chlef : Aménagement d'une nouvelle unité d'hospitalisation des malades    Agence CNAS : Une campagne d'information sur la plateforme numérique AraaCom    L'hommage de son ancien élève Noureddine Melikchi, expert à la NASA    Gouvernement: Les zones d'ombre et le reste    Nouveau pôle urbain d'Oued Tlélat: Des dispositions pour livrer 8.000 logements LPL    Chlef: Des souscripteurs AADL en colère    La mère des batailles    Le journalisme, ce « champ de mines et de ruines » !    Sidi Bel-Abbès : Une élue dévouée tire sa révérence    Youcef Benmicia, nouveau président    La FAF s'est fixé une date butoir    Les avocats dénoncent les conditions d'organisation du procès    Vers de profonds changements dans le secteur de l'énergie    Vu à Tizi Ouzou    Le pétrole progresse,    L'université pilier de l'économie du savoir ?    Les retombées de la crise sanitaire en débat    Répression contre l'opposition à Hong Kong    Un mort et des blessés dans les manifestations de mardi    L'épreuve    L'infrangible lien...    Plus de 200 corps exhumés en trois semaines en Libye    "La crise sanitaire a éveillé les consciences"    Mohamed Sari à la tête du Conseil national des arts et des lettres    "Senouci est un patriote qui a donné son cœur pour l'Algérie"    CAN-2021 : La compétition décalée à 2022    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Obésité infantile : Les dangers du goûter à l'école !
Publié dans Info Soir le 20 - 10 - 2016

Très souvent, les enfants consomment pendant la recréation des chips, des sucreries, des jus, des boissons gazeuses et tout autre produit inutile à leur croissance mentale et physique. Tel est le constat fait, hier, par les pédiatres, qui mettent en garde contre ce type d'alimentation pouvant constituer un danger pour la santé des élèves en les exposant à l'obésité et autres maladies chroniques graves, telles que le diabète, les maladies cardiaques, l'hypertension artérielle et le cancer.
Le professeur Arada a affirmé au cours d'une journée d'étude sur la santé scolaire en Algérie que le goûter que donnent certains parents à leurs enfants constitue un «danger» pour leur santé. La spécialiste a indiqué que la consommation par l'enfant de quantités importantes de sucreries, matières grasses et produits conservateurs l'expose à l'obésité et à des maladies chroniques graves telles que le diabète, les maladies cardiaques, l'hypertension artérielle et le cancer.
Elle a également recommandé aux parents d'encourager leurs enfants à consommer, pendant la recréation, des fruits et des produits laitiers au lieu des «chips», sucreries, jus et boissons gazeuses et toute autre produit inutile à sa croissance mentale et physique.
La spécialiste a rappelé par ailleurs les différentes maladies diagnostiquées par les unités de dépistage et de suivi (UDS), dont certaines nécessitent un suivi de courte durée, à l'image des caries dentaires, la baisse de la vue, la difficulté de concentration à l'école, l'énurésie, tandis que d'autres nécessitent un suivi de longue durée telles que l'épilepsie, le diabète, l'asthme, les maladies du rein, des os et du sang. L'alarme a été donnée maintes fois par de nombreux spécialistes qui ont organisé différentes rencontres scientifiques autour du problème de l'obésité chez les enfants scolarisés. «Un enfant sur 6 est obèse» en Algérie, ont affirmé des spécialistes en épidémiologie scolaire. De nombreux pédiatres, des nutritionnistes, des associations ont, à maintes reprises, mis en garde contre la réalité de la consommation alimentaire chez les enfants pouvant avoir des répercussions sur leur santé ainsi que sur le surpoids en milieu scolaire.
Les enfants algériens sont trop gavés d'aliments sucrés, gras, salés et hyperprotéinés, s'accordent à dire les pédiatres. Ces mises en garde sont appuyées par une enquête nationale réalisée auprès de plusieurs établissements scolaires qui a révélé une tendance inquiétante à l'obésité.
17% des enfants souffrent d'obésité. 5% présentent une obésité sévère. Les mauvaises habitudes alimentaires combinées au manque d'exercice physique et d'activité sportive sont à l'origine d'une hausse importante du taux d'obésité en Algérie, déplore-t-on. Les spécialistes ont tiré la sonnette d'alarme quant à la nécessité de mettre en place un plan de prévention et de sensibilisation afin de mieux cerner les facteurs favorisants la progression de l'obésité.
Il ont proposé même d'encourager l'ouverture de cantines scolaires pour éviter le rush des élèves vers les fast-foods et les gargotes. Le président de la Fondation nationale pour la promotion de la santé et le développement de la recherche (Forem), le Pr Mustapha Khiati, a relevé que le taux de sucre dans les sodas en Algérie dépasse les 16 gr par litre alors que dans l'Union européenne et aux Etats-unis un plafond de 6 gr par litre est fixé.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.