Retrait de l'accréditation à la chaîne TV El Arabia    L'IMPERATIF D'UNE CESSION PROFITABLE    ABROUS OUTOUDERT, NOUVEAU DIRECTEUR DE "LIBERTE"    Un pôle régional de production d'oxygène à Bellara    "LE SERMENT"    Une trentaine d'évacuations de cas suspects par jour    L'APC menace de résilier son contrat avec le CET    Une fresque murale à l'entrée de la nouvelle cité Djerda    Apulée de Madaure célébré en Hongrie    Publication de 20 ouvrages par l'Enag    Le «grand n'importe quoi» a commencé !    Qui veut (encore) la tête d'Antar Yahia ?    Le prix du gaz flambe, le pétrole autour de 70 dollars le baril    La prunelle de ses yeux    Sachez que...    Eh ! La France ! Ton honneur fout le camp !    L'évolution d'une gestion    17 tests PCR négatifs    Après France 24: Retrait d'accréditation à la chaîne «El-Arabia»    Blida: L'incendie du parc national de Chréa maîtrisé à 70 %    Situation sanitaire: La solidarité pour lutter contre la crise    Fruits et légumes: Des prix stables sur les marchés    FAF - Coupe de la Ligue: Un véritable casse-tête !    Consommation: Les prix en légère baisse    La Tunisie joue-t-elle le scénario égyptien ?    LE BONHEUR POUR TOUS    «El-bassel wel q'bih»    L'AS FAR valide son billet    Entrée en lice d'Abdelkrim Fergat    Djokovic forfait pour le mixte    Dusty Hill, est mort à 72 ans    Jacob Desvarieux emporté par la covid...    Salem Azzi n'est plus!    Quelle chance pour la médiation algérienne ?    Le Premier ministre annonce une série de mesures    Chanegriha honore les Cadets de la Nation    Tenue de la 45e Eucoco les 10 et 11 décembre    «Le Maroc restera une dictature féroce»    Le Premier ministre présente le Plan d'action de son gouvernement    Seif al-Islam Kadhafi annonce sa candidature    Média culpa    Al Arabia interdite en Algérie    Retrait de l'accréditation en Algérie    Le complexe qui n'arrête pas d'arrêter    LE RCD CHARGE LE GOUVERNEMENT    Chanegriha: «Mettre en échec tous les plans hostiles»    Le journaliste de Canal Algérie Salem Azzi n'est plus    Absence de culture ou...    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Facultés de médecine
Professeurs et docents en grève illimitée
Publié dans Info Soir le 03 - 01 - 2009

Mouvement n Dès aujourd'hui samedi, les professeurs, les docents et les maîtres-assistant en sciences médicales sont en grève illimitée.
Cette grève a été décidée à la suite de l'appel des deux syndicats hospitalo-universitaires (Snmasm) et (Snpdsm). «Nous avons décidé d'entamer une grève illimitée de l'enseignement et des examens à partir du 3 janvier dans dix facultés de médecine réparties sur le territoire national», ont annoncé les syndicalistes lors d'une assemblée générale tenue à Alger au lendemain du débrayage d'une semaine (du 13 au 17 décembre dernier) décidée par ces deux syndicats. Le président du bureau d'Oran du Snpdsm, le Pr Ouslin, a précisé qu'une grève des soins va être observée à partir du 17 janvier prochain, néanmoins, il estime que cette décision reviendra aux autres cinq syndicats de la santé publique. Parmi les revendications des hospitalo-universitaires la reconnaissance des deux syndicats, Snmasm et Snpdsm, par la tutelle ainsi que leur participation aux négociations sur le statut particulier des hospitalio-universitaires. «Nous avons un statut spécifique d'enseignants-chercheurs, nous exigeons la consultation de nos syndicats avant toute démarche sur l élaboration du régime indemnitaire», a encore précisé le professeur Ouslin. Les autres revendications socioprofessionnelles des hospitalo-universitaires sont liées au problème de salaire qui selon eux devra voir une hausse de 300% en vue de faire face à la détérioration de leur pouvoir d'achat. Le professeur Djidjeli, le secrétaire général du Snpdsm, qui a animé hier un point de presse au siège de la Snpdsm, s'est désolé du fait que le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique ne parle plus de «disponibilité au dialogue» sauf pour tenter de geler ce mouvement de protestation. En réponse au secrétaire général du ministère de l'Enseignement supérieure qui a remis une correspondance sommant les syndicats de remettre «dans les 24h» un document prouvant le respect des dispositions quant au déclenchement de la grève, le professeur Djidjeli dira : «Le ministère n'a pas le droit de juger notre grève, et s'il la considère illégale qu'il s'adresse à la justice.» Par ailleurs, le conférencier a lancé un appel en direction des autorités concernées pour «l'ouverture immédiate des négociations avec les syndicats sur le régime indemnitaire», tout en insistant sur l'adhésion officielle des hospitalo-universitaires en tant que partenaire incontournable.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.