Production locale d'insuline: 50% des besoins nationaux couverts dès 2023    Commerce: 897 tonnes de bananes saisies en 11 mois    Partenariat algéro-américain pour la production de câbles électriques    Lutte contre le terrorisme: L'Algérie intensifie ses initiatives en Afrique    L'Allemagne face à son histoire    Pendules à l'heure africaine    ASO Chlef: L'entraîneur Lyamine Bougherara démissionne    Mondial foot 2022: le bal des nouveaux «hypocrites»    Ligue 2 - Centre-Ouest: Déplacement favorable pour l'ESM, les dauphins en péril    Tribunal de Dar El Beida: Ferhat M'henni condamné à la perpétuité    Ouargla: Cinq membres d'une même famille meurent asphyxiés    Biskra: 2,3 kg de cocaïne saisis    Xi Jinping a rencontré, hier, des dirigeants arabes    26000 combattants à réintégrer    Le président béninois appelle à une action concertée    Le récit d'un duel alimentaire    Loukal poursuivi encore pour «espionnage»    Les engagements de Bouslimani    Mercato, le rétropédalage    Début des travaux intérieurs    Nuit de peur à Oued Smar    Les jeunes du FFS reprennent le flambeau    Mobilisation autour de l'Etat national    «L'Algérie a dépassé l'étape critique»    Fauché par un train    Le «thon»...c'est de l'argent!    Tebboune «unit» l'Afrique    Zoom sur la Palestine et le Sahara occidental    Documentaire sur le moudjahid Ramdane Djamel    Des monologues présentés en «hors compétition»    M. Benabderrahmane reçu à Riyad par le président chinois    Le Président Tebboune appelle à poursuivre le combat contre la corruption    Le ministre de l'Agriculture et du Développement rural reçu par le vice-président de la République de Côte d'Ivoire    Le FFS tient son 6e congrès national    Foot/ Ligue 2 : l'AS Khroub chute à Skikda, l'USM Annaba rejoint l'US Souf au 2e rang    Le renforcement des relations entre le Monde arabe et la Chine contribuera à l'émergence d'un monde multilatéral    Lamamra s'entretient avec le Commissaire aux Affaires politiques, à la paix et à la sécurité de l'UA    Coup d'envoi samedi de la 10e édition de la coupe d'Algérie de football des détenus    Pluies orageuses sur l'est du pays à partir de vendredi soir    Tribunal de Dar El Beida : le chef du mouvement terroriste "MAK" condamné à perpétuité    11e FICA: projection du long métrage "Argu"    Tamanrasset : importance des médias de proximité dans la transmission d'une information exacte    Lycée "Dar El Hirfi" de Dellys (Boumerdes): monument de la formation vieux de 140 ans    Le Président Tebboune préside la réunion de travail périodique au siège du MDN    Alfred Berenguer, l'Algérie au cœur    Le chemin est encore long    «Samahna si l'Hadj» !    Tebboune: «Je suis pleinement conscient des aspirations du peuple»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le monde de l?étrange
Zoolâtrie au Maghreb (II)
Publié dans Info Soir le 14 - 03 - 2005

Indices Au Maghreb, le culte du b?uf est très ancien. Ainsi, dans la région du Tassili, un cimetière de b?ufs a été exhumé.
Au VIe siècle, l?écrivain latin Corippus signale qu?une tribu berbère, qui peuplait la Tripolitaine ? les Laguatans ? adorait le taureau, appelé Gurzil. Il était né, selon eux, de l?union du dieu Ammon avec une vache. Avant d?engager un combat, les Laguatans sollicitaient l?aide de Gurzil en lâchant un taureau sur leurs ennemis.
En fait, le culte du b?uf est très ancien chez les Berbères puisqu?il figure déjà sur les peintures rupestres de la préhistoire. Cet animal est encore aujourd?hui associé, au Maghreb, aux rites de la fécondité : c?est lui qu?on sacrifie au cours des labours et des récoltes et dans les grands rassemblements autour des mausolées des saints. Le taureau symbolise la force et l?impétuosité de la vie : son sang, versé sur le sol, le vivifie et permet d?obtenir de belles récoltes. Ces sacrifices anciens sont cités par les auteurs antiques.
Ainsi, au Ve siècle avant J.-C., Hérodote rapporte que les Berbères, avant de faire des sacrifices à la lune et au soleil, coupaient un morceau de l?oreille des bêtes et les jetaient au-dessus de leurs maisons pour attirer sur elles la prospérité. On a retrouvé des cimetières entiers d?animaux au Tassili ; ainsi, dans la région de Menkhor, c?est un cimetière de b?ufs qui a été exhumé. Les animaux ont été abattus, dépecés et enterrés par quartiers. La disposition des os ainsi que certains détails, comme la présence dans une sépulture d?une poterie, ou le prélèvement de la peau et des cornes, laissent croire que l?inhumation était associée à un culte dont le b?uf était le pivot ou l?un des pivots. Des datations effectuées sur les restes font remonter cette nécropole animale au cinquième millénaire.
Hormis les Berbères, beaucoup de peuples anciens avaient pris également le b?uf comme animal sacré, voire pour une divinité : on se souvient que les Hébreux, profitant de l?absence de Moïse, ont façonné un veau d?or et se sont mis à l?adorer. Il s?agit, en réalité, d?un culte importé d?Egypte, que les patriarches hébraïques avaient pratiqué et que Moïse avait interdit. (à suivre...)


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.