Blida: 3 blessés lors de l'opération d'extinction des incendies de forêt à Chréa    Coronavirus: 1305 nouveaux cas, 602 guérisons et 16 décès    RSF avoue avoir placé l'Algérie par "erreur" sur la liste des utilisateurs de Pegasus    Décès du metteur en scène Hassan Assous    Soudani s'engage avec Damac FC    JO - Judo : Fethi Nourine suspendu par la fédération internationale de judo    Arrivée d'experts chinois pour inspecter les équipements de Saidal    La FAF procédera à une désignation des quatre équipes pour les coupes africaines    La crise sanitaire alimente le différend au sommet de l'état tunisien    L'ANCIEN MINISTRE DE L'INDUSTRIE MAHMOUD KHOUDRI N'EST PLUS    L'ambassade d'Algérie à Paris dépose plainte    LE SNAPO PLAIDE POUR UNE VACCINATION DANS LES OFFICINES    Plein gaz pour Medgaz    LES FOURNISSEURS FRANÇAIS S'INTERROGENT    TRÊVE SANITAIRE À TIZI OUZOU ET À BEJAIA    L'IMAM VOLONTAIRE DE LA MOSQUEE DE M'KIRA ASSASSINE    Journées portes ouvertes à l'université Yahia-Farès    ALGER RIPOSTE    Abdelhakim Meziani, l'insatiable passionné    Ahmed Yahya énonce les critères de participation    Prêtez votre téléphone sans stresser    Larbi Houari emporté par le Covid-19    Le Makhzen viole les fondements des relations algéro-marocaines !    Qui dirige le Maroc ?    La campagne de vaccination gagne en cadence    375 personnes hospitalisées au niveau de la wilaya de Béjaïa    Pâtes gratinées à la viande hachée    Les Relizanaises en conquérantes à Berkane    Stage de dix jours à Alger    Adieu Hakim, on t'aimait bien    Il avait repris hier à 73,80 dollars : Le pétrole fait du surplace après avoir recouvré ses pertes    Il a rencontré jeudi le responsable de l'ANIE : Tebboune met le cap sur les locales    61% des candidats au baccalauréat admis à l'université : Les filières littéraires à la traîne    A Kaddour M'hamsadji    Prix du Président de la langue et de la littérature amazighes : Appel à participation    L'absentéisme, tout le monde connaît, mais sinon, le présentéisme, qu'est-ce que c'est ?    Une et indivisible    L'Algérie et le nouvel ordre mondial énergétique    Catastrophe écologique au Yémen    Washington et Baghdad discutent sur la présence militaire américaine    La FAF appelle à une large vaccination    Le président entame des consultations    Fini la politique de l'autruche    Du banal au pas normal?    Les «ripoux», les magistrats et les «privilèges»!    Quelle cyberstratégie pour l'Algérie?    «Moussawiri» de l'Algérien Ahmed Tounsi    «Donner de l'espoir grâce à la musique est la meilleure chose que j'ai faite...»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'entretien périodique des tronçons routiers, une nécessité
Aïn Defla
Publié dans La Tribune le 07 - 05 - 2014


Madani Azzeddine
Le développement du secteur des transports fait partie des priorités dans les différents plans de planification et gestion territoriale. Le déplacement des personnes et des marchandises dans les meilleures conditions exige la mise en place de réseaux routiers, ferroviaires et autres capables de jouer leur rôle
convenablement. Le grand projet de l'autoroute Est-Ouest fait partie des plus importantes réalisations lancées par le gouvernement, d'autant qu'il relie l'est à l'ouest du pays et réduit considérablement le temps de déplacement entre les villes.
Pour Aïn Defla, le tronçon de cette autoroute qui la traverse se situe en grande partie dans le sud de cette wilaya et la traverse sur une longueur de plus de 100 km. Actuellement, les citoyens arrivent à se déplacer plus rapidement. Cependant, l'état de certains tronçons nécessite des opérations de réhabilitation à cause de l'influence des changements climatiques et du trafic très important. Ce genre d'opération d'entretien s'effectue régulièrement dans la plupart des pays du monde, puisqu'une route, ou une chaussée, ne peut rester intacte éternellement. Les usagers reprochent souvent la mauvaise réalisation, mais en réalité ces déformations qui peuvent arriver constituent quelque chose de très normal selon des spécialistes du domaine, lesquels disent qu'il faut intervenir régulièrement sur la chaussée à chaque fois que la détérioration se produit.
Il va sans dire que les retards enregistrés en matière de réfection des tronçons détériorés ne peuvent qu'aggraver les dégâts alors qu'intervenir rapidement permettrait de minimiser considérablement les dépenses et préserver l'état des routes. Par ailleurs, des accidents de la circulation se produisent souvent à cause de la dégradation de la chaussée. C'est probablement pour y remédier que des travaux sont lancés ici et là, comme ceux ayant abouti à la fermeture la fin du mois denier de la partie de l'autoroute reliant Boumadfaa, dans la wilaya d'Aïn Defla à El Affroun, dans la wilaya voisine de Blida, durant presque une semaine.
Les travaux vont permettre de réhabiliter les tronçons qui ont été endommagés ces dernières années.
Toutefois, un autre problème se pose lors des réfections, et il concerne
l'absence d'organisation et le choix des horaires d'intervention lors des travaux. Les entreprises chargées des chantiers n'ont effectivement cure des
désagréments et perturbations que les travaux provoquent dans la circulation routière, ce qui suscite le mécontentement des usagers de l'autoroute, qui perdent beaucoup de temps dans les points de congestion dus à ces travaux, alors qu'on pourrait programmer ces interventions dans des tranches horaires où la
circulation est plus fluide, la nuit et les week-ends notamment. Mais il faut croire que les entreprises chargées de ces chantiers soit n'ont pas l'équipement nécessaire pour des travaux de nuit soit refusent tout simplement de travailler à des heures «indues». D'un autre côté, la réalisation des aires de détente permet aux usagers d'observer des haltes afin de se reposer. En revanche, l'éloignement de ces aires n'est pas du goût des citoyens. Notons que de nouvelles aires de repos sont en cours de réalisation et que ces dernières seront opérationnelles prochainement.
M. A.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.