Zones enclavées: les projets utilisant l'énergie solaire fonctionnent à un rythme appréciable    Nâama : le Moudjahid Boukhari Kouider inhumé au cimetière de Sidi Merbouh    Inauguration de Djamaâ El-Djazaïr: un pôle du juste milieu témoignant du rôle civilisationnel de 1er plan de l'Algérie    Rentrée professionnelle: introduction de nouvelles spécialités à l'Est du pays    Le rôle religieux et civilisationnel de Djamaâ El-Djazaïr dans le monde musulman mis en valeur    L'apport des mathématiques à la langue arabe et aux pratiques cultuelles évoqué à Alger    OCI: Amar Belani rappelle les efforts constants de l'Algérie en faveur de la cause palestinienne    Rentrée professionnelle dans les wilayas du centre: des formations en réponse aux besoins du secteur économique    Energie: le gaz, un combustible incontournable pour accompagner la transition énergétique    Boughali rencontre à Windhoek l'ancien président namibien et la vice-présidente de la République    Un mois après la décision de la CIJ d'arrêter les massacres, l'entité sioniste maintient son action génocidaire à Ghaza    CAN-2024 féminine/amical: les "Vertes" s'imposent face au Burkina Faso 2-0    Equitation/Saut d'obstacles: le cavalier Moundir Mahi s'adjuge le grand prix deux étoiles du concours national à Oran    Le Président de la République félicite Kaylia Nemour pour sa médaille d'or en gymnastique    Naâma: un réseau criminel facilitant l'entrée et sortie des Marocains via les frontières terrestres démantelé    Les plasticiens Mohamed Smara et Taïeb Benabbas Bakhti exposent à Alger    CSJ: lancement des travaux des réunions des commissions spécialisées dans leur 4e session    Président de la République: l'Algérie connaît une profonde mutation à tous les niveaux    L'Algérie, le nouvel exemple à suivre !    Arrestation de trois faux monnayeurs    Plusieurs dispositions pour assurer les ressources fiscales au profit des collectivités locales        Les efforts de l'Etat algérien mis en exergue    Nouvelles attaques contre une base militaire des forces d'occupation marocaines dans le secteur de Mahbes    L'apartheid en Palestine doit cesser    L'ONJSA tiendra son 3e Congrès jeudi à l'OCO    36 familles raccordées au gaz à « Ben Jebli 1 », à Tessala    Un montage financier de 40 milliards alloué    Pas facile de faire redonner du goût aux Verts    Athlétisme : Une dizaine d'athlètes de l'élite en stage à Oran    L'état d'avancement des projets de développement énergétiques de la wilaya à l'ordre du jour    Au nom de la vie et du partage    Journées nationales «Milah» du film documentaire et du court-métrage de fiction    Djelfa accueille la première édition    Le ministère de la Communication convoque des journalistes sportifs    «Le service du citoyen au cœur des priorités de l'Administration»    François Gèze, l'engagement, les livres et l'Algérie    Tunisie. Hommage à Ahmed Manaï, un inclassable dissident    Le diktat des autodidactes    Prise de Position : Solidarité avec l'entraîneur Belmadi malgré l'échec    L'Algérie dans la nasse des Emirats    Coupe d'afrique des nations - Equipe Nationale : L'Angola en ligne de mire    Suite à la rumeur faisant état de 5 décès pour manque d'oxygène: L'EHU dément et installe une cellule de crise    Pôle urbain Ahmed Zabana: Ouverture prochaine d'une classe pour enfants trisomiques    El Tarf: Des agriculteurs demandent l'aménagement de pistes    Ils revendiquent la régularisation de la Pension complémentaire de retraite: Sit-in des mutualistes de la Sonatrach devant le siège Aval    L'évanescence de la paix    Nouvel an amazigh: Tebboune adresse ses vœux au peuple    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Musique / Sévag Tachdjian et Diane Bucciali
Duo, baryton et soprano
Publié dans Info Soir le 13 - 01 - 2009

Récital n Ils nous ont gratifié d'un magnifique récital de chant lyrique lundi soir.
