Le journaliste Tarek Aït Seddik n'est plus    L'information locale au centre des préoccupations    Les médicaments prescrits dans le protocole thérapeutique disponibles    Forte hausse des exportations algériennes en 2021    Une politique difficile à mettre en œuvre    Quel avenir pour la force Takuba au Mali ?    JSK - Royal Leopards de nouveau annulé    Quid des nouveaux statuts de la FAF ?    Le Maroc et le Sénégal passent en quarts de finale    Les personnels de l'éducation boudent le vaccin    Un casse-tête chinois    Quand les plans de l'AEP font défaut    Ali Ghediri de nouveau devant le juge aujourd'hui    Le procès du groupe Benamor à nouveau reporté    Le refus de remplacement des candidats rejetés suscite l'ire des partis    Les secrets du président de la FIFA...    «On reviendra plus forts... Soyez en sûrs»    Le Chabab à une longueur du titre de champion de l'aller    Des enjeux plus grands qu'un sommet    Le gouvernement renonce à la suppression des subventions des carburants    Pas de président à l'issue du deuxième tour de vote    Participation algérienne à la 53e édition    La 1ère édition à Constantine en mai prochain    50 pièces de monnaie rares saisies à el Ogla    L'Afrique ou les changements anticonstitutionnels    Tlemcen: Des habitants attendent toujours leur livret foncier    Dans la vie, rien n'est acquis une fois pour toutes    Promotion des enseignants aux grades supérieurs: Le Snapest boycotte le concours    Es-Sénia: Le service des cartes grises fermé à cause de la Covid-19    Loi de finances 2022 revue et corrigée : après les avocats, à qui le tour ?    Chlef: Un complexe sportif pas comme les autres    Jungle/Pub sur Internet ?    Les Français accepteraient-ils d'être gouvernés par un président raciste ?    Albert Cossery : l'écrivain égyptien de l'indolente paresse et de la douce allégresse (1/3)    Les APC sans majorité absolue débloquées    «Le pays est toujours ciblé»    Le temps de l'efficacité    La Sadeg améliore sa desserte    9 Tonnes de sucre stockées illicitement    Cinq éléments de soutien arrêtés    L'Algérie redessine les contours de la région    Le Tchad et la Libye veulent raffermir leurs relations bilatérales    Messi penserait à un retour au Barça    Un challenge au sommet de l'UA    Les preuves du complot    Fermeture des espaces culturels    L'illusion d'un eldorado européen    Rachid Taha au coeur de l'actualité    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Crise du Golfe : Riyad inflexible
L'Arabie saoudite affirme que ses exigences à Doha sont non négociables
Publié dans La Tribune le 29 - 06 - 2017

Alors que le Qatar, soutenu par la Turquie, a jugé les demandes de l'Arabie saoudite et ses complices déraisonnables et relevant de la pure souveraineté interne, le ministre saoudien des Affaires étrangères, Adel Al-Jubeir, a confirmé que ces exigences n'étaient «pas négociables». Une inflexibilité qui pourrait mener au clash
La crise des pays du Golfe tend à se durcir au fil des semaines les deux camps en présence s'échangeant des accusations mutuelles qui ne font que compliquer toute tentative de médiation. Le chef de la diplomatie américaine Rex Tillerson a appelé les pays impliqués dans la crise à rester «ouverts à la négociation», après que Riyad eut affirmé que ses demandes à Doha étaient «non négociables». L'Arabie saoudite reste inflexible envers le Qatar qui tente de se sortir de l'étouffement par l'effort diplomatique. Washington, dont les relations avec les riches pays du Golfe restent particulières, continue de tirer sur plusieurs fils en même temps. Le secrétaire d'Etat américain a reçu plusieurs représentants du Golfe dans la perspective de la résolution de la crise. Le 5 juin dernier l'Arabie saoudite, les Emirats arabes unis, Bahreïn et l'Egypte ont décidé d'isoler le Qatar économiquement et diplomatiquement, accusant le riche émirat de soutenir le terrorisme. Les détracteurs du Qatar se sont dit disposés à lever leur blocus si Doha répond à 13 demandes, parmi lesquelles figurent la fermeture de la chaîne de télévision satellitaire Al-Jazeera, la fermeture de sa base turque et la rupture de ses relations avec l'Iran. Le Qatar, soutenu par la Turquie, juge ces demandes déraisonnables et relevant de la pure souveraineté interne. Présent à Washington mardi, le ministre saoudien des Affaires étrangères, Adel Al-Jubeir, a confirmé que ces exigences n'étaient «pas négociables». «C'est maintenant au Qatar de cesser de soutenir l'extrémisme et le terrorisme», a déclaré le ministre. Une inflexibilité qui pourrait mener au clash. Peu après les déclarations de Jubeir, Rex Tillerson a reçu le ministre qatari des Affaires étrangères, cheikh Mohammad Ben Abdel Rahman Al Thani. Il a ensuite rencontré le ministre d'Etat koweïtien pour les affaires gouvernementales, cheikh Mohammad Abdullah Al-Sabah, qui s'était rendu en Arabie saoudite pour la médiation. Avant cette rencontre, Tillerson a affirmé qu'il «espérait que toutes les parties continueraient à se parler de bonne foi». Les ministres américain et koweïtien ont, après leur entretien, «réaffirmé la nécessité pour toutes les parties de faire preuve de retenue afin de permettre des discussions diplomatiques productives. Rex Tillerson a exhorté pour sa part «les parties à rester ouvertes à la négociation, qui est le meilleur moyen de résoudre le différend». Le chef de la diplomatie américaine devait aussi prendre attache avec le Secrétaire général de l'ONU, qui a proposé son aide pour résoudre la crise. Les Etats-Unis ont mis en garde sur le fait que le Qatar aurait du mal à satisfaire certaines demandes et réclamé à Riyad de réduire sa liste. Les Etats-Unis ont des liens particuliers avec les pays en crise : le Qatar abrite la plus grande base aérienne américaine de la région. Le Bahreïn abrite une base navale de la Cinquième flotte américaine. Et les armées américaines et saoudiennes travaillent étroitement ensemble. Le système sécuritaire de ces pays reste fortement lié à la puissance américaine.
R. I.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.