ARRIVES AU PORT DE MOSTAGANEM EN 2019 : L'usine Tahkout demande le déblocage de sa marchandise    AUTOMOBILE : Les premières voitures Peugeot dès janvier 2020    Zetchi écarté de la photo souvenir    AIN TEMOUCHENT : Un train de voyageurs percute un semi-remorque    «Le meilleur moyen de procurer de la joie au peuple est de gagner des titres»    Officiel : Bennacer à Milan pour la visite médicale !    Loukal appelle L'OFID à poursuivre ses efforts    Les auteurs du cambriolage neutralisés    Résultats du BAC : Session de juin 2019 à Aïn Témouchent    La fanfare de la Protection civile égaye les annabis    Affaire Tahkout : Le wali d'El Bayadh Mohamed Khenfar auditionné à la Cour suprême    Zinédine Zidane félicite l'Algérie    Renard, c'est fini !    L'Algérie dans le groupe A avec le pays hôte    Djemaï boude ?    Un dialogue, deux approches    Un calvaire quotidien pour les populations    Un jeune de 18 ans meurt noyé à Oued Fragha    Des habitants de Kendoula ferment la route    L'autre casse-tête pour le gouvernement    ACTUCULT    Le faux débat sur les langues en Algérie    "La présidentielle a pour vocation de désigner un autre potentat"    L'intruse    La majorité des Français trouve le phénomène "normal"    Le Forum France-Algérie se joint à l'appel du mouvement associatif    Essebsi refuse de ratifier la nouvelle loi électorale    Le dialogue politique au point mort    Rassemblement de soutien aux détenus d'opinion    Plus de 7530 microentreprises créées    Le calvaire des usagers à Draâ Ben-Khedda    Les travailleurs de l'ADE menacent de couper l'eau    Une chaîne de télé franco-algérienne sera lancée en 2020    Jack Lang : "Nous sommes tous un peu algériens"    L'Ukrainienne Juicy M en guest star au Blackout Festival    France : Un quai baptisé Josette et Maurice Audin à Aubervilliers    Bouira : Hausse des piqûres de scorpions    Une cache d'armes et de munitions découverte à Tamanrasset    Guterres appelle à des partenariats plus forts pour les transitions post-conflits    La liste des accusations s'élargit    De la conquête par Tarik Ibn Ziad aux principautés    Vers la réhabilitation du vieux lycée technique    Wilaya d'Alger: Large campagne de nettoiement des cités des communes d'El Harrach    Lac Tchad : Boko Haram continue à faire des morts et des milliers de réfugiés    Aïd El Adha: Fixation de points de vente de bétail contrôlés à travers le pays    Les exigences de "l'Alternative démocratique"    Des centaines de fans coincés au Caire    Le blocage du pétrolier algérien a duré 1h15mn    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'art algérien en Tchéquie avec la performance de Mohamed Benhadj
«De Prague, avec amour», concert et exposition en solidarité avec la Syrie
Publié dans La Tribune le 18 - 12 - 2016

Tous les bénéfices de l'événement seront remis aux «White Helmets» (Les casques blancs), un groupe de défense civile de volontaires non armés qui aident dans des crises indépendamment de la religion et de la politique
Au moment où le conflit syrien est au cœur de l'actualité internationale, un groupe d'artistes internationaux ont été invités à apporter leur propre vision et réflexion artistique sur le sujet, lors d'une manifestation de solidarité avec la Syrie baptisée «De Prague, avec amour» qui se déroule en Tchéquie, qui a débutée, hier et se poursuivra durant toute la journée d'aujourd'hui.
L'artiste performer algérien Mo' Mohamed Benhadj, du collectif «Aswad» qu'il a cofondé avec Mazia Djaâb, est présent à ce rendez-vous artistique en solidarité avec le peuple syrien avec sa performance «Dieu reconnaîtra les siens», une performance déjà présentée à Alger lors de la deuxième exposition d'«Atiba9» en 2014. A propos de sa participation, il dira que «c'est ma responsabilité d'artiste algérien, arabe de participer à un événement de solidarité avec le peuple syrien». «Il s'agit aussi d'exprimer ma position d'artiste algérien et arabe qui vit en Occident. Il s'agit de marquer la présence de l'art contemporain algérien dans la scène artistique européenne», ajoutera-t-il. Dans le texte de la présentation de la conférence il est souligné : «Comme asphyxie, j'avance. L'atmosphère devient oppressante. La charge est trop lourde malgré ce sentiment de puissance qui m'envahit. Je dois me libérer de ses chaînes ! ‘‘Dieu reconnaîtra les siens''. Enfin j'avance !»
Les organisateurs de cette manifestation soulignent dans la présentation de l'événement qu'ils sont «honorés d'accueillir sur notre scène Mazzaj Rap Band-Syria, un groupe de rap politique syrien basé à Berlin, samedi à Obejvák à Prague. Obejvák, artiste collectif et communautaire, présente une exposition d'artistes internationaux et locaux, alliant des perspectives documentaires et artistiques sur la révolution syrienne et le conflit actuel. Nous présenterons également des faits visuels, basés sur la documentation de la Syrie Campaign».
Il est à noter que tous les bénéfices de l'événement seront remis aux «White Helmets» (Les casque blanc), un groupe de défense civile de volontaires non armés qui aident dans des crises indépendamment de la religion et de la politique.
Pour rappel, «Al-Tiba9» est une exposition artistique d'art contemporain organisée, annuellement quatre années par le Collectif «Asswad», cofondée par Mo' Mohamed Benhadj et Mazia Djab et qui réunit, des artistes contemporains, algériens et internationaux de pays différents, qu'il soit plasticiens, performers, chorégraphes, danseurs, photographes et peintres. En fait le collectif se distingue par un nouveau souffle rafraîchissant et revigorant dans la pratique de l'art contemporain en Algérie. Le collectif Asswad souligne que leur démarche consiste à «s'emparer d'une manière particulière et intuitive de la réalité sociale. Notre méthode consiste à créer une interface entre l'art et la société. Pour cette raison, le collectif a créé une dialectique urbaine, cela a été créé par des actions artistiques qui ont eu lieu dans les espaces publics».
S. B.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.