Les journalistes appellent l'Etat à agir    Khalida Toumi et Abdelouahab Nouri bientôt devant la justice    Confirmer la mutation du football africain    L'appel des sept    Une bonne gouvernance et l'Etat de droit    Rachid Taha, cet «ambianceur» et «sapeur» africain    Les habitants en colère    Pionnière dans la formation d'étudiants entrepreneurs    Le procès de Kamel El Boucher reporté pour la seconde fois    88,24% de réussite à Médéa...    Livraison de la première voiture de marque vietnamienne    Retard dans les rappels    Un combiné innovant    La marque qui a révolutionné l'automobile    La Russie victime de cyberattaques américaines "depuis des années"    De la justice d'exception à la justice sans exception !    Signature d'un contrat de partenariat et de coopération    Une ouverture du capital, mais à quel prix ?    Bouzidi : "Remettre le club en Ligue 1"    Ouverture de Club-des-Pins reportée    Ounas a repris l'entraînement    «Noureddine Bedoui doit démissionner»    ONM : "La solution constitutionnelle a échoué"    Economie politique du pillage du foncier agricole    Tout savoir sur les pneumatiques    Mise en service de la station de traitement des eaux du barrage Sarno    Les travailleurs réclament leurs droits    Kendji Girac en concert algérois    Elaine Mokhtefi raconte une des périodes fastes de l'Algérie postindépendance    Découverte d'un cimetière datant de l'époque romaine dans la région de Smara    Chikhi Samir représentera Aïn Témouchent    "L'Algérie était la pièce manquante que je voulais restituer"    Es Sénia : Cinq enfants mordus par un chien errant    L'ONU demande l'ouverture d'une enquête indépendante : Al Sissi a-t-il fait tuer le président Morsi ?    Nouvelles d'Oran    Les étudiants réclament un «Etat civil»    Bensalah inaugure la Foire internationale d'Alger    Equipe nationale: Les Verts depuis hier au Caire    USM Alger: Kaïs Yaâkoubi ne viendra pas    Tlemcen: Détournement de bons d'essence, 14 mandats de dépôt    29 harraga interceptés à Oran et Tipaza    Gaïd Salah met en garde contre un vide constitutionnel    Comité bilatéral stratégique algéro-malien: La contribution de l'Algérie saluée    Urgence au dialogue consensuel    Selon des experts économiques : La persistance de la crise politique affectera négativement l'économie nationale    Une amitié de voisinage et une coopération régionale    La justice se penche sur les dossiers du secteur    Début des inscriptions le 20 juillet    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Journées cinématographiques de Carthage : Ouverture de la 28e édition
Publié dans Info Soir le 05 - 11 - 2017

Compétition - La 28e édition des Journées cinématographiques de Carthage (JCC) a démarré à Tunis dans la soirée de samedi et s'étalera jusqu'au 11 novembre.
Cent quatre-vingts films seront projetés à travers les 15 salles de projection, entre la compétition officielle, la sélection officielle hors compétition, ainsi que des sélections parallèles.
Concernant la compétition officielle, 51 films venus de 27 pays et régions arabes, africains et étrangers seront en lice.
L'ouverture des JCC a été marquée par la projection du film «Ecriture sur la neige» du réalisateur palestinien Rashid Mashrawi, dont le tournage a eu lieu sur le territoire tunisien.
Le cinéma tunisien est représenté par dix films répartis sur les quatre catégories de la compétition officielle des JCC.
Cette édition rendra honneur au cinéma algérien et l'Algérie est l'invitée d'honneur de cette édition, avec au programme trois films algériens sélectionnés en compétition officielle et 12 films algériens hors compétition officielle. Les films algériens «En attendant les hirondelles» de Karim Moussaoui, «La Bataille d'Alger, un film dans l'histoire» de Malek Bensmail, et le court-métrage «Un homme et deux théâtres» de Aissa Djouamâa et Rabah Slimani sont les trois films sélectionnés en compétition officielle.
Premier long-métrage de Karim Moussaoui, «En attendant les hirondelles» sera en compétition pour le Tanit d'or avec des films comme «Aala Kef Ifrit» de la Tunisienne Kaouther Ben Hania, «Headbang Lullaby» du Marocain Hicham Lasri, «L'aéroport de Homs» du Syrien Joud Saïd, «Félicité» du Sénégalais Alain Gomis, ou encore «Affaire numéro 23» du Libanais Ziad Doueiri.
Dans le section documentaire, «La Bataille d'Alger, un film dans l'histoire» de Malek Bensmail est en compétition avec «17» de la Jordanienne Widad Shafakoj, «Havibon» de l'Irakien Hakar Abdulqader, «Ouaga Girls» de la Burkinabé Theresa Traoré Dahlberg, ainsi que «Maman colonel» du Congolais Dieudo Hamadi.
Aissa Djouamâa et Rabah Slimani sont en lice pour le Tanit d'or du court-métrage avec «Un homme et deux théâtres», face à la Tunisienne Insaf Arafa («Apnée»), au Sénégalais Alassane Syou («Fallou») ou encore à l'Egyptien Saber Christophe («Sacrilège»).
Un focus sur le cinéma algérien avec 12 films retenus, dont «Crépuscule des ombres» de Mohamed Lakhdar Hamina, «La Preuve» de Amor Hakkar, «Lotfi» d'Ahmed Rachedi, «El Wahrani» de Lyès Salem, «Yema» de Djamila Sahraoui ainsi que les versions restaurées de «Les Vacances de l'inspecteur Tahar» de Moussa Haddad et «La Citadelle» de Mohamed Chouikh.
Ces films sont programmés dans une dizaine de salles de la capitale à raison de deux projections chacun.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.