Real - Zidane : "Je n'ai jamais pensé que j'étais intouchable. Jamais"    Environnement : Benharrats prend part à la 8ème session extraordinaire de la CMAE    Assad prend part à une réunion pour le lancement de la plateforme numérique des langues africaines    OPEP+ : L'augmentation de la production à partir janvier, une décision qui convient tous    TIARET : La police enquête sur les livrets fonciers de Tahkout    AEROPORT AHMED BEN BELLA (ORAN) : Reprise des vols domestiques demain dimanche    SIDI BEL ABBES : 677 associations de wilaya et 430 communales en activité    Déblocage des sites internet : Réflexion exclu !?    Le mouvement palestinien BDS défend le droit du peuple sahraoui à l'autodétermination    L'ALGERIE REFUSE TOUTE INGERENCE DANS SES AFFAIRES INTERNES : Salah Goudjil fait passer le message    Cherif Mellal ‘'menace'' pour Matoub Lounès    Coronavirus : 803 nouveaux cas, 541 guérisons et 12 décès    Développement : Réalisation de pistes cyclables et de parcours de VTT à Alger    Des chutes de neige prévues sur les reliefs dépassant 1.000 mètres d'altitude    ALGERIENS BLOQUES A L'ETRANGER : Air Algérie programme 24 vols de rapatriement    Démantèlement de plusieurs associations de malfaiteurs    TIARET : Le présumé auteur du vol de 10 millions de cts écroué    MASCARA : Le wali visite des projets dans les zones d'ombre    LUTTE ANTITERRORISTE : L'expérience algérienne "exhaustive et intégrée"    Tahar Ouettar, l'écrivain athée qui défendait les islamistes.    Batna: découverte d'une inscription libyque au site Guergour à Seriana    Laghouat se remémore l'un des pires massacres perpétrés par la France coloniale contre le peuple algérien    Industrie : l'ENIEM a besoin d'un financement bancaire pour sa relance    RND : examen du fonctionnement du parti et des derniers développements sur le plan international    L'APN participe samedi à une réunion sur "les processus de paix à l'échelle mondiale: rôle et participation des femmes"    Les unités de l'APLS continuent de viser des positions militaires de l'occupation marocaine    Douanes : mise en échec d'une contrebande et tentative d'introduction stupéfiants    Jeux paralympiques: versement de subventions financières aux athlètes qualifiés et qualifiables    Milan AC: Bennacer encense son coach    Ligue des champions : forfait des Buffles du Borgou, la CAF réagit    6e session du Forum parlementaire euro-méditerranéen : le Parlement algérien réaffirme le rejet de la résolution du PE    Une caravane sillonne les zones d'ombre    Plus de 12 200 infractions enregistrées en un mois    Un an de prison ferme et 100 000 dinars requis par le procureur    Quand la vérité est absente, les menteurs dansent !    Retour du Président, ingérences et détenus d'opinion    Lynda Lemay revient avec 11 nouveaux albums de onze titres    Notre-Dame de Paris accueille un concert de Noël    Un décembre en cinéma    "Pour une conférence nationale inclusive"    Poursuite des attaques contre l'armée marocaine    L'Egypte épinglée sur la multiplication des exécutions    Des peines de prison pour les leaders prodémocratie    Les distributeurs rejettent les accusations des pharmaciens    Une simple formalité pour les Mouloudéens    Le procès d'Adjlia reporté au 9 décembre    Une vie de combat    Le procès en appel des frères Kouninef renvoyé au 16 décembre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le Prix Assia-Djebar pour Samir Kacimi, Lynda Koudache et Djamel Mati
La 2e édition de la distinction littéraire a été organisée par l'Anep et l'Enag
Publié dans La Tribune le 17 - 12 - 2016

Les lauréats du Grand Prix Assia-Djebar du roman pour l'année 2016 ont été dévoilés, mercredi dernier, lors d'une cérémonie, à Alger, au Centre international des conférences Abdelatif-Rahal, en présence de plusieurs ministres, dont le ministre de la Communication, Hamid Grine, du P-dg du Groupe Anep, Djamel Kaouane, coorganisateur de l'événement, et de figures de la scène culturelle et médiatique. Ce Grand Prix du nom de la célèbre écrivaine, historienne et cinéaste algérienne disparue en 2015, est revenu à Samir Kacimi pour son roman en langue arabe Kitab El Macha'a, à Lynda Koudache pour son œuvre en tamazight Tamachahut Taneggarout et à Djamel Mati pour le roman en langue française Yoko et les gens du Barzakh. Cofinancé par l'Anep (Entreprise nationale de communication, d'édition et de publicité) et l'Enag (Entreprise nationale des arts graphiques), le Grand Prix Assia-Djebar est doté d'une valeur de 1 000 000 de dinars pour chaque langue.
Un total de 76 romans (34 en arabe, 32 en français et 10 en tamazight) concouraient pour cette seconde édition, a indiqué la présidente du jury, l'universitaire Najet Khedda. La présidente du jury s'est par ailleurs félicitée de la «percée qualitative des œuvres littéraires soumises cette année au vote du jury, composé d'universitaires et d'auteurs dans les trois langues». L'universitaire a aussi considéré que le Grand Prix Assia-Djebar et d'autres distinctions mettant en avant la créativité littéraire algérienne, constituaient autant de jalons sur la voie d'édification d'une nation algérienne à la fois moderne et ancrée dans des valeurs civilisationnelles séculaires, une vision également portée par les romans d'Assia Djebar.
Il est à noter que l'Anep, coorganisatrice de ce grand prix dédié à la promotion de la créativité littéraire, s'investit de plus en plus dans le secteur de l'édition avec cette année plus d'une quarantaine de nouvelles publications dont celles de jeunes auteurs algériens. L'Anep renforce également sa politique de promotion et de diffusion du livre notamment avec son rendez-vous hebdomadaire de rencontres entre les auteurs et les lecteurs, devenu incontournable à la librairie Chaïb-Dzaïr. Les éditions Anep s'investissent également dans la publication de livres en langue amazighe en partenariat avec le HCA (Haut commissariat à l'amazighité), ainsi que les ouvrages en braille. A ce sujet, M. Kaouane, avait récemment déclaré : «Nous allons investir dans certains équipements, pour pouvoir éditer des livres en braille. Nous allons également organiser un réseau spécifique de diffusion et de distribution, pour offrir ces livres gratuitement aux établissements.»
S. B./APS


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.