Une salle comble par un public, mi-connaisseur, mi-curieux, venu découvrir ce récital de chant lyrique, organisé par le Centre culturel français, et qui débuta par un très joli extrait de Shéhérazade, de Maurice Ravel (1875-1937), La Flûte enchantée, interprété par la mezzo-soprano (voix féminine plus basse que le soprano), Diane Bucciali, vêtue d'une magnifique robe rouge, accompagnée par la talentueuse Erika Hashimoto, au piano, avant de laisser place au baryton (voix d'homme, intermédiaire entre la basse et le ténor), Sévag Tachdjian, qui nous dira : «Les grottes de Cervantés ne sont pas loin d'ici, quoi de plus normal que de commencer par les Chansons de Don Quichotte, de Jacques Ibert (1890-1962)», avant de les interpréter toutes les quatre, Chanson du départ, Chanson à Dulcinée, Chanson du Duc et enfin Chanson de la mort, accompagné, lui, au piano, par le sympathique Grégory Ballesteros, qui jouait de son instrument d'une manière très «théâtrale», ce qui lui fera dire : «La façon de jouer du piano avec des chanteurs lyriques, ou de musique de chambre, est très différente des autres interprétations, et d'ailleurs, il y a des cours spécialisés dans ce sens, pour les rapports humains, bien comprendre la sensibilité de l'artiste-chanteur, respecter et suivre la respiration de l'artiste, d'où les cours d'accompagnement vocal...». Puis, une magnifique interprétation de Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791), Cosi fan tutte, de Diane Bucciali pour le premier extrait Air de Dorabelle : E amor un landroncello et en duo pour Duo Dorabella Guglielmo : il core vi dono, suivie d'une très émouvante interprétation de Antonin Dvoràk ( 1841-1904), Ciganské Melodie (mélodies tziganes), par Sévag Tachdjian, qui dira à ce propos : «Dans la vie des tziganes, la vie et la mort , la joie et la peine, sont toujours associées», avec 7 extraits, Mon chant est plein d'amour, Ecoutez comme chante mon triangle, Et la forêt autour de moi est silencieuse, Lorsque ma vieille mère chantait des chansons, Le violon est accordé, Plus agréables sont aux tziganes, et enfin , Donnez à un faucon une cage en or, puis un enchaînement de Bucciali, des «Siete canciones populares espanolas» ( sept chansons populaires espagnoles), El pano moruno, Serguidilla murciana, Asturiana, Jota, Nana, Cancion, et Polo.
Et enfin , pour clore ce magnifique récital en apothéose, quoi de plus agréable que Don Giovanni de Mozart, Duo Zerlina Don Giovanni : La ci darem la mano, en duo et en symbiose parfaite, tant dans le vocal que dans le mimique. Bravo au quatuor.
InfoSoir : Qu'est ce que "le chant lyrique"?
Sévag Tachdjian : Pour moi, c'est l'art le plus complet ; on y retrouve de la musique, du théâtre, de l'opéra, du ballet, des mises en scène, et on en a plein la vue et plein les oreilles. Presque tous nos sens y sont sollicités.
Est-il vrai qu'actuellement, des groupes de métal utilisent le chant lyrique?
Oui, métal, rap, techno, mais soit en mixage , soit en superposé, et ça donne un son jeune.
Un dernier mot.
Une dame me disait tout à l'heure, après le récital, que c'est peut-être pas très agréable de chanter devant un public «non connaisseur», je lui ai répondu, que c'est toute la philosophie de la musique de chambre, cette promiscuité, cette spontanéité, cette intimité entre le public et les chanteurs, ça ,c'est du vrai bonheur.
InfoSoir : Dernièrement , vous avez chanté dans l'opéra Le pont des Ombres, quelle différence y a t-il entre le chant de l'Opéra et le chant lyrique?
Diane Bucciali : la musique de chambre et l'Opéra, font partis du chant lyrique.
Avez-vous déjà penser à faire du chant lyrique à l'oriental?
Franchement oui, de plus, depuis que j'ai découvert et écouté la chanteuse algérienne, Houria Aïchi, dans Les Cavaliers de l'Aurés, l'idée me revient très souvent. Mais bon, pour le moment il n' y a rien de concret.
Combien d'heures de footing faites-vous par jour ?
(Eclat de rire).C'est vrai que ça demande énormément de souffle, mais en plus du footing, je fais du yoga, pour la concentration et le souffle.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.