Accompagnement des élections présidentielles    Tliba bientôt privé de son immunité    PrAbderrahmane Mebtoul expert international : invité du jour de la radio internationale Beur/FM    Le train sifflera en 2020 et les projets mort-nés au menu    Les Tunisiens toujours dans l'attente des résultats préliminaires des élections présidentielles    Les Rohingyas vivent sous la menace d'un «génocide»    Entre le souhaitable et le possible    Cherif El Ouezzani crie au complot    Bouloudinat (+91 kg) battu par l'Allemand Tiafack    Huit blessés dans une explosion de gaz butane    Décès du réalisateur Moussa Haddad    Participation d'une vingtaine d'artistes    MASCARA : La BRI démantèle un réseau de faussaires de billets de banque    Boumerdès : 4 harragas meurent noyés en mer et 9 autres disparus    Juventus: Simeone encense "l'animal" Ronaldo    EN : Une dernière étape avant d'officialiser le match face à la Colombie    Juve - Sarri : "le foot italien ne peut pas se considérer parmi les favoris"    "C'est toute la classe politique qui vient d'être sanctionnée"    Efforts internationaux contre une nouvelle crise humanitaire    L'entraîneur de Horoya AC évoque le match retour    Rebiai et Bouhalfaya libérés, Koudri et Moussaoui appelés    Hyundai i10 2020 Changement et modernisation    Des administrateurs pour Sovac et Global Group    Les campus toujours au rendez-vous    Les commissions d'inspection des écoles primaires à pied d'œuvre    «Le circuit de distribution doit être assaini»    Craintes d'un nouveau conflit armé dans le Golfe    ACTUCULT    sortir ...sortir ...sortir ...    Les super héros des Comics et Marvel débarquent à Alger    L'ONU s'excuse après l'avoir attribué à l'Espagne    Abdelkader Chaterbache, un artisan au service de l'éducation    Le MSP dénonce les interpellations et hésite sur la présidentielle    L'appui des syndicalistes et de la société civile à Béjaïa    Sous le signe de la solidarité avec les détenus    Echos de campus    Le CSA menacé de paralysie    Alger, Constantine: Samir Belarbi et trois manifestants en détention provisoire    Au cours des derniers mois: Près de 50.000 registres de commerce supprimés par leurs propriétaires    Révision de la règle 51/49: Des assurances sur les domaines de souveraineté    Pour s'enquérir des dysfonctionnements du secteur de l'Education: Une commission d'inspection du ministère de l'Intérieur sur le terrain    157 kg de viande rouge et 62 kg d'abats impropres à la consommation saisis    30ème mardi de mobilisation: Les étudiants maintiennent la pression malgré les interpellations    Des instructions fermes quant au respect des délais d'avancement des travaux    L'UA demande des efforts concertés aux pays africains pour assurer une gouvernance efficace des migrations    Les plus lus et les plus traduits au monde    Professions de promoteur et d'agent immobilier: Les agréments délivrés par les walis    Grâce à la rationalisation des importations des céréales : L'Algérie a économisé plus d'un milliard de dollars    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Double offensive en Syrie et en Irak contre Daech
Alors que les forces irakiennes resserrent le siège autour de Fallouja
Publié dans La Tribune le 26 - 05 - 2016

La reprise de Raqa représente, avec celle de Fallouja et de Mossoul en Irak, le grand objectif de la coalition contre Daech. «Cela mettrait fin au mythe de l'Etat islamique transnational», estiment des spécialistes.
Le groupe Daech fait face à une double offensive terrestre et aérienne contre ses fiefs en Irak et en Syrie, avec l'appui de la coalition internationale conduite par les Etats-Unis. La province de Raqa, où se trouve la «capitale» de Daech en Syrie, a été prise mardi pour cible, au lendemain du lancement d'une opération sur la ville irakienne de Fallouja. Ces assauts sont les plus importants depuis l'annonce par Daech d'un «califat» autoproclamé à l'été 2014 à cheval sur les deux pays. Ils sont menés par les troupes fédérales en Irak et la coalition kurdo-arabe des Forces démocratiques syriennes (FDS) dans le pays voisin. Une source au sein des Unités de protection du peuple kurde (YPG) a indiqué de son côté que ces forces avaient «reçu des armes américaines et que des troupes US participeront aux combats au sol ». La reprise de Raqa représente, avec celle de Fallouja et de Mossoul en Irak, le grand objectif de la coalition internationale contre Daech. «Couper la route entre Raqa et Mossoul n'est pas difficile aujourd'hui. Cela mettrait fin au mythe de l'Etat islamique transnational», estiment des spécialistes. La Russie a par ailleurs annoncé être prête à se coordonner avec les FDS et les Etats-Unis pour chasser Daech de Raqa. En Irak, près de la frontière avec la Syrie, les forces irakiennes resserraient le siège autour de Fallouja, une ville à l'ouest de Baghdad où les civils se trouvaient piégés. Lancée lundi par le Premier ministre Haider al-Abadi, l'offensive pour la reprise de cette ville de la province d'Al-Anbar a déjà permis de prendre le contrôle de Karma, une localité proche.
Les forces paramilitaires du Hachd al-Chaâbi, ont également gagné du terrain au sud de la ville. Pour l'expert irakien Hicham al-Hachemi, «Fallouja est très important pour Daech » car s'il la perd, «il ne lui restera plus que des zones désertiques jusqu'à la frontière syrienne ainsi que les localités de Rawa, Ana et Qaïm» dans la province d'Al-Anbar, et «ses fiefs se réduiront à Hawija et Mossoul en Irak, et Raqa en Syrie». Mais les forces irakiennes doivent tenir compte des 50 000 personnes qui vivent toujours à Fallouja, selon le Conseil norvégien pour les réfugiés (NRC). Les Forces démocratiques syriennes – composées de milices kurdes et de leurs alliés – ont quitté leur bastion de Tell Abyad, près de la frontière turque, et auraient atteint la ville d'Aïn Issa, à une soixantaine de kilomètres de Raqqa, considérée comme la «capitale» du groupe Daech. Leur objectif principal serait de libérer la banlieue nord de la ville, puis d'encercler entièrement la ville, avant de lancer l'offensive. Dans la banlieue de Damas, après l'appel de la Russie à y instaurer une trêve, deux zones clés sous contrôle rebelle restent relativement calmes depuis mardi. Une coalition arabo-kurde a annoncé le début d'une opération, appuyée par la coalition dirigée par Washington, pour chasser le groupe Daech du nord de la province septentrionale de Raqa. Seulement Washington avait refusé vendredi une proposition russe de mener des frappes communes contre les groupes terroristes en Syrie.
R. I.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.