«Non c'est non !»    «Des forces non constitutionnelles gèrent le pays»    «La grève ne doit pas toucher le système pétrolier et gazier»    L'ADE prépare la saison estivale    L'après-Bouteflika a déjà commencé    Bronn forfait face au Swaziland et l'Algérie    Les Verts pour terminer sur une bonne note    Le GS Pétroliers passe en quarts    Saisie de 100 g de cocaïne et 12,5 kg de kif    Saisie de 9 322 comprimés psychotropes    Si Boutef m'était conté    RCK - Démission du président Farès: Un directoire mis en place    Seddik Chihab: Le pays est gouverné par «des forces anticonstitutionnelles»    Retards dans le lancement des VRD et malfaçons: Les souscripteurs AADL dénoncent    Tébessa: La pénurie d'eau s'installe    USM Annaba: L'attaque, ce maillon faible    Algérie - USA: Des experts du FBI pour la formation aux enquêtes sur les vols de patrimoine culture    Programme spécial vacances à la salle Ahmed Bey    Ouverture «courant 2019» de trois antennes du CRMA    Refus des visas pour les Algériens    Réunion de travail entre les présidents de clubs et la FABB    Les joueurs poursuivent leur grève    Le corps du pilote italien Giovani Stafanit en voie d'évacuation vers son pays    Aide du PAM pour plus d'un demi-million de personnes    L'ONU présente un nouveau plan pour le retrait des combattants    200 millions d'euros de dégâts depuis le début du mouvement    Première section de formation pour les enfants autistes    Les postiers rejoignent el hirak    «Le mois de mars marqué par "les hauts-faits aux objectifs nobles" du peuple»    Cinq partis politiques lancent un «Rassemblement pour une nouvelle République»    Manifestations populaires et perspectives    Un artiste promis à un million de dollars au Japon    Cheïkh Aïchouba Mostefa dit Si Safa    Célébration du 57e anniversaire de la fête de la victoire    Lamamra maintient le cap    Cascade de démentis    VEHICULES CKD-SKD: Légère baisse de la facture d'importation    De pluies assez soutenues    Constantine : Fin des travaux de consolidation des stations du téléphérique    MARCHES POUR LE CHANGEMENT : Les personnels de la santé appellent au "respect de la Constitution", à "l'indépendance de la justice"    Tamanrasset : Adapter les textes régissant le commerce extérieur avec les spécificités des régions frontalières    Les derniers terroristes del'EI acculés au bord de l'Euphrate    El-Qods occupée: Escalade israélienne, condamnations et mises en garde palestiniennes    Crise au Venezuela : Washington parle de "négociations positives" avec Moscou    Après près de 30 ans à la tête du pays : Le président kazakh Noursoultan Nazarbaïev démissionne    France : La croissance 2019 revue en baisse à 1,4%, dit Le Maire    Ghardaïa, la 51e édition de la fête du tapis reportée sine die    Tlemcen : Les accords d'Evian au centre d'une rencontre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les 410 membres de la Haute instance indépendante de surveillance des élections nommés
Les décrets portant leur désignation ont été signés par le chef de l'Etat
Publié dans La Tribune le 07 - 01 - 2017

En prévision des prochaines élections législatives, attendues pour le mois d'avril 2017, le président de la République met en place les mécanismes y afférents. Il a ainsi signé, jeudi dernier, deux décrets, portant nomination des 410 membres de la Haute instance indépendante de surveillance des élections (Hiise).
En prévision des prochaines élections législatives, attendues pour le mois d'avril 2017, le président de la République met en place les mécanismes y afférents. Il a ainsi signé, jeudi dernier, deux décrets, portant nomination des 410 membres de la Haute instance indépendante de surveillance des élections (Hiise). Les 205 magistrats proposés par le Conseil supérieur de la magistrature pour siéger au sein de la Haute instance indépendante de surveillance des élections viennent ainsi d'être officiellement institués après la signature, d'un premier décret portant nomination des membres de la Haute instance comme le stipule l'article 194 de la Constitution. Le chef de l'Etat a également signé un deuxième décret portant nomination de 205 compétences indépendantes choisies parmi la société civile, conformément aux dispositions de la Loi organique n°16-11 du 25 août 2016, relative à la Hiise. Les compétences indépendantes «ont été proposées par un Comité ad hoc, institué par ladite loi, et présidé par le président du Conseil national économique et social», précise un communiqué de la présidence. Ce Comité a accompli sa mission en tenant compte de «la représentation de la société civile à travers l'ensemble des wilayas ainsi que de la communauté nationale à l'étranger», ajoute la présidence de la République. «En outre, l'ensemble des compétences indépendantes sélectionnées ne sont ni des élus, ni des membres de partis politiques, ni des titulaires de fonctions supérieures de l'Etat», note la même source. La nomination des membres de la Haute instance fait suite, faut-il le rappeler, à la désignation par le chef de l'Etat, après consultations des partis politiques agréés, de M. Abdelwahab Derbal, à la tête de cette instance. M. Derbal a été nommé par le président de la République, le mois de novembre dernier. Sa nomination est intervenue suite à une consultation menée, sur instruction du chef de l'Etat, par le cabinet de la présidence, avec l'ensemble des partis politiques agréés, qui sont au nombre de 70. Juriste de formation, M. Derbal a, notamment, été élu à l'Assemblée populaire nationale en 1997 au titre du parti Nahda, puis a exercé successivement les fonctions de ministre chargé des relations avec le Parlement et de Conseiller à la présidence de la République, avant de diriger le Bureau de la Ligue arabe auprès de l'Union européenne à Bruxelles. M. Derbal a, également, été ambassadeur d'Algérie en Arabie saoudite. Rappelons que la Haute instance de surveillance des élections, créée conformément à l'article 194 de la Constitution, est un nouveau mécanisme qui vise à assurer plus de transparence et d'impartialité au processus électoral. Selon la Constitution amendée en février 2015, «il est créée une Haute instance indépendante de surveillance des élections. Elle est présidée par une personnalité nationale nommée par le président de la République, après consultation des partis politiques (…) Elle veille à la transparence et à la probité des élections présidentielles, législatives et locales et du référendum, depuis la convocation du corps électoral jusqu'à la proclamation des résultats provisoires du scrutin». Le Comité permanent de la Haute instance veille notamment à la supervision des opérations de révision des listes électorales par l'administration, à la formulation de recommandations pour l'amélioration du dispositif législatif et réglementaire régissant les opérations électorales, et à l'organisation de cycles de formation civique au bénéfice des formations politiques, la surveillance des scrutins et la formulation des recours. A préciser que la loi organique relative à cette instance a été promulguée en août dernier après son adoption par les deux chambres du Parlement. Elle prévoit notamment des dispositions visant «la consécration de l'indépendance de cette Haute instance, sa neutralité et sa nature de représentativité à travers une série de mesures comme la nature juridique dont elle jouit et qui lui confère une indépendance totale dans la gestion ainsi que son autonomie financière». La Hiise garantit également le droit des candidats d'assister à l'opération du scrutin et le respect de la distribution équitable des bulletins de vote et des autres moyens de l'opération du scrutin ainsi que le respect des horaires d'ouverture et de clôture des bureaux de vote. Elle jouit, enfin, de larges prérogatives pour veiller au déroulement légal de l'opération de dépouillement et au droit des candidats d'inscrire au procès-verbal de dépouillement toute contestation ainsi que leur droit d'obtenir une copie du procès-verbal du dépouillement.
H. Y.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.