BECHAR : Installation du nouveau chef de sûreté de wilaya    SIDI OTHMANE (SAYADA) : Les citoyens dénoncent les coupures d'électricité    UNITES INDUSTRIELLES POLLUANTES A ORAN : 15 usines déjà mises en demeure    CEM ‘' MOHAMED LAKHAL ‘' DE KHARROUBA : Les enseignants dénoncent la surcharge des classes    MORTS PAR NOYADE ET PAR MONOXYDE DE CARBONE : Huit personnes décédées en 24 heures    PROTECTION DE L'ENVIRONNEMENT : Plus de 60 tonnes de déchets collectés à Oran    Ansu Fati marque l'histoire du Barça    Messi reprend l'entraînement, Dembélé partiellement    La JSK prend option pour la qualification    Ultime dérogation pour Cherif El-Ouazzani    Les Espagnols sur le toit du monde    L'homme qui a raté le "navire" de Karim Younès    Zerouati ordonne l'installation de filtres pour la cimenterie de Béni-Saf    Mise sous mandat de dépôt de 22 manifestants    Plus de 600 millions DA pour le développement du secteur des ressources en eau    L'Algérie n'est pas à l'abri    Plaidoyer pour une loi sur l'acquisition de tableaux    Sortir ...sortir ...sortir ...    Bull, portrait d'une Amérique à l'abandon, couvert de récompenses    Pour des mesures urgentes en matière d'éducation    Le rockeur américain Eddie Money décède à l'âge de 70 ans    Naissance des "Scouts libres"    CRB : Coupe de la CAF, le plus dur reste à faire à Alger    Mohamed Charfi à la tête de l'Autorité des élections    Concertation à Béjaïa pour un appel à une grève générale    JSK : Il a réussi son premier match international… : Mebarki s'affirme !    Le chef Raoni proposé au prix Nobel de la paix    Kagame veut éjecter l'Afrique du Sud des instances de l'UA    De l'envol à la faillite d'Aigle Azur : Les raisons d'un crash    Logement : la situation empire, comment y remédier ?    Faible taux de participation et indécision totale    Sous le signe de l'amitié algéro-italienne    Des habitations sous la menace d'un éboulement: Des habitants de Kouchet El Djir interpellent le wali    Le parti de Benflis: La présidentielle est «la voie la plus réaliste»    Suppression de la règle 51/49: Le débat est lancé    Selon le FFS: La crise a «atteint un stade dangereusement critique»    Mohamed Chorfi à la tête de l'Autorité de surveillance des élections    Football - Ligue 2: Le DRBT rejoint le duo de tête    Conclave wali-chefs de daïras et P/APC: Des mesures urgentes pour parer à d'éventuelles inondations    Intempéries au centre: Des inondations et des coupures d'eau et d'électricité    L'absence de liberté et de souveraineté persiste    La guerre en Syrie tire à sa fin    Poissons morts découverts aux abords du barrage de Taksebt    De mal en pis !    L'Algérie avait bien avant tiré la sonnette d'alarme…    Rencontres photographiques de Bamako    Analyse: Invitée au G7… L'Afrique n'a-t-elle vraiment fait que de la figuration ?    Les Houthis revendiquent une attaque de drones    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le nombre d'élèves handicapés pris en charge dans les établissements scolaires en hausse
Selon la ministre de l'Education, Nouria Benghabrit
Publié dans La Tribune le 12 - 03 - 2017

La ministre de l'Education nationale, Nouria Benghabrit, a indiqué, hier à Alger, que le nombre d'élèves handicapés pris en charge par le secteur de l'éducation a connu une nette augmentation durant l'année scolaire 2016/2017 par rapport à 2014/2015. A l'occasion de la tenue de l'Atelier sur la prise en charge des enfants en situation de handicap en milieu scolaire, Mme Benghabrit a déclaré que «le nombre d'élèves à besoins spécifiques pris en charge dans des établissements scolaires a été multiplié par sept, passant de 3 375 pour l'année scolaire 2014/2015 à 23 722 pour 2016/2017». La ministre a fait savoir que le nombre d'enfants atteints d'autisme et de handicap mental léger, pris en charge en milieu scolaire est de 15 406, dont 13 025 en classes ordinaires.
Cependant, Mme Bneghabrit n'a pas manqué de souligner que même «si les progrès sont remarquables, des contraintes persistent». «Les défis sont loin d'être seulement matériels ou d'encadrement. Il s'agit de certaines mentalités», a-t-elle déploré. Pour ce faire, elle a précisé que l'organisation de cet atelier en collaboration avec le ministère de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, vise à faire le point sur l'état de la prise en charge dans le secteur de l'éducation des enfants à besoins spécifiques et d'identifier de manière «concrète» où se situe les difficultés et les blocages. «Il est bien malheureux de dire que même aujourd'hui il existe des personnes qui considèrent davantage le handicap comme une déficience, une maladie que comme une différence», a souligné la ministre. A ce propos, Mme Benghabrit a indiqué qu'un programme de formation sur la pédagogie inclusive comprenant trois cycles, au profit des inspecteurs a débuté en janvier 2017. L'objectif étant de prendre en charge ces enfants.
De son côté, la ministre de la Solidarité nationale, Mounia Meslem, a déclaré avoir fait part au Premier ministre des problèmes rencontrés par son département dans la prise en charge des enfants à besoins spécifiques. La raison, a-t-elle expliqué, est que plus de 30% des éducateurs et encadreurs sont des contractuels. Selon elle, il est temps de trouver une solution pour l'encadrement de cette catégorie d'enfants.
A noter que les travaux de l'Atelier sur la prise en charge des enfants en situation de handicap en milieu scolaire, qui se poursuivent à huit clos, devront être sanctionnés par des recommandations. La ministre du secteur avait mis en exergue l'importance de classes adaptées aux élèves aux besoins spécifiques en tant que moyen de traitement pédagogique. Elle avait indiqué que ces classes contribuent au développement de l'assimilation chez cette catégorie de scolarisés. La ministre avait exprimé sa forte volonté de moderniser d'avantage l'école algérienne et de mettre en place tous les moyens humains et matériels pour booster l'enseignement en Algérie.
F. O./APS


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.