Attaf reçoit un appel téléphonique du ministre vénézuélien du Pouvoir populaire pour les Relations extérieures    Campagne 2024 de pêche au thon rouge: réception de 34 demandes de participation    66e anniversaire de l'équipe du FLN : le président de la FAF rend hommage à tous ses valeureux footballeurs    Accidents de la route: 19 décès et 1013 blessés durant les trois jours de l'Aïd    Ghardaïa: début de la nouvelle édition du traditionnel "Moussem de Ziyara" dans le M'Zab    Muhannad Hadi nouveau Coordinateur humanitaire de l'ONU pour les territoires palestiniens occupés    Décès de la journaliste Houria Ayari: Laagab présente ses condoléances    L'Etat de Palestine demande à la CPI d'engager des poursuites judiciaires contre les colons sionistes    Coupe d'Algérie: le CRB premier qualifié en demies, l'USMA dernier à rejoindre les quarts    Prélude à une escalade annonçant la fin d'une colonisation anachronique ?    «Macron est un politicien fou mais très rationnel»    Le QG des forces terrestres de l'Otan en Finlande sera à 140 km de la frontière russe    65.000 exploitations agricoles seront raccordées à l'électricité    Saïd Chanegriha préside une cérémonie d'échange de vœux à l'occasion de l'Aïd El Fitr    Les Algériens fixés sur leurs adversaires    JS Kabylie : Séparation à l'amiable avec l'entraîneur Azzedine Aït Djoudi    Maghnes Aklouche sera-t-il le prochain Fennec ?    Le programme respecté    Et à Chlef secousse tellurique    La fête célébrée dans une atmosphère de joie et de compassion    Conférence nationale pour l'évaluation de la gestion du 3e trimestre de l'année scolaire    Appel à la vigilance des agriculteurs contre le Mildiou    Un universitaire de renom    Ecrivain encyclopédiste arabe hors pair des 8e et 9e siècles    « L'islam rationnel de Souleymane Bachir Diagne »    Commerce: respect quasi-total du programme de permanence au 3e jour de l'Aïd El Fitr    Décès de Houria Ayari: la DG de la Communication à la Présidence de la République présente ses condoléances    Des pluies sur plusieurs wilayas de l'Est et du Sud-Est du pays jusqu'à samedi soir    Agrément du nouvel ambassadeur d'Algérie en Egypte    Hand/Championnat d'Afrique des vainqueurs de coupe: les Congolais du BMC 1ers arrivés à Oran    Téléphonie mobile: taux de pénétration de 116,5% en 2023 en Algérie    8e IPCI à Oslo: présentation de l'expérience de l'Algérie en matière de protection de la santé et de la population    La journaliste à la chaîne "Echourouk News" Houria Ayari n'est plus    Zaalani visite la Faculté de médecine à Alger    Arrivée du président de la République à Djamaâ El Djazaïr pour accomplir la prière de l'Aïd El Fitr    Le contenu pendant le Ramadhan adaptés aux spécificités de ce mois sacré        Le Président Tebboune va-t-il briguer un second mandat ?    L'ORDRE INTERNATIONAL OU CE MECANISME DE DOMINATION PERVERSE DES PEUPLES ?    L'imagination au pouvoir.    Le diktat des autodidactes    Prise de Position : Solidarité avec l'entraîneur Belmadi malgré l'échec    Coupe d'afrique des nations - Equipe Nationale : L'Angola en ligne de mire    Suite à la rumeur faisant état de 5 décès pour manque d'oxygène: L'EHU dément et installe une cellule de crise    Pôle urbain Ahmed Zabana: Ouverture prochaine d'une classe pour enfants trisomiques    El Tarf: Des agriculteurs demandent l'aménagement de pistes    Ils revendiquent la régularisation de la Pension complémentaire de retraite: Sit-in des mutualistes de la Sonatrach devant le siège Aval    L'évanescence de la paix    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Les émeutes d'Oran
Une première semonce
Publié dans Info Soir le 31 - 05 - 2008

Plus de 200 interpellations, une centaine de blessés entre policiers et manifestants, 82 condamnations et 13 mineurs remis à leurs parents, les dernières émeutes qui ont secoué Oran ont montré l'extraordinaire déficience en matière de communication entre les pouvoirs publics et le reste de la population. Où est l'Etat ?, se demandaient des citoyens médusés par la furie et le déferlement d'une telle violence. Pendant trois jours, la ville a été livrée au pillage et au vandalisme systématiques.Des magasins de boissons alcoolisées ont été saccagés et vidés de leur marchandise. Des commerces de sport de grandes marques ont été mis à sac par des casseurs que rien ne semblait arrêter. On a vu des élèves de CEM s'enivrer publiquement à la bière, on a vu des candidats au bac casser à coups de gourdin les vitrines de devantures, mais on n'a vu, à aucun moment, les élus du peuple se démener pour ramener le calme, même les permanences des partis politiques avaient baissé rideau. La peur et le manque d'information ont obligé des gestionnaires à fermer les portes de leurs entreprises ou de leurs services, parfois à les entrebâiller et souvent à libérer leur personnel avant l'heure. La confusion est telle que certains manifestants ont même donné l'accolade aux policiers parce que le bruit avait couru que le Mouloudia remontait en première division. La rumeur avait même prédit un vendredi d'enfer après la prière du dohr et annoncé que des cocktails Molotov étaient prêts à l'emploi. Elle a même fait croire que le président du Mouloudia était caché à l'hôtel Sheraton et qu'il attendait son visa pour fuir en Espagne et éviter d'être lynché. Il n'y a rien eu de tout cela et personne n'a tenté de démentir ces ragots. Les autorités locales, à l'évidence, étaient dépassées et les chargés de presse étaient bien planqués. Et qui gérait la crise ? La rumeur bien sûr ! Oran s'est réveillée ce matin, mal en point et visiblement groggy par des événements qui lui ont fait prendre conscience qu'elle vivait sur une poudrière capable d'exploser à la moindre étincelle et que rien ne garantissait sa sécurité. Ces émeutes lui ont surtout montré l'incroyable distance qui sépare deux générations, les adultes et leur confort et les jeunes et leur mal vie. Le message de ces «harragas» en terre ferme sera-t-il enfin compris ? Ou faudra-t-il attendre un jour d'autres lames de fond ?
Oran : 60 personnes écrouées après les émeutes l Une soixantaine de jeunes impliqués dans les émeutes qui ont éclaté à Oran de mardi à jeudi, ont été écroués à l'issue de leur présentation au parquet près le tribunal correctionnel, a-t-on appris de source judiciaire. Une centaine de personnes, dont des mineurs, interpellées également dans le cadre de ces émeutes, ont été mises en liberté provisoire, selon cette source. Les émeutes avaient suivi la relégation du MCO en deuxième division du championnat national de football. La colère des supporters avait dégénéré, donnant lieu à des actes de destructions, de pillages et d'incendies d'édifices publics, de magasins et de véhicules.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.