Prolongation de la suspension des cours d'une semaine    Entreprise portuaire de Skikda: hausse de 5% du volume des activités en 2021    Sétif: démantèlement d'un réseau international spécialisé dans le trafic de drogue dure    L'Algérie envoie une 4ème cargaison d'aides humanitaires au Mali    Cour d'Alger: début du procès en appel du général-major à la retraite Ali Ghediri    Maroc: le déficit budgétaire dépasse 7,6 milliards de dollars en 2021    Covid-19: l'urgence de se faire vacciner réitérée par le Pr Rachid Belhadj    L'information locale au centre des préoccupations    Quel avenir pour la force Takuba au Mali ?    JSK - Royal Leopards de nouveau annulé    Quid des nouveaux statuts de la FAF ?    Le Maroc et le Sénégal passent en quarts de finale    Mohcine Belabbas de nouveau devant le juge aujourd'hui    Les médicaments prescrits dans le protocole thérapeutique disponibles    Une politique difficile à mettre en œuvre    Quand les plans de l'AEP font défaut    Les secrets du président de la FIFA...    «On reviendra plus forts... Soyez en sûrs»    Le Chabab à une longueur du titre de champion de l'aller    Le gouvernement renonce à la suppression des subventions des carburants    Le refus de remplacement des candidats rejetés suscite l'ire des partis    Le procès du groupe Benamor à nouveau reporté    Des enjeux plus grands qu'un sommet    Participation algérienne à la 53e édition    La 1ère édition à Constantine en mai prochain    50 pièces de monnaie rares saisies à el Ogla    Tlemcen: Des habitants attendent toujours leur livret foncier    Loi de finances 2022 revue et corrigée : après les avocats, à qui le tour ?    Dans la vie, rien n'est acquis une fois pour toutes    Promotion des enseignants aux grades supérieurs: Le Snapest boycotte le concours    Es-Sénia: Le service des cartes grises fermé à cause de la Covid-19    Chlef: Un complexe sportif pas comme les autres    Jungle/Pub sur Internet ?    L'Afrique ou les changements anticonstitutionnels    Les Français accepteraient-ils d'être gouvernés par un président raciste ?    Albert Cossery : l'écrivain égyptien de l'indolente paresse et de la douce allégresse (1/3)    L'Algérie redessine les contours de la région    Le Tchad et la Libye veulent raffermir leurs relations bilatérales    Un challenge au sommet de l'UA    Cinq éléments de soutien arrêtés    Messi penserait à un retour au Barça    «Le pays est toujours ciblé»    Les preuves du complot    Le temps de l'efficacité    Les APC sans majorité absolue débloquées    Fermeture des espaces culturels    L'illusion d'un eldorado européen    Rachid Taha au coeur de l'actualité    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Un sondage a été réalisé par le ministère de la Jeunesse
Ce que veulent les jeunes
Publié dans Info Soir le 30 - 11 - 2004

Travail et logement sont les besoins exprimés en premier lieu par les jeunes Algériens, selon une étude qui, par ailleurs, fait ressortir une amélioration de leur niveau intellectuel.
A quoi aspirent nos jeunes et quels sont leurs desiderata ? Est-il vrai qu?ils n?espèrent plus rien et que, pour eux, l?horizon s?assombrit de plus en plus, à mesure que le temps passe ?
Une enquête nationale sur les besoins et les aspirations des jeunes, initiée par le MJS, tente d?y apporter une réponse. Le résultat est réconfortant. L?enquête confirme tout le contraire de ce qui se dit, à tort ou à raison, sur notre jeunesse. Il ressort de cette étude que les 15-35 ans, pour ne prendre en exemple que cette frange de la société, ne cochent pas uniquement le calendrier. Ils rêvent. Ils rêvent de logement, d?emploi, de mariage et refusent d?apprivoiser éternellement l?amertume et la fatalité. Psychologues, sociologues et représentants des associations de la jeunesse ont rendu récemment un pétillant verdict : le jeune Algérien n?est ni fainéant, ni phagocyté par la fatalité : il est tout simplement ambitieux. Un bel échantillon 8 325 jeunes de 36 wilayas, tous niveaux intellectuel et social confondus, a été pris comme principal repère. Les jeunes, touchés par le sondage, donnent une idée complètement différente de «l?image sombre», a-t-on précisé , ajoutant qu'ils se sont montrés très optimistes quant à un avenir plus prospère et ont affirmé aimer leur patrie et aspirer à la réussite dans les différents domaines de la vie. Les besoins de la jeunesse se résument en premier lieu, selon l'enquête, à l'accès au travail et au logement. Les résultats montrent une nette «amélioration du niveau intellectuel de cette catégorie de jeunes qui ont appris à maîtriser les technologies de l'information et de la communication». L'étude révèle, par ailleurs, que la majorité des jeunes passent leur temps de loisirs devant la télévision, à écouter de la musique, à discuter avec des amis ou avec les membres de leur famille. 7% des jeunes interrogés ont affirmé avoir de bons contacts avec leurs parents. Tarek Radji, sociologue à la Sorbonne ayant participé à l?étude, rejette les a priori «les préjugés, qui, selon lesquels le jeune Algérien n'est pas ambitieux, notamment après la décennie noire, sont infondés» a-t-il affirmé.
Il est à rappeler qu?une centaine de chercheurs de 36 wilayas ont été mobilisés pour la réalisation de cette étude qui a permis de doter le secteur d'une banque de données contenant des informations sur les besoins et les priorités de la jeunesse.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.