Libye: réunion du Forum de dialogue politique le 28 juin en Suisse    La SEAAL annonce une suspension dans plusieurs communes d'Alger    Coupe de la CAF: la JSK s'impose en déplacement face à Coton Sport    Euro 2020 : Le Pays de Galles rejoint l'Italie dans le groupe A    Le rôle de l'Algérie dans le soutien aux réfugiés sahraouis mis en avant    Baccalauréat: les candidats libres à Blida, une volonté à toutes épreuves pour réussir    Coronavirus: 342 nouveaux cas, 235 guérisons et 7 décès ces dernières 24 heures en Algérie    Covid-19 : Reconduction des mesures de confinement dans 14 wilayas pour 21 jours à partir de lundi    Angleterre - Kane : "Deux matchs difficiles pour moi"    «Le boycott a bénéficié aux anciens appareils»    Qui succédera à Djerad ?    Ligue 1 algérienne : La JSS redevient dauphin, et met la pression sur l'ESS    APLS: Nouvelles attaques contre les retranchements des soldats de l'occupation marocaine    Cap sur le sixième congrès    Boumerdes: instructions pour livrer prochainement 25 puits    Remèdes à base de gingembre pour prendre soin de sa santé cutanée    Les Pasdaran du net !    Mohammed Khadda toujours à l'affiche    Ligue 2 (21e journée): le HBCL au tournoi des play-offs, le RCA s'en approche    Le Rassemblement "El-Hisn El-Matine" lance une initiative de soutien au président de la République dans le prochain parlement    L'ultraconservateur Raïssi, nouveau maître de Téhéran    Le mirage de la paix    Six individus placés sous contrôle judiciaire à Biskra    Trompeuse stabilité !    Un match qui intéresse Belmadi et Bougherra    OUNAS INTERESSE BESIKTAS    Le public renoue avec les spectacles de musique    ...SORTIR ...    Décès de Mohamed Benkhedda : Blida perd son notable    Mascara: De nouveaux projets réceptionnés    Etudiants et personnes âgées: La dispense des frais de confinement toujours en vigueur    Cap Blanc: Un terrain de 10 hectares pour une station de dessalement    L'ancien ministre Tahar Khaoua placé en détention    Le ministère de l'Intérieur fixe les conditions de restitution: Du nouveau pour les véhicules saisis    Béthioua et Sidi Benyebka: Réception de 1.500 logements avant la fin du mois    Le MSP avance masqué    Nouvelle dynamique commerciale    «Notre force est dans notre diversité»    L'université proche du monde économique    Du nouveau pour les propriétaires    Un accord «urgent» avec le FMI nécessaire, selon Josep Borrell    Les Etats-Unis réduisent leur présence militaire au Moyen-Orient    Les Français appelés aux urnes, aujourd'hui    Exploitation artisanale des mines d'amessmessa    Le mouvement El-Islah maintient le cap    L'Arav convoque le directeur de la chaîne «El-Hayat TV»    Doria Tillier maîtresse de cérémonie de la 74e édition    «Archéologie du corps colonisé»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Double offensive en Syrie et en Irak contre Daech
Alors que les forces irakiennes resserrent le siège autour de Fallouja
Publié dans La Tribune le 26 - 05 - 2016

La reprise de Raqa représente, avec celle de Fallouja et de Mossoul en Irak, le grand objectif de la coalition contre Daech. «Cela mettrait fin au mythe de l'Etat islamique transnational», estiment des spécialistes.
Le groupe Daech fait face à une double offensive terrestre et aérienne contre ses fiefs en Irak et en Syrie, avec l'appui de la coalition internationale conduite par les Etats-Unis. La province de Raqa, où se trouve la «capitale» de Daech en Syrie, a été prise mardi pour cible, au lendemain du lancement d'une opération sur la ville irakienne de Fallouja. Ces assauts sont les plus importants depuis l'annonce par Daech d'un «califat» autoproclamé à l'été 2014 à cheval sur les deux pays. Ils sont menés par les troupes fédérales en Irak et la coalition kurdo-arabe des Forces démocratiques syriennes (FDS) dans le pays voisin. Une source au sein des Unités de protection du peuple kurde (YPG) a indiqué de son côté que ces forces avaient «reçu des armes américaines et que des troupes US participeront aux combats au sol ». La reprise de Raqa représente, avec celle de Fallouja et de Mossoul en Irak, le grand objectif de la coalition internationale contre Daech. «Couper la route entre Raqa et Mossoul n'est pas difficile aujourd'hui. Cela mettrait fin au mythe de l'Etat islamique transnational», estiment des spécialistes. La Russie a par ailleurs annoncé être prête à se coordonner avec les FDS et les Etats-Unis pour chasser Daech de Raqa. En Irak, près de la frontière avec la Syrie, les forces irakiennes resserraient le siège autour de Fallouja, une ville à l'ouest de Baghdad où les civils se trouvaient piégés. Lancée lundi par le Premier ministre Haider al-Abadi, l'offensive pour la reprise de cette ville de la province d'Al-Anbar a déjà permis de prendre le contrôle de Karma, une localité proche.
Les forces paramilitaires du Hachd al-Chaâbi, ont également gagné du terrain au sud de la ville. Pour l'expert irakien Hicham al-Hachemi, «Fallouja est très important pour Daech » car s'il la perd, «il ne lui restera plus que des zones désertiques jusqu'à la frontière syrienne ainsi que les localités de Rawa, Ana et Qaïm» dans la province d'Al-Anbar, et «ses fiefs se réduiront à Hawija et Mossoul en Irak, et Raqa en Syrie». Mais les forces irakiennes doivent tenir compte des 50 000 personnes qui vivent toujours à Fallouja, selon le Conseil norvégien pour les réfugiés (NRC). Les Forces démocratiques syriennes – composées de milices kurdes et de leurs alliés – ont quitté leur bastion de Tell Abyad, près de la frontière turque, et auraient atteint la ville d'Aïn Issa, à une soixantaine de kilomètres de Raqqa, considérée comme la «capitale» du groupe Daech. Leur objectif principal serait de libérer la banlieue nord de la ville, puis d'encercler entièrement la ville, avant de lancer l'offensive. Dans la banlieue de Damas, après l'appel de la Russie à y instaurer une trêve, deux zones clés sous contrôle rebelle restent relativement calmes depuis mardi. Une coalition arabo-kurde a annoncé le début d'une opération, appuyée par la coalition dirigée par Washington, pour chasser le groupe Daech du nord de la province septentrionale de Raqa. Seulement Washington avait refusé vendredi une proposition russe de mener des frappes communes contre les groupes terroristes en Syrie.
R. I.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.